<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:15:30 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Archives sonores CKUA
Recherche
Aller
English
Français
  

Patrimoine canadien CKUA Radio Network Heritage Community Foundation

AccueilHistoriqueProgrammationLes gensArchive sonoreEdukitPlan du siteCréditsContact

Palmarès des Fichiers

1. Part 1 – Gerry Potter a pris le livre “The R...(Arts Alberta)
Détails
 
2. Part 1- Tony Dillon-Davis parle avec Jeffrey...(Arts Alberta)
Détails
 
3. Part 1 – Tommy Banks parle avec Allan Sheldo...(Arts Alberta)
Détails
 
4. Part 1 – Colin McLean parle avec Jim Marsh, ...(Arts Alberta)
Détails
 
5. Part 1 – Le nouveau programme de théâtre à ...(Arts Alberta)
Détails

Kathie Liee Gifford

En 1996, des investigateurs du National Labor Committee ont découvert que des adolescentes fabriquaient des vêtements pour la gamme de Kathie Lee Gifford, l'actrice, la chanteuse, et la coanimatrice de l'émission talk-show Live! With Regis and Kathie Lee. Les vêtements, produites à l'usine Global Fashion en Honduras, étaient dites de venir d'un atelier clandestin dans lequel des filles de 13 à 15 ans travaillaient jusqu'à 75 heures par semaine pour environ 0,31$ par heure.

Les magasins Wal-Mart vendaient la gamme Kathie Lee, en au mois de mai 1996, après une foule de publicité négative pour Wal-Mart et Gifford, elle annonça qu'elle établirait un programme de surveillance pour toutes les usines fabriquant ses vêtements, y compris celui à New York, non loin d'où son émission était produite.

Gifford a rompu sa relation avec le fabriquant de vêtements Hondurien en 1996; plusieurs années plus tard, elle a pétitionné Wal-Mart de revenir à Global Fashion, sous la condition que les conditions à l'usine étaient meilleurs et conformaient avec les pratiques de travail acceptés internationalement.

Au mois d'août 1996, elle fut acclamée par le président Bill Clinton pour sa réaction rapide au problème. Ce mois-là, Clinton annonça un plan dans lequel les marques de vêtements populaires devaient commencer à mettre des avertissements sur leurs vêtements pour assurer aux consommateurs que des enfants n'étaient pas exploités dans leur fabrication. Ceux-ci comportaient: L.L. Bean, Liz Claiborne, Warnaco, Phillips-Van Heusen, Nike, Tweeds, Patagonia, Nicole Miller, Karen Kane et Lucky Brands, parmi autres. Elle fut aussi nommé à la Maison blanche au Apparel Industry Partnership White House Task Force.

Aujourd'hui, Gifford paraît et produit encore comme chanteuse, joue des rôles à la télévision et au théâtre, et continue avec sa gamme de vêtements signature. Après quinze ans sur Live with Regis and Kathie Lee, elle quitta l'émission en 2000. Wal-Mart vend encore la gamme Kathie Lee. Le site web de Kathie Lee Gifford (en anglais seulement) est: www.kathieleegifford.com.

 Audio
 

Actualités et affaires courantes #40
Avec l'histoire de Kathie Lee Gifford, Alberta Today, édition du soir, diffusé le 23 mai 1996, porte sur les événements suivants:

  • Les fonds fiduciaires Peter Jang - son père Wong Jang y est très reconnaissant.

  • Les vols passagers ne peuvent pas transporter des générateurs d'oxygène.

  • Le parti réformiste à débattre 48 résolutions à une conférence à Calgary

  • The Photographer's Sweethearts, un roman par Diana Hartog

Ecoutez maintenant! (en anglais seulement)


 

 
 

Top Précédent

Voyez la ligne du temps CKUA »