<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:14:08 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Archives sonores CKUA
Recherche
Aller
English
Français
  

Patrimoine canadien CKUA Radio Network Heritage Community Foundation

AccueilHistoriqueProgrammationLes gensArchive sonoreEdukitPlan du siteCréditsContact

Palmarès des Fichiers

1. Part 1 – Gerry Potter a pris le livre “The R...(Arts Alberta)
Détails
 
2. Part 1- Tony Dillon-Davis parle avec Jeffrey...(Arts Alberta)
Détails
 
3. Part 1 – Tommy Banks parle avec Allan Sheldo...(Arts Alberta)
Détails
 
4. Part 1 – Colin McLean parle avec Jim Marsh, ...(Arts Alberta)
Détails
 
5. Part 1 – Le nouveau programme de théâtre à ...(Arts Alberta)
Détails

Communauté

La phrase «communauté de communautés» est un peu usée, mais elle décrit à perfection le CKUA Radio Network.

CKUA est vraiment la somme de toutes ses parties; une collaboration entre des professionnels rémunérés, quigèrent la station et qui créent et présentent la programmation; une foule de bénévoles qui supportent les opérations de CKUA avec leurs propres habiletés et talents, sans frais; les entreprises privées et les corporation, qui supportent CKUA avec leur argent en assurant les émissions et/ou en achetant de la publicité; et enfin et surtout, une grande base d'auditeurs dévoués à préserver l'unique version de radio publique de l'Alberta en donnant volontairement des millions de dollars annuellement pour garder CKUA sur les ondes - même si la station peut être reçu par ces mêmes personnes gratuitement.

C'est une collaboration unique au Canada et dans le monde, et un modèle de diffusion qui est uniquement réussi.

Mais la communauté de CKUA est beaucoup plus que des éléments d'une entreprise réussie. La communauté de CKUA est un mélange de générations, cultures, intérêts et idées rassemblés ensemble par une passion pour la musique, l'apprentissage à vie, et un désir pour des alternatives supérieures et intelligentes de diffusion.

Et malgré que ces attributs décrivent en gros le CKUA d'aujourd'hui, il est important de savoir que CKUA est aussi une somme de ses communautés du passé, aussi.

Fondé en 1927 avec un mandat d'utiliser la radio pour «apporter l'éducation aux gens», CKUA est allé d'être le premier diffuseur publique et le premier diffuseur éducatif, à être une société d'État (ACCESS), à être un diffuseur indépendant sans but lucratif.

Mais malgré ses nombreuses transformations, CKUA reste aujourd'hui dévoué au principe de ses fondateurs de «diffusion de service publique», un principe fondé sur la croyance que l'argent, qui est bien sûr nécessaire pour la survie de CKUA, est un moyen pour atteindre un objectif, et non l'objectif lui-même.

C'est pourquoi qu'aujourd'hui, CKUA reste dévoué à offrir de la programmation alternative intelligente et unique pour ses auditeurs, plutôt que de simplement se soumettre à la plus récente manie ou une tendance de faire de l'argent. C'est une philosophie et une pratique qui est enraciné dans la croyance qu'en plaçant les intérêts et les besoins des auditeurs d'abord, plutôt que de chercher de l'argent, CKUA sera toujours unique, sera toujours une alternative, et aura toujours du succès.

Et si l'idée de «communauté» est basée sur le principle de «mettre les autres avant soi», alors l'histoire de la diffusion de CKUA et ses pratiques d'aujourd'hui sont très orientées vers la «communauté». Il semble d'être une action approprié de l'importante responsabilité et privilège qui vient avec la possession d'un permis de diffusion.
  

Top Précédent

Voyez la ligne du temps CKUA »