hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:21:14 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

Glossaire

Arabe*
Réfère à une nation ou personnes originaires d’un pays de langue arabe. Pas synonyme de Musulman. Quand le terme réfère à des événements dans un pays, il nomme le pays plutôt que de généraliser avec «arabe». N’implique pas dans les écrits que «arabe» équivaut à musulman, guerre sainte, ou terrorisme


Assimilation
Ètre assimilé arrive quand une personne, ou un groupe de personnes, adopte les caractéristiques d’un groupe plus grand si bien qu’elles ne plus facilement distinctes de ce dernier groupe. Certaines personnes ne se font pas assimilées complètement, mais, à la place, elles renoncent à certains aspects de leur culture en faveur de la culture dominante tout en conservant d’autres aspects. L’assimilation se réalise plus facilement parmi les groupes qui ont déjà en commun des caractéristiques identiques.


Réfugié* de la mer (Boat people*)
Les réfugiés de la mer en provenance du Vietnam qui ont commencé à fuir en bateaux en 1978. À peu près la moitié des réfugiés étaient des d’origine ethnique chinoise, la majorité d’entre eux travaillaient dans le secteur des petites entreprises et de l’industrie.


Camp*
Quand les Canadiens japonais réfèrent à «Camp», ils veulent dire les camps – aussi appelé re-localisation, détention, internement, ou camps de concentration – dans les quels ils ont été forcés de se re-localiser durant la Deuxième Guerre mondiale.


La Loi canadienne sur le multiculturalisme est passée en 1988 et a établi légalement la politique multiculturelle du Canada. Elle :

  • reconnaît officiellement l'importance de maintenir et de valoriser le patrimoine multiculturel des Canadiens
  • reconnaît des droits aux peuples autochtones du Canada
  • reconnaît que l’anglais et le français demeurent les langues officielles du Canada, les autres langues peuvent être parlées
  • stipule que tous les citoyens canadiens jouissent d'un statut égal, ont les mêmes droits, quel que soient les différences qu'ils peuvent avoir en regard de la couleur de peau, la religion, le pays d'origine, l'origine ethnique, etc.
  • reconnaît que les personnes appartenant à une minorité ethnique, religieuse ou linguistique ne peuvent être privées du droit d'avoir leur propre vie culturelle, de professer et de pratiquer leur propre religion, ou d'employer leur propre langue


Chinatown*
Toute communauté chinoise du Canada


Chinois, Canadien chinois*
Utiliser Chinois pour référer à toute personne d’ascendance chinoise, mais utiliser Canadien chinois pour référer spécifiquement aux personnes d’ascendance chinoise qui sont des citoyens canadiens.


Loi sur l’immigration chinoise (aussi connue sous le nom Loi sur l’exclusion chinoise)*
En 1923, le gouvernement canadien a banni l’immigration chinoise en établissant la Loi sur l’immigration chinoise. Cette loi excluait presque tous les immigrants chinois venant au Canada. Les groupes restreints qui pouvaient y entrer comprenaient des diplomates, des enfants nés au Canada de parents d’origine chinoise, des marchands et des étudiants. Les Chinois vivant au Canada ont été privés de leurs droits civils lorsque cette loi était en effet. Par exemple, les Canadiens chinois n’ont pas eut le droit de vote aux élections fédérales avant que la loi soit abrogée en 1947.


Citoyenneté
Un(e) citoyen(n)e est une personne qui est autorisée à devenir membre officiel d’un pays. Si vous êtes né au Canada, vous êtes citoyen canadien. Si vous venez y vivre en provenance d’un autre pays, vous devez passer un examen pour devenir citoyen. Beaucoup de nouveaux arrivants au Canada souhaitent devenir citoyens. C’est l’objectif de nombreux immigrants parce que cela veut dire qu’ils sont devenus des citoyens à part entière de la société canadienne et peuvent prendre total avantage des droits leur étant impartis.


Culture
La culture est une façon de vivre acquise partagée par un groupe de personnes et est souvent transmise de générations en générations. La culture inclut les systèmes de croyance, les valeurs, les relations sociales, les institutions, les associations et le patrimoine matériel.


Protection de la culture
La décision de conserver sa culture comme séparée et distincte du reste de la société est connue comme étant la protection de la culture. De nos jours, les huttérites sont un exemple de groupe qui a préservé sa culture.


Discrimination
La Commission canadienne des droits de la personne a défini la discrimination comme: «La discrimination, c’est le fait de réserver à quelqu’un un traitement différent, négatif ou défavorable à cause d'un motif de discrimination comme sa race, son âge, sa religion, son sexe, etc. Les lois sur les droits de la personne définissent la discrimination comme le fait d’établir une distinction entre certaines personnes ou certains groupes en se fondant sur de tels motifs.»

