hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:20:07 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
spacer spacer spacer spacer spacer
spacer

Accueil  |  Info  |  Nous Rejoindre  |  Partenaires  |  Plan du Site  |  Archives  

spacer
Alberta's Francophone Heritage
les débuts, peuples et leurs communautés, Culture et mode de Vie, Heritage Community Foundation, Albertasource et Alberta Lottery Fund

 

Francophone Edukit

Angel Spacer
Les Français et la traite de la fourrure
Quicklinks
La Nouvelle-France,
le commerce de la fourrure et
l'exploration

Les Français et la
traite de la fourrure

La Compagnie de la
Baie d'Hudson

Les Voyageurs

La Vérendrye et l'exploration de
l'Ouest

Les Métis

Evénements à
l'étranger

Quicklinks

Commerçants de fourrure du nordSi Colbert offre des congés en 1681, c’est que depuis 1673, la présence française à l’intérieur des terres est officiellement encouragée par Louis Buade, comte de Frontenac. Devenu gouverneur de la Nouvelle France, il entreprend de construire un fort de traite sur les rives du lac Ontario, ce qui suscite considérablement de controverse dans la colonie et en France. Au courant des grandes richesses à faire du commerce des fourrures, Frontenac appui aussi son compatriote René-Robert, Cavelier de La Salle dans une expédition officielle pour la France. Ce dernier se rend au delta du Mississippi en 1682 et nomme les terres du bassin du Mississippi, Louisiane, au nom de Louis XIV. Ainsi faisant, les Français encerclent les colonies américaines et contrôlent le commerce des fourrures de l’Ouest des Grands Lacs au golfe du Mexique.

Suite à la légalisation de la traite des fourrures en Nouvelle France, nous voyons une montée en flèche de forts de traite alimentant le commerce du fleuve Saint-Laurent, surtout dans la région des Grands Lacs. Le commerce des fourrures se pratique aussi dans d’autres bassins hydrographiques du continent surtout à l’Est et dans le Nord par le biais de divers entrepreneurs et compagnies, entre autre la Compagnie de la Baie d’Hudson. Au 18ième siècle, un commerce de fourrures très lucratif se développe aussi dans le Haut-Mississippi via La Nouvelle Orléans.

Bottom


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Francophone Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved