hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:47:00 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Musée virtuel du Canada La mise en place du Traité 8 dans le Nord-Ouest du Canada
AccueilPlan du siteChercherNous rejoindreLe projetLa gallerieAide
Visite Alberta Source!A production of the Heritage Community Foundation
Les peuples et leur territoire

La Nation des Esclaves (Dené Tha')

[Profils de Dené Tha']

 
Lorsqu'ils traversaient des périodes de crises, les Esclaves croyaient qu'il était possible de communiquer par ses rêves avec un gardien spirituel. Ces esprits gardiens étaient recherchés par des jeunes chasseurs dans une quête de vision. La maladie, ainsi que la mort, étaient attribuées à la sorcellerie et pouvaient être différées par l'intervention des pouvoirs de guérison d'un chaman ou un homme de la médecine. Les Esclaves croyaient que les âmes des morts "aidés par les esprits de la loutre et du huard...passaient au travers de la terre, traversaient un grand lac, et recommençaient une nouvelle vie dans un autre monde."

Comme les Castors, les Esclaves avaient une tradition de prophètes. Catherine Yatsalle, une dené tha' de la réserve de Meander River décrit à Diane Meili un prophète qu'elle a connu. 

"Il y longtemps que j'ai vu Nógha. Il avait coutume de voyager à cheval. Partout où il allait, on avait toujours une grande danse du thé... Le prophète inspirait les gens à s'améliorer spirituellement par la prière en tenant des cérémonies de danse du thé et en vivant une bonne vie. Il les encourageait à être fort et à éviter la tentation, comme la consommation de la boisson forte, qui pourrait les éloigner du chemin du Ciel."

La danse du thé était, et est toujours, la plus importante cérémonie du peuple esclave. La danse du thé est une célébration spirituelle d'action de grâce qui inclut prières, danses, festivités, socialisation et discours des aînés. Le tambour est un symbole puissant, que l'on croit être l'instrument spirituel qui accompagne des chansons de prières et qui communique avec le Créateur, avec la nature et le peuple. 

Reproduit de "A Sense of Peace", par Roberta Hursey avec la permission du Spirit of Peace Museums Association et de l'auteure.