<
 
 
 
 
>
hide You are viewing an archived web page collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:35:02 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information

Faits en bref

Vasseur family at Sylvan Lake, Alberta. 1908

La présence francophone en Alberta remonte au tout début du commerce des fourrures, quand les colporteurs de Montréal sont venus dans les régions du Nord-ouest en quête d'aventure et de bonnes affaires.

L'église catholique Saint-Joachim est un édifice historique important d'Edmonton. La paroisse Saint-Joachim fut établie à Fort Edmonton en 1854 par le père Albert Lacombe.

L'église offre à ce jour (2006) des messes et des offices religieux en langue française.

Pierre la Vérendrye est l'une des grandes figures franco-canadiennes du développement du commerce des fourrures dans l'Ouest. Il chercha à diverses reprises le route qui menait jusqu'à la côte ouest et il construisit en chemin beaucoup de forts. Au cours de ses explorations entre 1731 et 1743, il découvrit plusieurs voies fluviales et des pistes qui allaient permettre de relier les forts de la traite de fourrures.

Le Mont Edith Cavell fut renommé pour honorer la mémoire d'une infirmière britannique qui s'était illustrée pendant le Première Guerre mondiale. Les coureurs des bois canadiens-français l'appelaient "la montagne de la Grande Traverse".

"Le quartier français" est le nom traditionnellement donné aux parties d'une ville où se concentrent les affaires, les organismes et les groupements francophones. Il y en a deux à Edmonton. La plus visible est celle où se dresse "La cité francophone".

Le corps du père Albert Lacombe est enseveli dans la crypte de l'église de Saint-Albert mais son cœur est enterré à l'hermitage qu'il avait construit à Midnapore (Alberta)

Loi sur les langues officielles (1969) fait du français et de l'anglais les deux langues officielles du Canada. Tous les départements du gouvernement fédéral son bilingues. Toutes les institutions qui dépendent du gouvernement fédéral doivent offrir leurs services dans les deux langues. Les documents émanant du gouvernement fédéral sont publiés dans les deux langues.

La pratique de l'alpinisme dans les Montagnes Rocheuses acquit une réputation internationale quand on engagea des guides suisses. Ceux-ci avaient souvent le français comme première langue.

Les premiers colons de Sylvan Lake (au début des années 1900) étaient Alexandre Loiselle et son fils Louis venus du Michigan. Ils construisirent une scierie qui attira de nombreux colons.

La colonie de Laboucane est maintenant Duhamel. Elle s'est constituée quand un groupe de Métis s'est établi sur la rive sud de la rivière Bataille. La plupart d'entre eux travaillaient comme affréteurs et leur source de revenus a disparu avec l'arrivée du chemin de fer. La plupart sont partis.

Le clergé des Territoires du Nord-Ouest (Alberta et Saskatchewan) recrutait des colons francophones et pour cela, les prêtres et leurs agents se rendaient dans les villes industrielles américaines et les grands centres des États-Unis de même que de l'autre côté de l'Atlantique, en Belgique et en France.


logo Heritage Community Foundation logo Edukits.calogo Patrimoine canadien