hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:21:32 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

Immigration chilienne en Alberta

Jusqu’aux années 1970, il n’y a seulement que 2 135 immigrants chiliens au Canada, la majorité d’entre eux s’installent à Toronto. En 1970, le gouvernement socialiste-communiste de Salvador Allende est élu démocratiquement au Chili. Trois ans plus tard, en 1973, il est renversé par un coup d’État brutal mené par le général Pinochet. Le Chili devient une dictature militaire où la violence est la norme. Les gens fuient le Chili pour échapper à la violence et la persécution de même que le chaos économique causé par la nouvelle politique de Pinochet. En 1973, le gouvernement canadien établit le Programme spécial pour le mouvement chilien, qui amène 4 600 réfugiés chiliens au Canada. Parmi eux, cent ont été prisonniers politiques internés dans des camps. Entre 1973 et 1978, au moins deux milliers immigrent au Canada chaque année. Bien que le nombre décroît après cela, les Chiliens continuent d’immigrer au Canada, la plupart d’entre eux essayant d’échapper aux problèmes économiques du Chili.

Il y a des immigrants chiliens issus de toutes les couches de la société, bien que la majorité d’entre eux tendent à avoir une certaine éducation et de l’expérience dans le monde du travail. Un fort pourcentage des immigrants chiliens est qualifié en science et ingénierie. Cependant, parce que beaucoup ont des problèmes à parler l’anglais ou le français, ils sont forcés d’occuper des petits emplois non pertinents à leur domaine d’expertise. 15 pour cent de tous les immigrants chiliens au Canada s’installent en Alberta. Parce que la plupart des immigrants chiliens sont issus de centres urbains du Chili, ils s’installent principalement à Calgary et à Edmonton. Ils ne rencontrent pas de sérieux problèmes de discrimination et la plupart d’entre eux vivent dispersés dans les villes, et non pas dans des secteurs concentrés.

Un des secteurs principaux auquel les immigrants chiliens doivent s’adapter est le domaine familial. Beaucoup de Chiliennes qui ne travaillaient pas au Chili, entrent dans la force du travail au Canada. Les Chiliens doivent aussi ajuster leur autorité parentale parce que, typiquement, les Canadiens tendent à être beaucoup plus souples avec leurs enfants. Les Chiliens nés au Canada commencent à demander à être traités de la même manière que leurs amis non chiliens. À part cela, les Chiliens ne rencontrent pas de problèmes majeurs au Canada. La plupart d’entre eux ont conservé leur religion catholique et vont à la messe dès que possible. Ils parlent aussi à leurs enfants en espagnol. Les Chiliens ont créé les Associations de la communauté canadienne chilienne de Calgary et d’Edmonton pour conserver leur culture et rester en contact avec les autres Chiliens. Ils ont aussi apporté du Chili leur amour du football (Soccer), créant des équipes à Calgary et Edmonton.


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships

Copyright © Heritage Community Foundation Tous droits réservés