hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:47:13 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Musée virtuel du Canada La mise en place du Traité 8 dans le Nord-Ouest du Canada
AccueilPlan du siteChercherNous rejoindreLe projetLa gallerieAide
Les peuples et leur territoire

Monseigneur Émile Grouard


1840 - 1931


Missionnaire catholique, enseignant et médiateur du traité 8

Bishop Grouard
   
Émile Jean Baptiste Marie Grouard est né à Brûlon en France, le 2 février 1840. En 1860, il quitte la France et traverse l'Atlantique pour terminer ses études au séminaire de Québec. Il est membre des missionnaires oblats de Marie Immaculée, et en 1862, il est ordonné prêtre. Pour le restant de sa vie, Grouard oeuvre dans sa carrière de missionnaire dans le nord de l'Alberta. Au début il se rend au fort Chipewyan, et plus tard, il se dirige en amont des bassins de l'Athabasca et la rivière de-la-Paix. Il passe du temps à la mission de Notre-Dame-des-Victoires au lac la Biche, à la mission Saint-Charles de Dunvegan et à la mission Saint-Bernard à l'ouest du Petit lac des Esclaves. En 1890, Grouard est nommé évêque et vicaire apostolique du vicariat de l'Athabaska-Mackenzie, et en 1910, évêque du vicariat de 1'Athabasca.

Grouard est un grand promoteur des beaux arts et de leur application spirituelle. En revenant d'un voyage en Europe en 1877, il rapporte une presse à imprimer à la mission du lac la Biche et travaille à la production de textes religieux, qu'il avait traduit en cri et en montagnais. En 1884, il peint l'iconographie de l'église de la mission Saint-Charles à Dunvegan. Des éléments de ce travail original peuvent toujours être vus dans l'église restaurée au lieu historique du fort Dunvegan.

L'influence de Grouard sur les peuples du Nord de l'Alberta est considérable, ayant donné 60 ans de sa vie à les servir comme représentant de l'Église catholique. Il a aussi laissé sa marque sur le déroulement du traité. Croyant qu'il améliorerait leur situation, il encourage les peuples des Premières nations de sa région à accepter le traité, et il est présent lors de la première rencontre signataire du traité 8 au Petit lac des Esclaves durant l'été de 1899.

En 1923, Monseigneur Grouard publie ses mémoires, intitulées Souvenirs de mes soixante ans d'apostolat dans l'Athabasca-Mackenzie. Il est décédé huit ans plus tard, le 7 mars 1931, sur les rives du Petit lac des Esclaves, dans le village qui porte maintenant son nom.