hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:21:18 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

Citizenship

Avantages découlant de la citoyenneté canadienne

Beaucoup de nouveaux arrivants souhaitent devenir citoyens. C’est le but de beaucoup d’immigrants parce que cela signifie qu’ils deviennent des membres et participants à part entière de la société canadienne et peuvent tirer plein avantage des droits qui leur reviennent. Ces droits font partie intégrante de la Charte des droits et libertés et s’appliquent à tous les gens vivant au Canada et incluent :

  • droits démocratiques
  • liberté de circulation
  • garanties juridiques
  • droits à l’égalité
  • droits linguistiques

Droits et responsabilités des Canadiens

En devenant citoyens canadiens, les immigrants peuvent participer pleinement à la société canadienne grâce à plusieurs nouveaux droits y inclus le droit de :

  • demander un passeport
  • voter aux élections
  • se présenter aux élections

Ces droits sont importants car ils ouvrent de nouvelles opportunités pour les immigrants. Un passeport permet au citoyens canadiens de tirer avantage de services consulaires canadiens à l’étranger tels que l’évacuation d’urgence ou l’aide juridique. Voter et se présenter aux élections permettent aux citoyens d’avoir leur mot à dire sur la gestion de leur pays et sur la politique gouvernementale. Pour beaucoup d’immigrants, c’est un changement important, spécialement pour ceux qui arrivent de pays sans institutions démocratiques.

Cependant, ces droits s’accompagnent de responsabilités. Ces responsabilités incluent :

  • respecter les lois du Canada
  • exprimer son opinion librement tout en respectant les droits et libertés des autres
  • venir en aide aux autres membres de la communauté
  • respecter et protéger le patrimoine et l’environnement
  • éliminer la discrimination et l’injustice

Les citoyens canadiens ont une responsabilité additionnelle: voter aux élections.

Les responsabilités sont importantes parce qu’elles stipulent que si les citoyens peuvent tirer bénéfice de la société, ils devraient aussi faire de leur mieux pour contribuer à cette société.

S’intégrer à sa communauté et contribuer à la société

Painting of Métis New Years Day Celebration

En plus des responsabilités listées, être un bon citoyen peur aussi inclure de faire une contribution à sa communauté en y étant engagé. Des exemples d’engagement communautaire incluent :

  • travailler comme bénévole (à une église, un  groupe communautaire, ou durant une campagne électorale)
  • aider les autres (aider ses voisins à déménager, entretenir un jardin communautaire, ou devenir un parent-secours)
  • joindre un groupe (une équipe sportive locale un groupe jeunesse ou caritatif)
  • se porter candidat à une élection

Alors qu’elles sont importantes pour tous les Canadiens, de telles activités non seulement fournissent aux nouveaux arrivants l’opportunité de rencontrer de nouvelles personnes et aussi de pratiquer leur anglais ou français, mais elles sont aussi des manières importantes d’acquérir des connaissances au sujet des institutions, lois et coutumes canadiennes. Alors que le Canada est un pays multiculturel et que les gens de différentes cultures sont encouragés à célébrer leur patrimoine et de préserver leurs traditions même après leur arrivée, il est attendu d’eux qu’ils respectent les lois et coutumes canadiennes. Il est important que les immigrants sachent ce que la société canadienne attend d’eux et quelles attitudes appropriées dans différentes situations ils doivent avoir. Souvent, ce qui est acceptable dans la culture d’un pays est considéré étrange, rude ou offensif dans un autre pays. Des exemples incluent :

La salutation
Au Canada, la plupart des gens se serrent la main quand ils accueillent un ami. Dans d’autres pays comme l’Espagne, les gens peuvent se donner la bise. Pour beaucoup de Canadiens peu familiers avec cette tradition, cela pourrait représenter une invasion de leur espace privé, spécialement pour les hommes qui réservent de telles attitudes à l’interaction avec une personne de sexe opposé.
Aspect peu familier avec une nouvelle langue
Les nouveaux arrivants au Canada peuvent encore être en période d’apprentissage de l’anglais ou du français. Ils peut arriver qu’ils puissent utiliser un mot incorrectement ou un mot qui n’est pas utilisé dans des conversations normalement, ce qui pourrait déboucher sur des incompréhensions ou de l’embarras et pourrait être aussi simple que de confondre «monsieur» et «mademoiselle».
Relations entre les genres
Dans beaucoup de pays, tel l’Iran, et de cultures, il existe des pratiques différentes d’interaction hommes et femmes qu’au Canada. Certains nouveaux arrivants peuvent se sentir inconfortables de parler aux membres du sexe opposé et peuvent apparaître rudes ou brusques quand ils traitent avec elles.
Manger avec sa main
Tandis que certaine nourriture connue comme étant des “amuse-gueules” est mangée à la main au Canada, la plupart de la nourriture nécessite l’utilisation d’une fourchette, d’un couteau ou d’une cuillère, Dans certains pays comme le Maroc, il est normal de manger avec sa main, mais au Canada, beaucoup trouveraient cela étrange et rude de voir quelqu’un le faire.)
Faire la queue
Dans certains pays comme le Pakistan, il est acceptable de bousculer autrui pour aller en tête de file d’attente, alors qu’au Canada, les gens attendent leur tour.
Gentillesse avec les étrangers
Dans certains pays tels que l’Éthiopie, il est normal de parler aux gens que vous ne connaissez pas en public, dans un autobus ou dans une file d’attente dans un bureau de poste, au Canada, la plupart des gens parlent seulement aux gens qu’ils connaissent.
Se tenir par la main
Dans certains pays comme l’Inde, il est acceptable pour des amis de se tenir par la main.

