hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 16:47:30 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

Premières nations et Métis

Plaque comemorating la signature du Traité 8.

Aperçu historique

Plus de lecture

Personne ne sait exactement quand les premiers peuples sont arrivés dans ce qui est aujourd'hui l'Alberta. Selon les traditions orales des Premières nations de l'Alberta, celles-ci ont occupé cette région depuis la nuit des temps. Bien que certains groupes disent avoir voyagé vers de nouvelles terres, il y a longtemps, les peuples des Premières nations croient qu'ils ont toujours occupé leurs territoires actuels.

Depiction of glacier coverage Les archéologues, géologues et autres scientifiques offrent un autre point de vue sur la façon dont les peuples sont arrivés dans cette région. Ils croient que deux immenses glaciers recouvraient presque toute la superficie de l'Alberta il y a 13 000 ans. Quand les glaciers des Laurentides et du massif des Rocheuses ont commencé à rétrécir, ils se sont séparés. Cela a ouvert des terres le long des pentes à l'est des Rocheuses pour les êtres humains. Jusqu'à présent il y a beaucoup de théories sur la date et la façon dont ces peuples ont atteint l'Alberta. Ce que l'archéologie peut démontrer est qu'il y a au moins 11 500 à 12 500 ans, des êtres humains occupaient des parties de ce que l'on appelle aujourd'hui l'Alberta.

Group of Blood People Beaucoup de gens voient l'Alberta comme étant une société nouvelle n'ayant pas d'histoire. Ceci est faux. Les plus vieux sites occupés de l'Alberta sont deux fois plus anciens que la plus vieille pyramide égyptienne et aussi anciens que le Parthénon, temple le plus ancien de la culture ancienne grecque. Cela signifie que les peuples des Premières nations de l'Alberta ont une très longue et riche histoire dans cette région. La plupart des archéologues et historiens seraient probablement d'accord pour dire qu'une histoire de 12.000 ans ou plus est équivalent à avoir été ici depuis toujours.

Le premier traiteur de fourrures européen à venir en Alberta et à faire un compte-rendu sur les peuples qu'il rencontra a été Anthony Henday, en 1754, il y a environ 250 ans. Le récit de Henday et autres rapports de la traite des fourrures nous apportent quelques idées sur les différents groupes de gens vivant en Alberta à la fin du 18ème siècle. La majorité des Premières nations vivant aujourd'hui en Alberta peuvent être identifiés dans ces premiers rapports écrits. Elles comprennent les membres de la Confédération des Pieds-Noirs, les Pieds-Noirs, les Peganes et les Bloods (ou Kinai), les Sarcis (or TsuuT'ina), les Cris des bois et des plaines et les Assiniboins ou Stoney, qui sont aussi connus comme les Nakodas. Plus au nord, les traiteurs de fourrures ont rencontré les Chipewyan, Dénés, Castors ou Tsattine, et le peuple connu sous le nom, selon les rapports de la traite des fourrures, de Slavey mais plus correctement appelés les Dénés Tha. D'autres Premières nations, incluant les Kootenay et Sekanais ont aussi dû utiliser les terres de l'Alberta à cette époque, bien qu'elles n'ont pas de réserves dans la province de nos jours.

Horse Child, son of Cree Chief Big Bear, 1885. À la fin 18ème siècle et début 19ème siècle, la plupart des Premières nations de l'Alberta ont participé à la traite des fourrures. Certaines étaient plus impliquées que d'autre dans cette entreprise, ainsi l'impact de la traite des fourrures a varié selon les groupes. Un aspect intéressant de la traite des fourrures est l'influence des Premières nations sur les traiteurs. Ce que les traiteurs portaient comme vêtements, leurs moyens de déplacement, même leurs idées sur le mariage et la famille étaient modelés par les liens qu'ils entretenaient avec leurs partenaires de traite. C'est aussi à cette époque qu'un nouveau peuple, les Métis, ont commencé à contribuer à l'histoire de l'Alberta.

En 1871, les Premières nations de l'Ouest du Canada ont commencé à signer des traités avec le gouvernement du Canada. Le sens juridique exact de ces traités demeure un sujet important. Cependant, ces traités ont permis l'établissement de Canadiens non autochtones sur des terres de l'Ouest canadien en compensation de paiements annuels et autres bénéfices.

Blackfoot Women Le premier traité a affecté ce qui allait devenir l'Alberta a été signé avec les Assiniboins en 1874. Ce traité incluait une petite portion du sud est albertain près de Medecine Hat. Ce traité a été suivi en 1876 par le traité 6 avec les Cris du centre de l'Alberta. En 1877, le traité 7 a été signé dans le sud de l'Alberta avec les Premières nations des Pieds-Noirs, des Péganes, des Bloods, des Sarcis et des Stoney. Le dernier traité important à être signé en Alberta a été le traité 8 en 1899 dans le nord. Ce traité concernait de nombreux et différents groupes, incluant les Chipewyan, les Castors et certaines bandes de Cris.

Metis Family Depuis la signature de ces traités, beaucoup de Premières nations albertaines vivent sur des réserves. Il y a plus de cent réserves en Alberta, situées dans toutes les régions de l'Alberta. À la fin des années 1930-1940, un nombre de colonies de Métis spéciales ont été créées par le gouvernement de l'Alberta. En plus de vivre dans les réserves et les communautés de colonies métisses, les peuples des Premières nations et des Métis vivent dans les plus grandes de nos municipalités et villes de l'Alberta.

[précédent] [après] [de nouveau au dessus]

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on the Aboriginal history of Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.