<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:15:46 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Archives sonores CKUA
Recherche
Aller
English
Français
  

Patrimoine canadien CKUA Radio Network Heritage Community Foundation

AccueilHistoriqueProgrammationLes gensArchive sonoreEdukitPlan du siteCréditsContact

Palmarès des Fichiers

1. Part 1 – Gerry Potter a pris le livre “The R...(Arts Alberta)
Détails
 
2. Part 1- Tony Dillon-Davis parle avec Jeffrey...(Arts Alberta)
Détails
 
3. Part 1 – Tommy Banks parle avec Allan Sheldo...(Arts Alberta)
Détails
 
4. Part 1 – Colin McLean parle avec Jim Marsh, ...(Arts Alberta)
Détails
 
5. Part 1 – Le nouveau programme de théâtre à ...(Arts Alberta)
Détails

Elsie Park Gowan

Elsie Park Gowan, la dramaturge radiophonique d'Edmonton célèbre pour sa série de pièces de théâtre en direct, New Lamps for Old, diffusé sur CKUA en 1937.Elsie Park Gowan était une actrice et une enseignante d'anglais qui, dans les premiers jours de la radio à Edmonton, a travaillé avec son partenaire de rédaction Gwen Pharis Ringwood pour produire des pièces qui seraient diffusées sur CKUA et la SRC anglophone.

Par la fin de sa carrière de dramaturgie, Gowan a produit plus de 200 pièces dramatiques pour la radio, diffusées dans l'ensemble du pays et internationalement, atteignant des pays variés tels que les Etats-Unis, la Grande Bretagne, l'Australie, les Caraïbes, et l'Amérique du sud.

A partir de 1933, le département de dramatiques radio était sous la direction de Sheila Marryat, la première employée à plein temps de la station. Elle a fondé les CKUA Players, un groupe d'acteurs amateurs qui ont joué dans le Little Theatre d'Edmonton, l'University Dramatic Society et le Dickens Society. Parmi les comédiens de radio était Merna Hirtle, qui plus tard deviendrait l'épouse de W.O. Mitchell, l'auteur et dramaturge venant de High River, en Alberta qui a écrit plusieurs centaines d'épisodes de Jake and the Kid pour la Radio SRC anglophone.
 Audio
 

Arts Alberta #100
Dans cette émission d'Arts Alberta, diffusée le 9 avril 1987, Gowan discute avec Brian Dunsmore au sujet de son programme de création littéraire au Strathcona Seniors Centre à Edmonton, où elle habitait, et sur quelques personnes qu'elle a rencontré, tels que Peggy Holmes, une co-résidente qui était auteure et animatrice de radio régionale et nationale pour la Radio SRC. Dans le temps, Holmes était connue comme étant la plus vielle animatrice de radio au Canada. Gowan parle de sa jeunesse et de ses écrits.
 
Ecoutez maintenant! (en anglais seulement)


 

 

Dans un grand ménage en 1954, Gowan s'est débarrassée de plusieurs scripts de New Lamps for Old qui ont amené elle et Ringwood à l'attention des auditeurs de radio quand les pièces furent diffusées sur CKUA en 1937 et 1037. Il y avait 20 drames en tout, durant de 30 à 60 minutes, pour lesquels les deux étaient payés 5$ par script. Les drames portaient sur l'histoire qui se concentraient sur des personnages célèbres qui étaient impliqués avec des causes humanitariennes ou qui changeaient l'histoire. Ces personnes incluaient Socrates, Florence Nightingale, Galilée, Beethoven, James Watt, et auteure féministe Mary Wollstonecraft; sa fille, Mary Shelley, écrierait en 1818 le classique d'horreur Frankenstein.

La prochaine série, The Building of Canada, serait diffusée sur CKUA en 1937 et 1938, et sur le réseau SRC national anglophone un an plus tard. La série utilisait comme ses personnages principaux des observants fictifs, des citoyens de tous les jours qui ont vécu les développements et découvertes politiques, sociaux, et culturels canadiens et qui ont été affectés par eux.

Gowan abandonnerait sa carrière d'écrivain après devenir veuve en 1958, mais enseignerait l'école secondaire de 1959 à 1971, et après travaillerait comme enseignante d'écriture pour des personnes âgées jusqu'à sa retraite à la fin des années 80.

Les écrits de Gowan et Ringwood est décrit de long et en large dans Making Community History: The Radio Plays of Ringwood and Gowan, un texte par l'enseignante d'anglais à l'Université d'Athabasca Anne Nothof trouvé dans Edmonton: The Life of a City, édité par Bob Hesketh et Frances Swyripa, et publié en 1995 par NeWest Press d'Edmonton. En 1992, NeWest Press a aussi publié The Hungry Spirit: Selected Plays and Prose (http://www.newestpress.com/bios/gowan.html, lien en anglais seulement). Cette collection regarde les 20 ans de sa carrière, et inclut des scripts et des textes explorant des problèmes tels que la garde d'enfants et les droits de femmes.

En 1999, Elsie Park Gowan est morte dans son sommeil à l'âge de 94 ans de complications de la maladie de Parkinson. Elle fut honorée pour ses oeuvres dramatiques quatre ans auparavant par Theatre Alberta lors d'une soirée gala au Timms Centre sur le campus de l'Université de l'Alberta. Une plaque commémorative au Citadel Theatre d'Edmonton rend hommage à son induction en 1993 dans le temple culturel de la renommée de la ville d'Edmonton.
 

Top Précédent

Voyez la ligne du temps CKUA »