Les motifs de discrimination interdits incluent:

Sous la loi canadienne, la discrimination est illégale. La discrimination peut arriver dans de différentes situations et endroits, incluant les écoles et les entreprises. Le milieu de travail est particulièrement un endroit où l’on doit éliminer la discrimination. Les employeurs n’ont pas le droit de renvoyer (ou ne pas embaucher) du personnel en se basant sur les motifs cités ci-dessus. (Il y a quelques exceptions permissibles à cette règle. Par exemple, les bars et restaurants peuvent discriminer sur la base de l’âge car ils ne peuvent pas employer des gens âgés de moins de dix-huit ans pour servir de l’alcool.) Ceci est important car les gens sont supposés être embauchés en vertu de leurs qualifications (éducation ou expérience) et non pas à cause de la couleur de leur peau ou de leurs cheveux ou de leur orientation sexuelle.


Loi des terres fédérales
Loi passée en 1872 par le gouvernement fédéral pour encourager la colonisation. Suivant les termes de cette loi, le gouvernement accordait 160 acres (65 hectares) de terre libre à chaque chef de famille ou jeune homme de vingt et un an s’il payait des frais d’inscription de 10 $, vivait sur la terre pendant trois ans, cultivait 30 acres (12 hectares) de terre, et construisait une demeure permanente telle qu’une maison.


Inuit*
En 1977, la Conférence circumpolaire inuit a eu lieu à Barrow, Alaska, et a officiellement adopté le nom «Inuit»& qui veut dire «Les gens» comme remplacement au nom «Esquimau» qui veut dire «Mangeurs de viande crue»


Eurasien*
Se dit d’une personne métisse d’Européen et d’Asiatique. N’est pas péjoratif.


Nettoyage ethnique
L’élimination systématique d’un ou de groupes ethniques d’une région ou société, au moyen de la déportation, de l’émigration forcée ou de génocide.


Violence ethnique
Violence dont le choix de la victime est basé sur son affiliation ethnique; un crime motivé par la haine basé sur le racisme.


5 fameuses
Les 5 fameuses ne sont pas le NWO ou une équipe de super héroïnes de bandes dessinées. Cependant, elles peuvent être comparées à une équipe de lutte parce qu’elles ont lutté contre le gouvernement pour obtenir de meilleurs droits pour les femmes.

Ensemble, Emily Murphy, Henrietta Muir Edwards, Louise McKinney, Irene Parlby, et Nellie McClung ont obtenu la reconnaissance des femmes en tant que personnes sous l’Acte de l’Amérique du Nord britannique en 1920 afin que les femmes puissent être nommées au Sénat. Elles ont aussi œuvré avec leurs propres moyens à améliorer la vie des femmes en Alberta et au Canada, et dans le monde. Ces Albertaines sont devenues connues comme étant les 5 Fameuses.


Philippin, Philippine*
Utiliser «Philippin» pour référer aux hommes ou groupes mixtes et «Philippine» en référence aux femmes.


Groupe de Blood à Fort Whoop-Up, Alberta Premières nations en 1820

Les Premières nations*
Les autochtones canadiens ont adopté le terme Premières nations: «C’est un terme qui a commencé à être employé dans l’usage commun dans les années 1970 pour remplacer le nom «Indien» dont beaucoup de gens trouvaient le sens offensant. Bien que le terme Premières nations est largement utilisé, aucune définition légale n’existe. Parmi ses emplois, le terme «Gens des Premières nations» réfère aux autochtones du Canada, que ce soit par le statut ou non. De nombreux autochtones ont aussi adopté le terme «Premières nations» pour remplacer le mot «bande» au nom de leur communauté. (Affaires indiennes et du Nord Canada)


Génocide
L’extermination systématique et planifiée totale d’un groupe national, racial, politique ou ethnique.


Taxe d’entrée
Durant l’année 1885, beaucoup de Chinois essayaient d’entrer au Canada. Le gouvernement a alors passé une loi nommée Loi sur l’immigration chinoise. La loi stipulait que toute personne d’origine chinoise qui désirait entrer au Canada devait payer au gouvernement fédéral des frais de 500 $, ce qui était appelé «taxe d’entrée». La taxe était si chère que, dans de nombreux cas, seul un membre d’une famille pouvait s’offrir le voyage au Canada, laissant son épouse et ses enfants derrière lui. Entre 1885 et 1923, on estime que le gouvernement a recueilli 123 millions de dollars de cette taxe. La Loi sur l’immigration chinoise de 1923 a mis fin à l’immigration chinoise jusqu’en 1947.


