hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:21:12 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia


L'importance de l'industrie

Une autre l'influence majeure sur les noms géographiques en Alberta est le développement industriel. La découverte du pétrole et charbon et les autres minéraux, avait contribué au développement de certaines régions en Alberta et par conséquent, les noms des traits et villes dans ces régions. Ici sont quelques de ces noms...

Abasand, 2 km ouest de Fort MacMurray, est une contraction d'Athbasca tar sands. Le bureau de poste avait ouvert en septembre 1937.

Anthracite, 6 km est nord est de Banff, porte le nom de nombreux types de non-bitumineux charbon trouvé dans cette région entre 1886 et 1887 (quand la vente de charbon avait diminué) par le Canadian Anthracite Company. Mr. H.W. McNeil, un entrepreneur américain, avait pris contrôle de la mine en 1891 et l'avait fait fonctionner jusqu'à l'automne de 1904, quand c'était fermé officiellement. La fermeture du bureau de poste arrivait le 7 mars 1905, après beaucoup de résidents de la ville avaient déménagé à Canmore.

Bryan Creek, 53 km sud-ouest d'Edson, coulent dans le territoire de Bryan Coal Company Ltd. La mine « Bryan » était ouverte jusqu'à 1923. C'était un projet souterrain, que James Byran, un commerçant des fourrures, avait lancé.

Coal Valley, 60 km sud sud-est d'Edson, était une ville typique de Coal Branch où l'industrie de charbon fleurissait. Le Coal Valley Mining Company a installé un Cable Way Excavaot en 1930. Il n'avait aucune exploitation souterraine dans cette région, qui était établi en 1923. La ville avait fermé en 1955. Le restant des mines sont toutes qui reste de cette ville.

Devon, 30 km sud-ouest d'Edmonton, prend son nom de l'industrie de pétrole. Avant 1947, le site où Devon est situé était un champ de grain. Après le découvert de pétrole par Imperial Oil en 1947, originairement du site de pétrole #1 en Leduc, c'était décidé de créer une ville sur la rive du North Saskatchewan River pour servir les champs de pétrole encerclant. Cette ville de la compagnie porte le nom de la formation géologique (le système Dévonien) où le pétrole était trouvé. Mr. Johnson de l'Imperial Oil Company de Toronto, avait suggéré le nom pour la communauté, le bureau de poste avait ouvert en septembre de 1948.

Kaybob, 6 km sud sud-ouest de Fox Creek, était nommé en 1941. Un comité, incluant John Harvie, le ministère député de Land and Mines et Robert Ethan Allen, président de Petroleum and Natural Gas Conservation Board, ont recommandé 15 zones où plus qu'une moitié de la terre devraient être reclus de destruction sous les contrats normales et les droits du gaz naturel. Un de ces zones était appelé Kaybob Oil Field. C'est probablement une combinaison du nom, Kathryn, partagé entre la mère et l'épouse d'Allen et son premier nom, Robert. Le nom pour ce point sur le chemin de fer était approuvé officiellement sur le 18 janvier 1974.

Lignite Creek, 30 km sud-est de Grande Prairie, porte le nom d'une crique de charbon au commencement de la rivière. Il y a de la documentation que le nom était utilisé en 1918.

Reliance, 50 km est de Lethbridge, porte le nom du Reliance Coal Company, qui avait commencé l'exploitation de charbon en 1901. Par 1908, la réserve de charbon est devenu trop petite pour faire du profit et comme résultat, la ville avait fermé.

Royalties, 14 km sud de Turner Valley, a dû son nom à l'industrie de pétrole. Ce hameau était parti d'un centre profitable appelé « Little Chicago ». L'inspiration du nom était l'odeur déplaisant dans la région, était causée par le pétrole qui restait sous la surface de la terre. Une autre explication pour le nom « Little Chicago » suggère qu'un des commerçants, Rex Warman, avait gagné le sobriquet « Little Al Capone ». Al Capone était un gangster qui actionnait à Chicago durant les années de 1920. Les villes jumelles, était appelé « Little Chicago » et « Little New York » qui était 4 km en sud, avait dû son existence au Turner Valley Royalties Number 1 Well. En 1914, a dépôt de pétrole brut était piégé par cette puits; le premier de ce type au Canada occidental. La communauté de « Little Chicago » avait grossit en grandeur et popularité en 1936. Les villes champions comme « Little Chicago », avait grossit rapidement à cause d'une demande pour logement et des services pour les travailleurs et leurs familles. Mr. R.A. Brown, propriétaire de Turner Valley Royalties Ltd., avait lancé l'expansion de « Little Chicago. » Sa première magasine était situé sur les rives d'une mue, que les foreurs avait appelé « Lake Michigan. » La petite communauté était finalement nommée Royalties par le gouvernement en hommage du premier puits à produire pétrole brut. Le bureau de poste avait fermé officiellement le 7 juin 1969, mais une station-service restait en opération.

Tokyo Snye Channel, 200 km nord nord-est de Fort McMurray, prend son nom de l'industrie de pêche. L'explication la plus probable de l'origine de nom est qu'il avait commencé dans les années 1930. Il y avait une opération de pêche commerciale à ce moment actionnait par Mr. McInnis, qui avait embauché des pêcheurs japonais pour travailler avec les pêcheurs aborigènes. Ils ont campé proche de ce sillon quand ils travaillaient sur les barges qui étaient utilisées comme une plateforme flottant pour le traitement de poisson. Un « snye » fait référence à une côte étroite et serpentant de la rivière. Cela pourrait être un changement au mot canadien-français chenal, qui veut dire sillon. Une orthographe plus vieille de « snye »fait que la connexion est plus claire, ie. « shnye. »


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on place names of Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.

Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved