hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:48:41 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Musée virtuel du Canada La mise en place du Traité 8 dans le Nord-Ouest du Canada
AccueilPlan du siteChercherNous rejoindreLe projetLa gallerieAide
 

 

 

 

 

 

 


L'artisanat traditionnel et ses matières

   
cuir d'orignal encadréLes différentes sortes d'artisanat traditionnel - le touffetage de poils d'orignal, travaux de fantaisie de poils de porc-épic ou d'écailles de poisson - qui sont fait de nos jours utilisent une variété de matériel brut. Les poils ou les écailles peuvent être teints avec des teintures de plantes de la brousse ou, comme il en est souvent le cas, on se sert de teintures commerciales. On peut s'en servir pour faire des motifs colorés sur des vêtements, des chaussures, des paniers et des décorations murales, et des parures comme des colliers et des bracelets. Même si en certains cas des perles en verre de commerce ont remplacé les poils et les écailles, l'artisanat authentique est encore composé de matériaux bruts. 

Un des items bruts essentiel pour tout ce qui se fait dans la brousse est la peau tannée de l'original, du chevreuil ou du cariboo - la peau d'orignal étant la plus en demande à cause de son épaisseur, sa résistance et sa solidité. La peau est utilisée pour faire bien des choses, allant des lacets pour les mocassins à la frange des vestes, à des tympans pour les tambours, aux encadrages des toiles de tentes. On la retrouve aussi pour des étuis de fusils, de couteaux, pour des sacs à dos, des hochets pour bébé et bien d'autres choses. On fabrique le tambour avec la peau de l'orignal tendue sur un cadre rond et attachée avec des lanières ou de la babiche qui servent aussi de poignée pour le jouer.
   
sac à dos de cuir panier à écorce de bouleau colliers (perles and écailles de poisson) Motif mordelé, écorce de bouleau couteaux en os
moccasins de bébé exposition culturelle sac à main pour femmes hameçon sweetgrass hot-plate mat
Chaussures décoratives de femme raquette Bourse en peau de huard appeau d'orignal hochet
grattoir à chevelure Étui de  couteau Peau d'orignal

L'écorce de bouleau est aussi une matière brute à usage universel. On trouve des paniers d'écorce de toutes formes et styles. Certains servent à entreposer des denrées, d'autres ont un usage spécifique que cela soit pour de l'eau, des baies, et autres aliments. L'écorce de bouleau est très connu pour l'usage qu'on en fait pour la fabrication de canots. 

Les mocassins sont des chaussures souples qui montent au-avant de la cheville. Dans la brousse le port de ce soulier est fort commun; on le porte l'hiver comme l'été et en toute occasion. L'ouvrage de fantaisie qui les ornent diffère pour les sexes; ceux des femmes sont généralement ornés de fourrure blanche ou claire, tandis que ceux des hommes sont traditionnellement de la fourrure de castor ou de rat musqué. 

Repris de Bush Land People avec la permission de l'auteur. Copyright Terry Garvin 1992-2002.