Droits de la personne
Les droits de la personnes sont des libertés qui sont appréciés par tout le monde, simplement parce qu’ils sont humains. Les droits de la personnes sont supposés être appliqués à tout le monde, peu importe les caractéristiques comme l’âge, la race ou le sexe. La Déclaration universelle des droits de l’homme étend ces droits à tous les gens de la planète. La Charte des droits et libertés protège ces droits au Canada, et la Loi sur les droits de l’homme, la citoyenneté et le multiculturalisme les protège en Alberta. Quand les droits de la personne sont violés, c’est souvent à cause de stéréotypes inexacts ou faux tenus par d’autres gens; ces stéréotypes sont nuisibles.


Homophobie*
La peur, la haine, ou l’aversion à l’homosexualité et aux lesbiennes et gais.


Homosexuel*
Terme médical/clinique pour designer les lesbiennes et les gais (adj.) Ou se rattachant à l’attraction affectueuse et sexuelle pour un(e) membre du même sexe (n.). Une personne qui est attirée par les membres du même sexe. Gay ou lesbienne sont les termes préférés dans tous les contextes, excepté le contexte médical.


Immigration
Les immigrant(e)s sont des personnes qui se rendent dans un pays ou une région pour y vivre. Ils/elles ont quitté leur pays d’origine pour commencer une nouvelle vie ailleurs. L’immigration, par ce fait, est l’action de quitter son pays pour commencer une nouvelle vie dans un autre pays ou région.


Indien, Indienne*
Personne vivant en Inde ou en est originaire. Ne pas utiliser Indien de l’Est ou Indien asiatique, utiliser plutôt le terme Canadien indien.


Internement
Venice School Teacherage Internement veut dire que des gens sont confinés de force dans un endroit ou qui ont des droits limités en temps de guerre, en se basant sur l’idée que s’ils sont confinés ils ne poseront pas de menaces pour la sécurité nationale. Le 10 juin 1940, l’Italie a déclaré la guerre au Canada, événement qui allait avoir un impact énorme sur la vie de nombreux citoyens canadiens-italiens. Presque aussitôt des centaines de Canadiens italiens se sont fait intimer l’ordre d’être internés – identifiés par la Police montée royale du Canada comme étant des étrangers ennemis. Le gouvernement a aussi exigé l’enregistrement de toutes les personnes d’origine italienne et a autorisé la confiscation des biens des soi-disant étrangers ennemis. Bien que la majorité de ceux qui ont été internés venaient d’endroits à forte concentration de Canadiens italiens (Montréal, Toronto et autres centres urbains de l’Ontario), il y a eu aussi des cas documentés dans l’Ouest canadien.

Élèves à la Venice School

Dans les villes de l’Ouest telles que Winnipeg, Edmonton, Calgary et Vancouver, les Canadiens italiens n’ont peut-être pas vécu le même degré d’hostilité que leurs homologues de Toronto ou Montréal, mais ils ont été sujets à la surveillance rapprochée de la GRC à qui ils devaient se présenter une fois par mois. Certaines personnes ont été envoyées dans des camps de travail. Les paiements d’aide sociale ont été suspendus et , dans certains cas, des restrictions de déplacement ont été imposées. Des activités telles que l’enseignement de l’italien et les rencontres de sociétés italiennes ont été déclarées illégales.


Japonais, Canadien japonais*
Utiliser le terme Japonais lorsqu’on réfère à quiconque est d’origine japonais, mais utiliser Canadien japonais en référence aux personnes d’origine japonaise qui sont des citoyen(ne)s canadien(ne)s.


Coréen, Canadien coréen*
Utiliser le terme Coréen lorsqu’on réfère à quiconque est d’origine coréenne, mais utiliser le terme Canadien coréen en référence aux personnes d’origine coréenne qui sont des citoyen(ne)s canadien(ne)s.


Multiculturalisme
Le multiculturalisme canadien est fondamental à notre croyance que tous les citoyens sont égaux. Le multiculturalisme assure que tous les citoyens peuvent conserver leur identité, être fiers de leurs origines, et peuvent avoir un sens d’appartenance. Cette acceptation apporte aux Canadien(ne)s un sentiment de sécurité et d’estime de soi, les rendant plus ouverts aux différentes cultures tout en acceptant ces dernières. L’expérience canadienne montre que le multiculturalisme encourage l’harmonie raciale et ethnique et la compréhension interculturelle et décourage la ghettoïsation, la haine, la discrimination et la violence.
Avec le multiculturalisme, le Canada reconnaît le potentiel de tous les Canadien(ne)s, les encourageant à intégrer leur société et d’avoir une part active dans les affaires sociales, culturelles, économiques et politiques.


