<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:15:34 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Archives sonores CKUA
Recherche
Aller
English
Français
  

Patrimoine canadien CKUA Radio Network Heritage Community Foundation

AccueilHistoriqueProgrammationLes gensArchive sonoreEdukitPlan du siteCréditsContact

Palmarès des Fichiers

1. Part 1 – Gerry Potter a pris le livre “The R...(Arts Alberta)
Détails
 
2. Part 1- Tony Dillon-Davis parle avec Jeffrey...(Arts Alberta)
Détails
 
3. Part 1 – Tommy Banks parle avec Allan Sheldo...(Arts Alberta)
Détails
 
4. Part 1 – Colin McLean parle avec Jim Marsh, ...(Arts Alberta)
Détails
 
5. Part 1 – Le nouveau programme de théâtre à ...(Arts Alberta)
Détails

Paul Bernardo

Paul Bernardo et sa femme complice Karla Homolka étaient appelés par les reporters comme étant les «tueurs Ken et Barbie». Cette affaire morbide sur le viol et le meutre de 1990-92 de trois adolescentes d'Ontario - une d'entre elles étant la soeur de 15 ans de Karla, Tammy - a galvanisé le Canada, en même temps que de tomber sur les émissions tabloïdes aux Etats-Unis.

En 1993, comme résultat d'analyse de sang, Bernardo, déjà sous surveillance comme suspect dans d'autres cas de viol dans la région de Scarborough, était arrêté pour le viol et le meutre de deux filles. La mort de Tammy Homolka serait, au début, traîté comme accident. Des preuves contraignantes par le biais de cassettes vidéos trouvées dans le domicile de Bernardo, un témoignage de sa femme, et l'exhumation du corps de Tammy, a assuré sa culpabilité dans les trois meutres. En 1995, il fut condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de liberté conditionnelle pour 25 ans; plus tard, il fut déclaré un délinquant dangereux, et son appel en 2000 fut rejeté.

Karla Holmolka serait jugée en premier, et en échange pour un témoignage contre son mari, elle accepta une transaction pénale très critiquée pour une sentence de 12 ans. Ayant la possibilité de liberté conditionnelle en 2001, son application fut rejeté, et elle reste en prison jusqu'en 2005.

Cette affaire engenderait plusieurs livres sur le crime véritable, y compris Invisible Darkness par Stephen Williams, Deadly Innocence par Scott Burnside et Alan Cairns, et Lethal Marriage par Nick Pron. Le poète et romancier Lynn Crosbie fut aussi inspiré par les événements pour écrire une oeuvre de fiction, Paul's Case: The Kingston Letters.
 Audio
 

Actualités et affaires courantes #18
Dans cette émission de l'édition du soir d'Alberta Today du 9 novembre 1996, une histoire sur comment le délai de 25 mois des tests sur l'échantillon ADN de Paul Bernardo lui a permis d'évader un chasse à l'homme de la police pour des années. Durant ce temps, il a commis des meutres, et a violé quatre jeunes femmes.

Les autres actualités de ce jour sont:

  • Les Hells Angels se déplacent en Alberta.

  • Les fermiers albertains vendent leur grain illégalement aux E-U.

  • Evil Eye, une sensation par l'auteur de Vancouver Michael Slade.

Ecoutez maintenant! (en anglais seulement)


 

 
 

Top Précédent

Voyez la ligne du temps CKUA »