<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:15:01 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Archives sonores CKUA
Recherche
Aller
English
Français
  

Patrimoine canadien CKUA Radio Network Heritage Community Foundation

AccueilHistoriqueProgrammationLes gensArchive sonoreEdukitPlan du siteCréditsContact

Palmarès des Fichiers

1. Part 1 – Gerry Potter a pris le livre “The R...(Arts Alberta)
Détails
 
2. Part 1- Tony Dillon-Davis parle avec Jeffrey...(Arts Alberta)
Détails
 
3. Part 1 – Tommy Banks parle avec Allan Sheldo...(Arts Alberta)
Détails
 
4. Part 1 – Colin McLean parle avec Jim Marsh, ...(Arts Alberta)
Détails
 
5. Part 1 – Le nouveau programme de théâtre à ...(Arts Alberta)
Détails

Conrad Black

Comme le personnage dominant dans les médias imprimés, par la fin des années 90, Conrad Black est devenu de plus en plus franc sur les points de vue libéraux des journaux et des revues, et ce qu'il percevait comme le déclin de la qualité du travail par les journalistes. Par 1999, sa compagnie Hollinger International Inc., controllait Southham, la plus grande chaîne de journaux au Canada. En Angleterre, il gérait le London Telegraph depuis 1985, ainsi que les journaux de langue française Le Soleil dans la ville de Québec et Le Droit en Ottawa, et une quarantaine de petits journaux américains. Et en 1987, il devint un autre participant dans les propriétaires du Saturday Night magazine, qui souffrait sur le plan financier.

Avec Southam, il continua son chemin dans le marché des journaux canadiens, d'abord en achetant le Financial Post en 1998, et après en publiant le National Post, un journal quotidien pour faire compétition avec le Globe and Mail de Toronto. Depuis, il a vendu le National Post à CanWest Global de Winnipeg. A date, le journal a perdu presque 20 millions de dollars.
 Audio
 

Porte-voix de la semaine #20
Dans cette émission de Porte-voix de la semaine, diffusée le 9 septembre 1997, Black présente ses opinions sur la possession des médias et ses pensées sur l'industrie au Spruce Meadows Round Table à Calgary.

Il partage ses idées sur la direction des médias imprimés dans l'ère électronique, déclarant que «Les personnes réponderont à de bons écrits.» Il discute le déclin de l'industrie journalière et les standards professionnels de l'intégrité éditoriale.

Ecoutez maintenant! (en anglais seulement)


 

 

A cause de la proportion des médias canadiens qu'il contrôlait, Black est devenu la cible d'auteurs tels que Maude Barlow (The Big Black Book: Essential Views of Conrad and Barbara Amiel Black, 1998) et Richard Siklos (Shades of Black, 1995), les oeuvres de ce dernier qui étaient souvent critique des acquisitions du baron des journaux et son point de vue ultraconservatif.

Les oeuvres littéraires de Black lui-même - Life in Progress, Render Unto Caesar: The Life and Legacy of Maurice Duplessis, and the highly regarded Duplessis - sont encore en circulation.
 
 

Top Précédent

Voyez la ligne du temps CKUA »