Musulmans*
Personnes de foi religieuse islamique. Tous les Arabes ne sont pas musulmans; tous les musulmans ne sont pas Arabes. Tous les musulmans du Canada ne sont pas Arabes ou noirs.


ONG (Organisations non gouvernementales)
Des organisations privées qui poursuivent des activités pour soulager la souffrance, promouvoir les intérêts des pauvres, protéger l’environnement, fournir des services sociaux de base, ou entreprendre le développement communautaire; en gros, le terme peut être utilisé pour désigner toute organisation ou organisme a but non lucratif qui est indépendante du gouvernement, et qui dépend en grande partie de donations de bienfaisance et du bénévolat: par exemple, des organisations comme Amnesty International et Médecins sans frontières.


Préjudice
La Commission canadienne des droits de la personne et de la citoyenneté définit le préjudice comme une «opinion ou jugement défavorable, basée sur des considérations irrespectueuses, des connaissances inadéquates ou des stéréotypes erronés.

Souvent acquis à un jeune âge, le préjudice est irrationnel et n’est pas basé sur la réalité. Une attitude préjudiciable cause de la peine et de l’inconfort, nuit à la productivité scolaire et dans le milieu du travail, et prive les Albertains qui en sont victimes des droits de vivre, de travailler et d’agir avec respect et dignité.

Certaines personnes ne sont pas conscientes de leurs propres préjudices car ils ne savent pas que leurs présupposés sont basés sur de fausses informations. Par conséquent, elles ne sont pas conscientes que leur attitude préjudiciable cause de la peine aux autres.»

«Le préjudice est dangereux car il mène souvent à des actes discriminatoires qui sont interdits sous la Loi des droits de la personne, de la citoyenneté et le multiculturalisme».


Variété diverse*
Groupe de personnes originaires de différentes parties du monde. N’est pas synonyme de mélange racial.


Mélangé raciallement*
Une Personne dont les ancêtres venaient de différentes parties du monde. N’est pas synonyme de variété diverse.


Racisme
La croyance que la race compte pour les différences dans le caractère ou l’aptitude humaine et qu’une race particulière est supérieure aux autres. Réfère aussi à la discrimination ou le préjudice basés sur une race.


Refugié*
Une personne qui est admise au Canada en provenance de l’étranger à cause de la crainte, bien fondée de celle-ci, de persécution pour cause de sa race, religion, nationalité, appartenance à un groupe social particulier, ou de ses idées politiques.


Responsabilités
En tant que citoyen(ne) vous avez des droits mais avec ces droits viennent des responsabilités. Ces responsabilités incluent :

  • obéir aux lois du Canada
  • exprimer ses idées librement tout en respectant les droits et libertés des autres
  • aider les autres dans la communauté
  • prendre soin et protéger le patrimoine canadien et l’environnement
  • éliminer la discrimination et l’injustice

Les citoyen(ne)s du Canada ont une responsabilité additionnelle: voter aux élections.


Droits
Les citoyen(ne)s canadien(ne)s ont certains droits basés sur la tradition démocratique du Canada et le respect de la dignité humaine et liberté. Ces droits se trouvent dans le Code des droits de la personne du Canada et dans la Charte des droits de la personne et des libertés.


Colons
Alors que certains groupes culturels, tels que les Ukrainiens, ont eu tendance à s’établir en large groupe avec les leurs, de nombreuses familles sont venues de leurs propres moyens, s’établissant près d’autres gens de même nationalité ou origine ethnique. Pour certains, tels que les Britanniques ou Américains, l’ajustement à leur nouveau pays n’était pas très difficile parce qu’ils parlaient la langue et avaient une connaissance générale des caractéristiques de la terre canadienne et des techniques agricoles. Par contre, la transition était plutôt difficile pour ceux qui ne parlaient pas anglais et qui avaient très peu de connaissance sur leur nouveau pays. Arrivant de leur pays d’origine le plus souvent avec seulement ce qu’ils pouvaient transporter de leur pays d’origine, c’était un défi pour beaucoup que de fournir de la nourriture, un abris et des vêtements adéquats pour leur famille, et cela jusqu’à ce qu’ils puissent s’établir sur leur propre concession (Homestead) et commencer à cultiver la terre. C’était une tâche difficile et certains sont morts en essayant de le faire.


Thai*
Terme utilisé en référence aux gens de la Thaïlande. Ce groupe devrait être distingué des Tai qui sont originaires de Taïwan.

Sources

Alberta Heritage Alphabet

Diversity Watch C Glossary


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships

Copyright © Heritage Community Foundation Tous droits réservés