hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:21:50 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
spacer spacer spacer spacer spacer
spacer

Accueil  |  Info  |  Nous Rejoindre  |  Partenaires  |  Plan du Site  |  Archives  

spacer
Alberta's Francophone Heritage
les débuts, peuples et leurs communautés, Culture et mode de Vie, Heritage Community Foundation, Albertasource et Alberta Lottery Fund

 

Francophone Edukit

Angel Spacer
West Canadian Collieries
Quicklinks

West Canadian
Collieries

René Le Marchand

L'affaire Piquette

Stanislas La Rue

Quicklinks

La compagnie West Canadian Collieries est fondé par deux associés des United Gold Fields Corporation, des prospecteurs français qui exploraient la région entre Gold Creek et Grassy Mountain dans le sud-ouest de la province de l’Alberta en 1901. La UGFC change son nom à la Société anonyme de chemin de fer houllier de Canada, et construit une voie ferrée entre Frank et Grassy Mountain par une route ardue qui exige 20 ponts sur chevalets qui ne pourront supporter plus de trois chars à la fois. La compagnie West Canadian Collieries, Limited est établie en 1903 par Jules J. Fleutot et C. Remy, obtient les droits d’exploitation de 20,000 acres de terrain houiller entre Lille et Blairmore, et le siège social se fixe à Blairmore.

Fleutot avait été ingénieur en chef de l’acierie de la marine en France avant son départ pour le Canada. La plupart des employés et des cadres de la compagnie étaient français ou belges. Lille, par exemple était connu comme « French Town » , et fut nommé en honneur de la ville d’origine des fondateurs. Bellevue a été nommé par Élise, la fille de Fleutot, qui à 18 ans visitait son père à la mine et s’étonna de la belle prise de vue vers l’Ouest, s’écriant : « Quelle belle vue ! »

Les mines à Lille et Bellevue étaient très modernes. En 1905, quatre fours à coke belges Bernard sont installés ; à l’époque ils étaient à la plus haute pointe de la technologie en
Amérique du Nord. Mais la mine de Lille est très difficile d’accès et le charbon qui s’y trouve devient moins désirable, et l’entreprise est abandonnée en 1913. En 1910, ;a mine de Bellevue est dévastée par une explosion qui tue 30 mineurs. La compagnie existait toujours durant les années cinquante alors que la demande pour le charbon fut presque anéantie par le pétrole.

La communauté française de Bellevue a été très active durant la Deuxième Guerre mondiale et a aidé à la subvention d’une goélette pour venir en aide au mouvement de la France Libre du Général De Gaulle.

Bottom


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Francophone Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved