hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:21:05 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
spacer spacer spacer spacer spacer
spacer

Accueil  |  Info  |  Nous Rejoindre  |  Partenaires  |  Plan du Site  |  Archives  

spacer
Alberta's Francophone Heritage
les débuts, peuples et leurs communautés, Culture et mode de Vie, Heritage Community Foundation, Albertasource et Alberta Lottery Fund

 

Francophone Edukit

Angel Spacer
Aprés la Deuxième Guerre Mondiale
Quicklinks

Les communautés francophones et leur histoire

Après la Deuxième Guerre Mondiale

Organisations

Les gens

Les quartiers francophones d’Edmonton

La communauté francophone
de 1960 à 1980

La communauté francophone
de l’Alberta de 1982 à l’an 2000

Quicklinks

La Deuxième Guerre mondiale mit fin à la crise économique qui avait frappé la plupart des pays industrialisés du monde occidental. En Alberta, les grands centres urbains gagnèrent en importance tandis que les fermiers qui le pouvaient réinvestirent leur argent dans l’industrialisation de leurs exploitations. Ceux qui n’avaient pas pu trouver d’acheteurs pour leurs fermes pendant près de trente ans finirent par en trouver. En conséquence, les fermes s’agrandirent et ceux qui quittèrent les régions rurales n’eurent aucun mal à trouver du travail dans les villes en pleine extension.

Les jeunes qui entraient sur le marché du travail avaient de nombreuses possibilités en Alberta. Comme partout ailleurs, pendant la guerre, les femmes trouvèrent des emplois dans les usines et acquirent des compétences non traditionnelles au sein d’une main-d’œuvre en rapide expansion. Avec la découverte du pétrole à Leduc en 1949, il semblait y avoir du travail et de l’argent pour tout le monde .Les compagnies albertaines continuèrent à se développer et envoyèrent leurs experts à l’étranger. Les Franco-albertains s’associèrent à ces entreprises; ils étaient particulièrement recherchés dans les pays du Maghreb comme l’Algérie.

Les communautés franco-albertaines n’échappèrent pas aux grands événements mondiaux. Pendant la guerre froide, la course à l’espace entraîna l’amélioration du système scolaire dans tout le Canada. Pour les communautés rurales, cela signifiait la centralisation qui eut un effet désastreux. La centralisation agricole affecta aussi les petites communautés. Les centres mieux situés, à proximité de la voie ferrée ou des routes à grande circulation, continuèrent à se développer car les commerçants pouvaient offrir des prix plus compétitifs mais ceux des petites villes en étaient incapables. Les magasins généraux d’autrefois devinrent des épiceries de quartier. Quelques petites villes furent rayées de la carte. Quelquefois c’est un incendie qui détruisait toute une rue en quelques heures. Le transport ferroviaire, tant recherché autrefois, fit place aux gros camions et de nombreuses voies secondaires disparurent à travers les Prairies. Entre-temps, l’agriculture était devenue une grosse affaire et les villes bien situées devinrent des cités prospères.

L’exode rural se fit au profit des grands centres urbains comme Edmonton ou Calgary et puisque l’anglais n’était plus un obstacle pour les descendants des colons au début du XXe siècle, on évita la création de ghettos. Pour la plus ancienne organisation culturelle francophone de la province, l’Association canadienne-française de l’Alberta, le grand défi est d’encourager les gens à continuer d’utiliser la langue française.

Les rangs des Franco-albertains se sont encore resserrés avec le renouvellement de la prospérité de la province due à la flambée des prix du pétrole. Si certains des nouveaux-venus ne restèrent que temporairement, beaucoup d’autres s’installèrent de façon permanente dans toute la province pour exercer toutes sortes de professions.

La Loi sur les langues officielles eut aussi un grand impact sur les Franco-albertains. Elle attira de nombreux fonctionnaires et enseignants qui s’installèrent à Edmonton, Calgary, St.Albert, St.Paul, Bonnyville, Cold Lake et dans beaucoup d’autres communautés de la province. Depuis les années 1960, les coupures budgétaires dans les services de santé d’autres provinces ont attiré des professionnels de la santé en Alberta. Chacun de ces facteurs a enrichi la diversité culturelle de l’Alberta après la Deuxième Guerre mondiale.

Bottom


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Francophone Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved