hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:22:00 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

L’immigration libanaise en Alberta

Hussein (Sam) Abouhassan

Sam Abouhassan est né en 1956 à Jdita, au Liban. Là, il est allé à l’école jusqu’à l’âge de quatorze ans avant de se mettre à travailler dans un magasin d’habillement dans la ville environnante de Zahle. Il a continué à travailler à cet endroit jusqu’à l’éclatement de la guerre civile en 1975, le déplacement entre les deux villes étant devenu trop dangereux. À part le Liban, le seul endroit où Abouhassan avait de la parenté était le Canada où vivait un oncle à Edmonton.

Pour rejoindre Edmonton, Abouhassan a dû voyager par terre jusqu’à Damas, en Syrie, puis par avion jusqu’au Caire, en Égypte. Là, avec l’aide de son oncle, il a obtenu un visa d’immigration. Il est arrivé à Edmonton le 22 octobre 1976.

Ses premières années à Edmonton ont été passées à vivre avec son oncle et à travailler. Son premier emploi a été dans un magasin d’habillement appelé Alberta Tailor. Après quelques mois de travail, il a arrêté pour rejoindre son oncle dans le forage de tunnels pour le métro car il pouvait se faire plus d’argent. Après avoir gagné suffisamment d’argent, il est retourné à la confection de vêtements, travaillant tout d’abord pour quelqu'un d’autre, puis commençant sa propre entreprise dans un sous-sol au centre ville.

Sa percée est arrivée un jour quand Dick McLean, journaliste au Edmonton Journal, s’est rendu chez Abouhassan pour commander un complet. Quand McLean est entré dans la boutique, il a trouvé Glen Sather, le président général et entraîneur de l’équipe des Oilers d’Edmonton en séance d’essayage. Le jour suivant, McLean a écrit un article sur Sather et Abouhassan.

De bouche à oreille la nouvelle s’est répandue et bientôt Abouhassan taillait des complets pour les joueurs des Oilers tels Wayne Gretzky et Kevin Lowe. Après les joueurs de hockey, Abouhassan s’est mis à tailler des vêtements pour les politiciens, les hommes d’affaires et autres. Abouhassan est reconnu comme étant l’un des meilleurs tailleurs du Canada, le prix de ses complets commençant à 1 650 $.

Through the Eyes of the Son

La famille Rustom

Les Rustom ont quitté le Liban en 1977. Comme beaucoup d’autres Libanais, ils fuyaient la violence de la guerre civile qui ravageait le pays depuis deux années. Habjb et Nahia Rustom ont décidé de venir au Canada parce que Nahia avait trois frères vivant à Edmonton qui ont parrainé l’immigration de la famille. Habjb et Nahia ont voyagé avec leurs enfants, Joe, Marcelle et Rania, et sont arrivés à Edmonton en décembre 1977.

Habjb a trouvé un emploi pour la ville et Nahia un emploi de cuisinière dans un collège. Après dix ans passés au Canada, une opportunité s’est présentée à eux. Un de leurs amis avait ouvert récemment un restaurant appelé Parkallen Pizza mais avait décidé de le revendre. Les Rustom ont acheté le restaurant. Rapidement, ils sont devenus les pizzaïolos parmi les plus réputés de la ville. Avec le temps, ils ont commencé à introduire de la cuisine libanaise dans leurs menus, commençant avec des spécialités telles que le balkava.

Le restaurant a toujours été une entreprise familiale, tous les membres contribuant à son succès. Joe est retourné dans les affaires après avoir travailler dans l’immobilier et a contribué à ce que le restaurant subisse du changement. Le restaurant Parkallen Pizza est devenu le Parkallen Restaurant, le menu s’étendant pour inclure beaucoup de plats libanais. Ils ont acheté la boutique de réparation voisine et l’espace de la salle est passé de trente places à quatre-vingt places assises. Aussi, la liste des vins s’est étendue jusqu’à devenir l’une des meilleures de la ville. Le restaurant a, depuis, remporté des prix pour sa liste des vins et sa cuisine libanaise.

Larry Shaben

Larry Shaben est né le 20 mars 1935 de parents libanais immigrants, dans la petite ville de Endiang, en Alberta. En 1966, il est présenté à Peter Lougheed, le chef du parti conservateur progressif de l'Alberta qui, à l'époque, était entrain de gagner du support pour s'opposer au parti du Crédit social alors en place.

En 1967, Shaben a déménagé de sa maison d'Edmonton pour aller à High Prairie. Là il a découvert qu'il n'y avait pas d'association de circonscription conservatrice. Shaben a alors décidé d'en établir une et de recruter du monde pour se présenter pour le parti en 1967 et 1971. Aux deux élections, les candidats du PC ont été défaits d'une marge étroite. L'élection suivante ayant lieu en 1975, et incapable de trouver un candidat adéquat il a décidé de se présenter lui-même et a remporté le siège.

Cela a été une étape importante pour les arabes et musulmans de l'Alberta, car Shaben a été la première personne d'une telle origine à être élu député. Il a continué en remportant les élections en 1979, 1982 et 1986. Après sa victoire de 1979, Shaben a été nommé ministre des utilités publiques et téléphones, devenant le premier ministre musulman du Canada. Shaben continue de servir les communautés musulmanes et albertaines avec sa présidence au Conseil des communautés musulmanes d'Edmonton.


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships

Copyright © Heritage Community Foundation Tous droits réservés