Les nouveaux arrivants doivent aussi se familiariser avec des traditions ou coutumes canadiennes qui pourraient être rudes et offensives dans leur pays ou culture. Ils s’ajustent en réalisant que leurs actions n’ont pas l’intention d’être rudes et sont acceptables dans leur nouveau pays. Des exemples incluent :

Toucher la tête
Au Canada, toucher la tête d’une autre personne est vu comme un signe d’affection, mais dans d’autre pays comme le Laos, cela est considéré extrêmement rude puisque la tête est la partie la plus importante du corps.
Manger avec une fourchette
Alors que la plupart des Canadiens utilisent une fourchette pour manger, dans certains pays comme la Thaïlande, porter une fourchette à sa bouche est semblable à manger avec un couteau au Canada.
Toucher la nourriture avec sa main gauche
Dans certains pays comme l’Irak, la nourriture ne doit être touchée qu’avec la main droite, la toucher avec la main gauche est considéré extrêmement rude, alors qu’au Canada il n’y a pas de telle norme.
Relations
Au Canada, demander à quelqu’un pour faire une sortie implique un engagement limité à une seule soirée, sans vouloir signifier un engagement continuel. Dans d’autres pays, sortir avec quelqu’un ne peut se réaliser qu’avec l’intention d’un engagement à long terme et sérieux.
Familiarité
Comparé à de nombreux autres pays, le Canada est un pays très informel: les gens se saluent en utilisant leur prénom et les jeunes s’adressent souvent à leurs aînés d’une manière désinvolte. Dans d’autres pays comme le japon, le respect des aînés est très important et des formules de langage formelles sont utilisées pour s’adresser à eux. Quand ils parlent à des plus jeunes Canadiens, les immigrants plus âgés peuvent sentir que les plus jeunes leur manquent de respect, même si ce n’était pas leur intention.
Dutch immigrants outside CNR

Quelques fois, des pratiques culturelles ou sociales dans d’autres pays ne sont pas seulement considérées rudes au Canada, certaines sont aussi illégales. En  venant au Canada et en devenant citoyens, les immigrants deviennent membres de la société et de la politique du pays et acceptent aussi d’être attachés à la loi canadienne. Alors que certaines lois sont des standards dans le monde (telles les lois interdisant le meurtre ou le vol) d’autres varient. Pour beaucoup de nouveaux arrivants, il existe des lois différentes et peu familières au Canada. Il est important pour ces immigrants de se familiariser avec ces nouvelles lois. Par exemple, au Canada, la négligence est une forme d’abus, ce qui veut dire que l’on ne doit pas laisser seuls les enfants âgés de moins de douze s’occuper d’eux-mêmes. Certains immigrants peuvent ne pas être familiers avec cette signification parce qu’ils associeraient la définition d’abus avec le fait de brutaliser activement un enfant.<

Aussi, certaines pratiques culturelles légales dans le pays d’une personne peuvent être illégales au Canada. Le mâchage de la feuille de khât (ou cat) en est un exemple. La  feuille vient de fourrés que l’on trouve dans le nord-est de l’Afrique ou au Moyen-Orient. La feuille est mâchée, souvent lors des rapports sociaux, pour ses effets stimulants et hilarants. Au Canada, cette feuille est classée au même rang que d’autres stimulants tels que la cocaïne et est, par ce fait, illégale. Des immigrants venant de pays comme la Somalie ou le Yémen et qui sont habitués à cette pratique étant légale dans leur pays, peuvent être surpris de réaliser que son usage est illégal au Canada. Néanmoins, puisqu’il est interdit, le mâchage de cette feuille peut mener à une arrestation et un emprisonnement; immigrer au Canada signifie sacrifier la capacité à mâcher le khât afin d’apprécier les libertés que le Canada offre.

Beaucoup de nouveaux arrivants au Canada peuvent aussi faire l’expérience de libertés auxquelles ils ne sont pas habitués. Une pratique étant illégale dans leur pays d’origine peut être légale ici au Canada. L’homosexualité est un exemple. Dans certains pays du monde, tels que l’Arabie saoudite ou l’Iran, l’homosexualité est illégale. Les immigrants de ces pays  peuvent trouver étrange que les lois permettent non seulement l’homosexualité, mais aussi que les gays et lesbiennes soient considérés égaux à leurs compatriotes hétérosexuels.

Sources

http://pericat.ca/stroch/archives/citizenship-rights-responsibilities/

http://en.wikipedia.org/wiki/Khat

Homosexuality laws of the world, From Wikipedia, the free encyclopedia

Fact Sheet: Rights and Responsibilities, a resource by Citizenship and Immigration Canada

A Newcomer's Introduction to Canada: Personal rights and freedoms, a resource by Citizenship and Immigration Canada

Sites de l’Encyclopédie en-ligne de l’Alberta (Albertasource.ca)

Constitutional rights and responsibilities

Citizenship

Voting Rights

St. Vincent and St. Paul: 1960s to Present


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships

Copyright © Heritage Community Foundation Tous droits réservés