hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:20:26 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
spacer spacer spacer spacer spacer
spacer

Accueil  |  Info  |  Nous Rejoindre  |  Partenaires  |  Plan du Site  |  Archives  

spacer
Alberta's Francophone Heritage
les débuts, peuples et leurs communautés, Culture et mode de Vie, Heritage Community Foundation, Albertasource et Alberta Lottery Fund

 

Francophone Edukit

Angel Spacer
Fort Edmonton
Quicklinks
Lac Ste-Anne

Fort Edmonton

Lac La Biche

St-Paul de Métis

Quicklinks

Une vue de Fort EdmontonLe fort Edmonton, malgré que le nom soit celui donné par la Compagnie de la baie d’Hudson, est connu par les francophones comme le Fort-des-Prairies, dont plusieurs établissements ont déjà porté le nom, mais celui-ci était le dernier de la lignée. Les premiers missionnaires qui visitent le fort en 1838, ne le sont que de passage ; il s’agit de deux prêtres diocésains de Saint-Boniface, les abbés Modeste Demers et F.N. Blanchet qui se dirigent vers les missions de l’Oregon où se trouvent une vingtaine de familles de voyageurs canadiens. En passant par le fort Edmonton, ils baptisent et régularisent des mariages de fait, « à la façon du pays » comme on disait alors. Lorsque le prêtre Jean-Baptiste Thibault vient en mission au fort Edmonton en 1842, il inscrit les baptêmes, mariages et sépultures dans le registre du Fort-des-Prairies.

Le père Constantine Scollen, prêtre missionnaire.La première chapelle est à construite à l’intérieur du fort Edmonton en 18571, et prend le nom de Saint Joachin, l’époux de Sainte-Anne, ce qui s’agençait fort bien avec la mission du lac-Sainte-Anne, de plus qu’être matière à servir dans la catéchèse. Plus tard, en 1876, elle est déplacée sur des terres données par Malcolm Groat, où se trouve le cimetière catholique de la paroisse. Mais entre temps, le père Constantin Scollen, en 1865, commence à enseigner aux enfants du fort dans la chapelle ; c’était la première école de la ville d’Edmonton. La chapelle est encore une fois déplacée sur la limite ouest de la propriété de la CBH, où se trouve l’église Saint-Joachim aujourd’hui.

Il y avait toujours une école à la mission et la communauté gagnait d’importance. En 1883, le père Henri Grandin était le missionnaire résident et il demanda de l’aide pour tenir l’école des Fidèles Compagnes de Jésus, une communauté religieuse d’origine française, mais qui avait aussi des maisons en Espagne et en Grande Bretagne. Elles sont venues s’établir à Edmonton où elles ont ouvert un pensionnat pour les filles et jeunes femmes de la ville.

Bottom


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Francophone Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved