<
 
 
 
 
>
hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:35:08 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information

Origines de Saint-Paul

De nombreux Métis de la région de la rivière Rouge se répandirent dans l'Ouest après le soulèvement de la rivière Rouge. Ils allèrent dans une partie des Territoires du Nord-Ouest qui allait devenir la Saskatchewan et l'Alberta en 1905.

L'Alberta et la Saskatchewan n'étaient pas encore ouvertes à l'établissement de concessions. Loi des terres fédérales de 1879 avait été promulguée sans aucune consultation avec les Métis. Les arpenteurs commencèrent à découper le territoire pour l'implantation des colons. Leur travail commença au sud des provinces des Prairies. L'équipe d'arpenteurs eut vite fait de se frayer un chemin plus au nord, ce qui inquiéta les Métis et tous les autres qui étaient déjà installés là.

Les Métis étaient très versés dans l'agriculture, le transport des marchandises, la chasse et l'utilisation des ressources de la terre. De nombreuses petites communautés s'étaient constituées à proximité des vieilles routes du commerce des fourrures. Cependant, ce commerce, comme la chasse au bison, avait presque disparu. L'un de ces endroits était la région de Lac la Biche dans la partie nord-est du centre de l'Alberta et il y avait là plusieurs groupes de familles métisses.

Après la Rébellion du Nord-Ouest (1885), les Métis avaient perdu beaucoup de leur ancienne façon de vivre. La vie n'était pas facile et le père Lacombe voulait les aider. Lui et d'autres missionnaires avaient essayé de mettre leurs églises au service de ces communautés. Ils avaient à cœur de préserver la langue et la culture françaises et de créer de nouvelles paroisses. Mais le pays avait besoin de plus que quelques petites missions.

En 1896, le père Lacombe obtint la permission de construire une mission pour les Métis. On lui donna le nom de Saint-Paul-des-Métis. Pendant les vingt années qui suivirent, la mission se chargea de l'enseignement des enfants et offrit aussi aux adultes un entraînement agricole. Leur but était d'avoir des fermes florissantes et de bâtir une communauté solide. Il y avait 80 familles vivant là en 1904. Après cela, la tentative déclina; les marchés pour vendre les produits fermiers étaient trop difficiles à trouver et il y avait très peu de soutien extérieur pour construire la communauté.


logo Heritage Community Foundation logo Edukits.calogo Patrimoine canadien