hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:21:27 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

Le Canada en fête!

Le Canada est résolu à reconnaître sa diversité et à célébrer sa nature multiculturelle. Par conséquent, de nombreuses journées et mois ont été retenus pour honorer divers groupes. Ces journées incluent:

Making Tonolli

En 2002, le gouvernement canadien a annoncé que le 27 juin serait la Journée canadienne du multiculturalisme. Bien que n’étant pas un jour férié, la journée est un temps de réflexion sur les différents groupes qui ont contribué à construire le Canada et ont œuvré à ce qu’il devienne un pays où tous les groupes sont mutuellement respectés.

En 2002, le gouvernement canadien a déclaré officiellement le mois de mai comme étant le Mois du patrimoine asiatique. Des festivités ont lieu au cours de ce mois en l’honneur des nombreuses contributions que les Canadiens d’origine asiatique ont faites pour le pays. Le mois met aussi en avant la diversité du Canada et encourage tous les citoyens a être conscients des traditions et des contributions des autres groupes ethniques. Le mois de mai célèbre les gens originaires de tous les pays d’Asie, incluant les gens de nations diverses telles que l’Inde, le Sri Lanka, la Chine, les Philippines et le Cambodge.

En décembre 1995, le gouvernement a déclaré que le mois de février serait le Mois de l’histoire des Noirs. Cette déclaration était en l’honneur des nombreuses contributions faites par les gens de race noire au Canada. Durant le mois, les gouvernements, bibliothèques, écoles et autres associations de partout au pays oeuvrent pour raconter l’expérience des Afro-Canadiens, incluant leurs expériences d’immigrants, les difficultés auxquelles ils ont dû faire face, et l’impact qu’ils ont eu sur le Canada.

Cree Nation moccasins

Le 21 juin 2006 a marqué le 10e anniversaire de la Journée nationale des Autochtones. Cette journée est le solstice d’été, une journée pendant laquelle de nombreux groupes autochtones ont célébré traditionnellement leur culture. La Journée nationale des Autochtones est une occasion pour les Premières nations, les Métis et les Inuits de célébrer leurs cultures et pour d’autres Canadiens de reconnaître l’impact que ces groupes ont eu sur la Société canadienne. De nombreuses célébrations incluent de la danse et de la chanson.

Saint Jean-Baptiste est le saint patron des Canadiens français; par conséquent il va de soit que la journée nationale reconnaissant les francophones du Canada devait être nommée en son honneur. Le 24 juin, le jour de la Saint-Jean-Baptiste, les francophones de tout le pays se joignent aux non francophones pour célébrer la culture française au Canada.

Musées du patrimoine culturel de l’Alberta

Il y a de nombreux musées en Alberta qui conservent et célèbrent la culture et l’histoire des différents groupes ethniques. Certains de ces musées sont des sites historiques albertains et font partie de la juridiction du Ministère albertain du développement communautaire. D’autres sont plus petits et sont opérés localement. Ces musées incluent:

  • Le Village du patrimoine culturel ukrainien illustre une colonie ukrainienne entre 1892 et 1930. Il s’y trouve de nombreux bâtiments historiques, incluant trois églises ukrainiennes, une école, un élévateur à grain et une chaumière connue aussi sous le nom burdei. Des interprètes costumés jouent le rôle de vrais immigrants ukrainiens, permettant aux visiteurs de goûter à ce qu’était une colonie d’immigrants ukrainiens.

  • La Maison Stephansson est située près de Markerville, Alberta. C’est la demeure restaurée du poète Canadien islandais Stéphan G. Stephansson. Le musée a des guides interprètes costumés qui donnent aux visiteurs un aperçu de la vie des immigrants pionniers.

  • La Chapelle du Père Lacombe est située à Saint-Albert. Le site met en valeur la chapelle restaurée que le Père Lacombe a construite dans les années 1860 pour abriter la première mission catholique romaine de Saint-Albert. Le musée est totalement bilingue, avec des visites offertes en anglais et en français, en reconnaissance du patrimoine francophone de l’Alberta.

  • Le Centre culturel chinois inclut le Dr. Henry Fok Cultural Hall qui est modelé d’après le Temple du Ciel de Pékin et met en valeur un plafond de soixante-dix pieds. Le centre met aussi en valeur un musée dont les expositions incluent des costumes impériaux chinois et des soldats en terre cuite de taille réelle.

  • Le Musée Girouxvilleest un musée bilingue de la ville de Girouxville, dans la région de Rivière-la-Paix. Il présente plus de six mille expositions et articles, mettant en vitrine la vie des premiers pionniers francophones, missionnaires et des traiteurs de fourrures.

  • Le Musée national canadien-danois est situé à Dickson, Alberta. Le musée, lui-même, est entouré de sept acres de jardins traditionnels danois. Parmi les attractions du musée se trouvent un buste de Hans Christian Anderson, un château islandais et un pont-levis et de nombreux artefacts de l’époque des débuts de la vie danoise.

  • La Collection du patrimoine Beth Tzedec de Calgary présente des artefacts de la première communauté juive de Calgary tels que des textiles, des objets religieux et des livres.

  • Le Musée Basilian Fathers, situé à Mundare, Alberta, célèbre la vie des pionniers ukrainiens. Ses expositions incluent une chaumière qui est typique de la demeure dans laquelle les premiers colons vivaient. Le musée met aussi en vitrine les efforts des prêtres de l’Ordre de Saint Basil le Grand, communément appelés les Frères Basilien qui ont œuvré avec les colons ukrainiens et ont contribué à fonder de nombreuses églises.

  • Le Musée St. Paul est divisé en trois sections. La première célèbre les Métis qui ont contribué à construire la ville, la deuxième investigue les missionnaires catholiques français qui sont venus dans la région, et la troisième met en vitrine les pionniers français qui se sont établis dans la région. Suivant son objectif de célébrer le patrimoine français et métis de Saint-Paul, le musée est totalement bilingue.

  • Le Jardin japonais Nikka Yuko de Lethbridge a été ouvert en 1967, pour célébrer l’amitié Canado Japonaise. Le jardin est dressé dans un style japonais traditionnel. Les particularités incluent une montagne et chute d’eau, un jardin de pierres sèches, des fontaines et des ponts.


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships

Copyright © Heritage Community Foundation Tous droits réservés