<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:12:17 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Archives sonores CKUA
Recherche
Aller
English
Français
  

Patrimoine canadien CKUA Radio Network Heritage Community Foundation

AccueilHistoriqueProgrammationLes gensArchive sonoreEdukitPlan du siteCréditsContact

Palmarès des Fichiers

1. Part 1 – Gerry Potter a pris le livre “The R...(Arts Alberta)
Détails
 
2. Part 1- Tony Dillon-Davis parle avec Jeffrey...(Arts Alberta)
Détails
 
3. Part 1 – Tommy Banks parle avec Allan Sheldo...(Arts Alberta)
Détails
 
4. Part 1 – Colin McLean parle avec Jim Marsh, ...(Arts Alberta)
Détails
 
5. Part 1 – Le nouveau programme de théâtre à ...(Arts Alberta)
Détails

De l'ouverture à l'émission

Le 21 novembre 1927 à la Grande Crise 

H.P. Brown - instrumental in helping to get CKUA Radio "on the air"CKUA se mis sur les ondes le 21 novembre 1927 après l'achat de la station régionale CFCK pour une somme de 600$ et la dernière approbation de son permis de diffusion. La célébration ne pouvait pas être plus momentée, et avait même une boule de feu, grâce au flash de magnésie de la caméra d'H.P. Brown. Les draps en toile pare-bruit du studio ont prit feu à cause de la poudre de flash, et les problèmes n'ont pas céssé quand les flammes ont été éteintes.

Sur ce, durant le premier jour complet de diffusion, l'équipement de CKUA ne pouvait pas lui permettre d'atteindre sa propre fréquence sur les ondes AM. Un des bailleurs de la station, W.W. Grant, un ingénieur de radio et le propriétaire de la station de Calgary, CFCN, a retiré sa station des ondes et a permit CKUA à prendre sa fréquence. Depuis ce temps, CKUA diffuse à 580 kilocycles sur la bande AM.

Malgré que les offres de CKUA pour son horaire de huit heures par semaine contenaient le contenu éducatif pour adultes qui a mené H.P. Brown à concevoir le format de la station dès le début, il y avait aussi un élément de divertissement. Des récitaux d'orgue de Convocation Hall étaient offerts chaque deuxième lundi de 16h45 à 17h45. De plus, CKUA diffusait des pièces mensuellement du premier orchestre résidant d'Edmonton, l'orchestre amateur de 20 personnes, University of Alberta Radio Orchestra (qui est plus tard devenu le CKUA Radio Orchestra), dirigé par Beatrice Carmichael, une américaine qui comme Beatrice van Loon, avait antérieurement une carrière comme soloiste vocal et violoniste à Chicago. Elle resta en Edmonton après l'engagement de 1919 à Macdonald Hotel avec son orchestre de cinq femmes fut prolongé, et l'année suivant a épousé le dentiste Dr James Carmichael.

 Audio
 

Dossiers de loi albertains #3-5 - «La marche pour la faim de 1932»
En décembre 1932, des hommes sans travail de partout des prairies se rassemblèrent à Edmonton. Leur but? De participer dans une «marche pour la faim» à l'Assemblée Legislative de l'Alberta pour sensibiliser les gens à leur situation désespérée. Un conflit entre les protesteurs et la police résultant dans l'arrestation de 29 participants.
 
Ecoutez maintenant! (en anglais seulement)


 

 

L'orchestre croissa graduellement à 35 membre et ses diffusions durèrent jusqu'au début des années 30.

Beatrice Carmichael resta active dans la musique tout au long de sa vie en Edmonton avec l'Edmonton Symphony Orchestra (elle jouait premier violon, et parut aussi comme vocaliste invitée et conductrice invitée), l'University of Alberta Orchestra (avec qui elle réalisait une opérette par an), et l'Edmonton Civic Opera Society (avec, jusqu'à sa retraite comme directrice de musique en 1962, était la seule société d'opéra au canada à faire un record de 28 ans de performance continuelle).

Un an après sa première diffusion, CKUA devint in pionnier dans la diffsion des sports avec la première diffusion avec commentaires en direct de football au Canada. Le 13 octobre 1928, les Golden Bears de l'Université de l'Alberta ont joué les Eskimos d'Edmonton - les Eskimos ont gagné contre les Golden Bears 18 à 6 - et les auditeurs de CKUA l'ont tous entendu. Un frère du collège St-Joseph a donné les commentaires par téléphone à CKUA.

Le studio CKUA, diffusant en direct de l'Edmonton Exhibition, 1928Mais les diffusions éducatives restèrent le moyen d'existence de CKUA dans les premiers jours, et il a commencé à offrir plus que des disccusions et des cours de l'université avec la première diffusion d'école au Canada le 23 mai 1929. Les radios étaient rares au début, et les marchands de radio prêtaient l'équipement aux écoles pour la diffusion. Mais ceci changea par le milieu des années 30. La délivrance de permis d'«ensembles de radios récepteurs» était utlisé par l'Edmonton Journal comme une verge à juger la croissance de la ville et de la procince. Par la fin de 1936, 80% des foyers d'Edmonton étaient équipés avec des radios. En avril 1937, Edmonton fut déclaré la «plus grande ville de la province» en partie à cause du nombre de permis livrés par la division fédérale de la radio. Avec un radio pour 52 personnes en Alberta, la croissance de permis sur les années précédentes était la plus grande de tout le Canada, et la province était maintenant en 4e place.

La dotation de la station était minime dans ses premiers jours, et CKUA n'avait que une employée à plein-temps, Sheila Marryat, qui était technicienne de radio, responsable des émissions, et animatrice sur les ondes. Quand la station offrit des drames radiophoniques, Marryat était là, aussi, comme dramatiste, auteure de script, et adaptrice-rédactrice de pièces de théâtre.

H.P. Brown était une autre personne polyvalente, mettant 18 heures par jour comme lecteur de radio, disc jockey, mécanique, et le premier annonceur de la station, tout ceci pour soutenir leur horaire de huit heures par semaine. Ses collèges d'ingénierie électrique de l'université continuèrent leur connexion volontaire avec la station, ainsi que, et incluaient le Dr H.J. McLeod, le chef de la faculté d'ingénierie électrique qui était responsable pour le fonctionnement de la station, et ses assistants, les professeurs J.W. Porteus et W.E. Cornish.

Imminente sur l'horizon, par contre, était la Crise de 1929 le 29 octobre et la Dépression. Bientôt, CKUA offrira beaucoup plus que des émissions éducatives; la station serait utilisée pour assurer la confiance et les rêves des albertains, et ironiquement, les citoyens seraient plus intrigués à l'histoire de leur province, et de leur pays.
 

Top Précédent

Voyez la ligne du temps CKUA »