<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:12:29 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Archives sonores CKUA
Recherche
Aller
English
Français
  

Patrimoine canadien CKUA Radio Network Heritage Community Foundation

AccueilHistoriqueProgrammationLes gensArchive sonoreEdukitPlan du siteCréditsContact

Palmarès des Fichiers

1. Part 1 – Gerry Potter a pris le livre “The R...(Arts Alberta)
Détails
 
2. Part 1- Tony Dillon-Davis parle avec Jeffrey...(Arts Alberta)
Détails
 
3. Part 1 – Tommy Banks parle avec Allan Sheldo...(Arts Alberta)
Détails
 
4. Part 1 – Colin McLean parle avec Jim Marsh, ...(Arts Alberta)
Détails
 
5. Part 1 – Le nouveau programme de théâtre à ...(Arts Alberta)
Détails

Les drames radiophoniques et l'exposition nationale

Les drames radiophoniques et l'exposition nationale

Par les années trente, la population d'Edmonton a grandi à 79 000 personnes. Malgré que CKUA était situé sur le campus de l'Université de l'Alberta de la ville, plusieurs auditeurs habitaient dans des endroits ruraux. La programmation de la station tenait compte de ceci, avec des émissions tels que The Music Hour et The Homemaker's Hour. Par contre, CKUA a aussi montré son habileté à diffuser en direct. Des récitaux d'orgue des églises de la ville étaient populaires, ainsi que ceux de Convocation Hall, qui dans le temps était le lieu d'un des meilleurs orgues de concert au Canada. Même les danses du Old Timers' Society étaient diffusés de Memorial Hall.

Provinciallement, l'influence de CKUA croissait avec le Foothills Network, qui par 1934 diffusait des programmes d'Edmonton avec CFAC Calgary et CJOC Lethbridge. Un forum populaire des citoyens appellé The Round Table alternait entre Edmonton et Calgary; Farm Radio Forum était une variation de ce thème.

CKUA devenait aussi une affaire nationale, grâce au réseau de radio du Canadian National Railways qui était diffusé dans les voitures-salon de leur trains transcontinentaux. Edmonton a prit aux voies des studios de CKUA avec un concert par une chorale dirigé par l'animateur de l'émission d'appréciation de musique de la station et l'orguiste au All Saints Cathedral, Vernon Barford.
 Audio
 

Arts Alberta #100
L'auteur Elsie Park Gowan discute sa vie comme comédienne et enseignante d'anglais. Elle parle de sa jeunesse, ses écrits, le programme de création littéraire au Strathcona Seniors Centre, ainsi que quelques personnes elle a rencontré au cours de sa vie, incluant Peggy Holmes.
 
Ecoutez maintenant! (en anglais seulement)


 

 

Cependant, malgré que le CNR pouvait offrir un banquet mobile d'un moyen de radio nationale, un nouveau développement prouva utiliser les ressources et les réalisations de CKUA d'une meilleure manière. La Société Radio-Canada anglophone, le Canadian Broadcasting Corporation, qui n'était que dans sa jeunesse, a choisi CKUA comme son poste de diffusion en Edmonton. Parmi les 235 émission offerts par le réseau régional de l'ouest de la SRC étaient les drames radiophoniques en-direct tels que la série historique New Lamps for Old et Plays on CKUA par les dramaturges edmontoniens Elsie Park Gowan et Gwen Pharis Ringwood.

Gowan et Ringwood ont fait part dans une des fonctions principales de divertissement de la radio dans les années 30. Malgré que les drames radiophoniques était une source de divertissement hebdomadaire aux Etats-Unis - surtout avec des drames en série tels que The Lone Ranger, The Shadow et Little Orphan Annie - au Canada, les pièces de radio fait "chez-nous" étaient dans leurs premiers stages. Mais, d'après Ringwood, dans les années 30 et 40, «... pour la plupart des gens sur les fermes et les petits villages dans les prairies dans l'ouest, la radio était leur théâtre.»

Le théâtre CKUA a diverti et éduqué les auditeurs. Gowan et Ringwood ont chacun écrit dix scripts de 30 à 60-minutes pour la série New Lamps for Old, gagnant la grande somme de 5$ par script. Gowan continuerait d'écrire plus de 200 scripts en tout pour CKUA, CJCA et la SRC. Ceux-ci inclueraient la série ambitieuse The Building of Canada, d'abord diffusé sur CKUA en 1937 et 1938, et donnée de l'exposition nationale sur la SRC en 1939. Ringwood, de son côté, écrivait pour la scène; en 1937, elle quitta Edmonton pour étudier la dramaturgie à Chapel Hill en Caroline du Nord, et quand elle retouna en Alberta, a concentré ses énergies sur la rédaction de «pièces folkloriques» pour le théâtre: ses portraits des communautés de cette province.

Avec les deux auteurs, la découverte pour les auditeurs du monde à l'intérieur et hors de l'Alberta ne peut surévalué. Et avec les deux auteurs, peut-être que les premières impressions des artistes de l'Alberta et leur monde de réalité et d'imagination étaient donnés au reste du Canada.

 

Top Précédent

Voyez la ligne du temps CKUA »