hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:20:51 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
spacer spacer spacer spacer spacer
spacer

Accueil  |  Info  |  Nous Rejoindre  |  Partenaires  |  Plan du Site  |  Archives  

spacer
Alberta's Francophone Heritage
les débuts, peuples et leurs communautés, Culture et mode de Vie, Heritage Community Foundation, Albertasource et Alberta Lottery Fund

 

Francophone Edukit

Angel Spacer
Lac-la-Biche
Quicklinks

Bonnyville

Brosseau

Cold Lake

Lac-la-Biche

Mallaig

Plamondon

Saint-Paul

Saint-Vincent

Thérien

Végreville

Quicklinks

Une des premières scieries Malgré que c’était David Thompson qui était le premier à visiter la région à la fin du 18ème siècle, les débuts de Lac La Biche peuvent être tracés à l’Oblat Jean-Baptiste Thibeault en 1844, quand il est venu au lac pour effectuer des services religieux pour la population autochtone. La région fut utilisée pour des générations par les autochtones pour pêcher leurs provisions d’hiver, et Thibeault et le Mgr Joseph Bourassa ont fait des visites régulières jusqu’en 1852, quand le Mgr Taché et le père Lacombe sont venus voir si les conditions étaient favorables pour une nouvelle mission.

Au printemps de 1853, le père Rémas, qui était en route vers Lac Sainte Anne, était dirigé vers Lac La Biche. Le progrès était lent, mais avec l’aide du père Lacombe et l’hospitalité d’hiver au Lac Sainte Anne, Rémas a réussi à s’établir à Lac La Biche. L’année suivante, le Mgr Taché a fait un tour des paroisses de l’Ouest et a consacré la mission de Lac La Biche « Notre Dame des Victoires. »

Une équipe d’arpentageLa mission a progressé comme plusieurs autres missions franco-albertaines, labourant à travers des difficultés et guidée par la persistance des ordres religieux. Les premières maisons qui n’étaient pas construites par les Oblats étaient établies en 1857. Les Sœurs Grises (Les Sœurs de la Charité de Montréal) se sont jointes à l’établissement en 1860. Le premier moulin fut construit près d’un kilomètre de la mission sur un courant d’eau en 1863, et tout était géré et encouragé par les nombreux Oblats qui ont habité la région à un temps ou un autre.

Au fur et à mesure que la population grandissait, Lac La Biche est devenue d’une importance exceptionnelle aux Oblats comme centre religieux, et un entrepôt pour les provisions pour toutes les missions du Nord fut construit. En 1898, les Sœurs Grises ont quitté Lac La Biche mais furent remplacées en 1904 par les Filles de Jésus, qui ont ouvert un couvent et une école. Le chemin de fer arriva en 1910, et Mgr Émile J. Légal remarqua : « une nouvelle ère de prospérité semble venir pour le compté de Lac La Biche. »

Aujourd’hui, Lac La Biche est une ville d’environ 3 000 servant une population régionale de 10 000. Populaire pour la pêche, le camping et l’observation d’oiseaux, la ville soutien des industries forestières pétrolières et de tourisme. La culture de la ville est explorée et célébrée avec le Collège Portage de la région, le Lakeland Interpretive Center and Regional Leisure Complex, ainsi que le festival annuel Pow Wow Days, ayant lieu au mois d’août.

Source(s):
  • Legal, Émile J. Short Sketches of the History of the Catholic Churches and Missions in Central Alberta. Winnipeg: West Canada Publishing Co. Ltd., 1914.
Bottom


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Francophone Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved