hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:21:02 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
spacer spacer spacer spacer spacer
spacer

Accueil  |  Info  |  Nous Rejoindre  |  Partenaires  |  Plan du Site  |  Archives  

spacer
Alberta's Francophone Heritage
les débuts, peuples et leurs communautés, Culture et mode de Vie, Heritage Community Foundation, Albertasource et Alberta Lottery Fund

 

Francophone Edukit

Angel Spacer
Tangente
Quicklinks

Falher et les environs

Girouxville

Grande Prairie

Marie-Reine

Peace River

Tangente

Quicklinks

Le village de Tangente se trouve à l’entrée d’une voie ferrée en ligne droite, construite à l’écart d’un méandre de la Smoky River. Rien d’étonnant à ce que ce soient les arpenteurs travaillant pour les chemins de fer d’Edmonton, de Dunvegan et de la Colombie-Britannique qui aient suggéré le nom de l’endroit. La ligne fut construite en 1916. La région était encore boisée en 1927.

Les premiers colons furent les Ukrainiens en 1928. Des francophones du Manitoba, de Nouvelle-Angleterre et du Québec suivirent en 1929. L’année suivante, ils ouvrirent un magasin général et un bureau de poste, et un an plus tard ils bâtirent la première église (la paroisse des Saints Martyrs Canadiens). Le deuxième étage de l’église servait de dortoir pour les enfants qui avaient trop à marcher pour aller de chez eux à l’école. L’école, ouverte en 1942-43 se composait de deux pièces. Cinq religieuses des Soeurs de Sainte-Croix y enseignèrent, suivies par quatre soeurs de la Charité. Elles partirent en 1971 et l’école, qui autrefois comptait 200 élèves, ferma ses portes en 1977. Il y a maintenant 50 habitants à Tangente.

Au tout début, les colons chassaient et élevaient des animaux pour leur fourrure; ils faisaient aussi de grands feux pour éloigner les moustiques. Il y avait beaucoup de fourrures: la cour de l’école était envahie de rats musqués. Une fois que l’on eut assez déboisé, les colons commencèrent à planter des céréales. Ils souffrirent terriblement durant les années de dépression. L’indemnité de 9 dollars qu’ils recevaient du gouvernement leur permettait d’acheter un sac de farine, un demi kilogramme de thé, un kilogramme et demi de sucre et un petit seau de saindoux : c’étaient là les provisions d’un mois pour une grosse famille. Les gens survivaient en chassant l’orignal ou les lapins et en cultivant des légumes.

Le gouvernement encouragea l’élevage du cheptel à la fin des années trente, début des années quarante et les colons s’adaptèrent en semant des plantes fourragères comme l’alfa ou le trèfle. Ils pouvaient alors élever de grandes quantités de porcs, de poulets, de boeufs et de vaches laitières. La culture du lin connut aussi un certain succès. Dans les années cinquante, grâce aux champs de plantes fourragères, on récolta de grandes quantités de miel. Tangente eut l’électricité en 1954.

Les années1980 modifièrent une fois de plus le paysage de la région de Tangente et apportèrent des millions de dollars aux fermiers. Des études de sol détectèrent la présence de gaz et de pétrole. En conséquence, des puits de pétrole surgirent de tous les côtés et l’industrie pétrolière s’accompagna d’un regain de travail en dehors de la ferme.

Bottom


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Francophone Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved