<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:16:01 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Archives sonores CKUA
Recherche
Aller
English
Français
  

Patrimoine canadien CKUA Radio Network Heritage Community Foundation

AccueilHistoriqueProgrammationLes gensArchive sonoreEdukitPlan du siteCréditsContact

Palmarès des Fichiers

1. Part 1 – Gerry Potter a pris le livre “The R...(Arts Alberta)
Détails
 
2. Part 1- Tony Dillon-Davis parle avec Jeffrey...(Arts Alberta)
Détails
 
3. Part 1 – Tommy Banks parle avec Allan Sheldo...(Arts Alberta)
Détails
 
4. Part 1 – Colin McLean parle avec Jim Marsh, ...(Arts Alberta)
Détails
 
5. Part 1 – Le nouveau programme de théâtre à ...(Arts Alberta)
Détails

Ray Bradbury

Dites le nom de Ray Bradbury, et les amateurs de science-fiction font pratiquement une syncope sur le travail de cet écrivain américain prophétique.

Ironiquement, il prétend qu'avec l'exception de son livre mieux connu, il n'écrit pas la science fiction. «Je n'ai jamais écrit de science fiction de ma vie, sauf pour Fahrenheit 451.» Bradbury a dit à Mary Roach du The New York Times Magazine en novembre 2000. «The Martian Chronicles est de la fantaisie. La plupart de mes nouvelles sont de la fantaisie. La science fiction et l'art du possible. La fantaisie est l'art de l'impossible.»

Fahrenheit 451 - la température à laquelle le papier brûle, raconte d'un avenir dans lequel les livres serait effectivement brûlées, et leur savoir perdus complètement, sauf pour un petit groupe de personnes qui ont gardé, en secret, une collection de livres. A eux tomberait la tâche de mémoriser leur contenu pour la prospérité dans l'avenir. Le roman fut publié en 1954, et filmé par le directeur François Truffaut en 1966.
 Audio
 

Arts Alberta #169
Dans cette émission d'Arts Alberta, diffusée le 28 mai, 1989, Brian Dunsmore discute avec Gyl Raly sur une adaptation de ballet/théâtre de Something Wicked This Way Comes de Bradbury, à être présenté au Theatre Three à Edmonton.

Raly décrit l'histoire que Bradbury a écrit, comment la pièce sera présentée, et sur Bradbury lui-même, qui s'est présenté à la première à Edmonton.  
Ecoutez maintenant! (en anglais seulement)


 

 

A l'âge mûr de 80 en 2000, il fut présenté avec la médaille du National Book Foundation pour une contribution distinguée aux lettres américaines, un honneur curieux pour un auteur que plusieurs considèrent être un écrivain dans un genre populaire plutôt qu'un vecteur de littérature.

Mais Bradbury a toujours pris une approche plutôt curieuse à l'égard de sa carrière, jouant non seulement dans le monde de la science fiction, mais dans la haute littérature aussi. Il est, par exemple, le scénariste pour l'adaptation cinématographique de 1954 de Moby Dick dirigé par John Huston et mettant en vedette Gregory Peck. En fait, il publierait en 1992 une mémoire de ce projet intitulé Green Shadows, White Whale.

Ce ne serait pas la première adaptation du roman horreur-fantaisie; comme est commun avec plusieurs oeuvres de Bradbury - parmi eux, Fahrenheit 451, The Illustrated Man et The Martian Chronicles - Something Wicked This Way Comes fut filmé en 1983.

Avec plus de 500 oeuvres publiés comportant des nouvelles, des romans, des pièces de théâtre, des scénarios, des scripts de télévision, des créations littéraires, des textes instructifs, et des livres de vers, Bradbury reste occupé. En 2002 seulement, les lecteurs verront une nouveau livre à couverture rigide (One More for the Road), ainsi que l'édition de poche de From the Dust Returned. Ce dernier titre, publié à couverture rigide en 2001, est un roman 55 ans en gestation. Originalement publié sous le titre de Homecoming, une nouvelle dans l'édition d'octobre 1946 de Mademoiselle, c'était l'introduction de la famille bien-aimée de Bradbury, les Elliot, les sujets d'un autre cinq histoires.

Le site web de Bradbury est: http://www.raybradbury.com (en anglais seulement)
    

Top Précédent

Voyez la ligne du temps CKUA »