<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:52:37 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Les Métis dans l'Ouest du Canada: O-Tee-Paym-Soo-Wuk

  Accueil   |   Info   |   Nous Rejoindre   |   Partenaires   |   Plan du Site  

Les débutsLe peuple et leurs communautésCulture et mode de vie
Employés de la compagnies

Après 1821, la Compagnie de la Baie d’Hudson était réorganisée pour englober certains des partenaires et des employés de la NWC. La culture qui en résulta était basée sur la structure de la HBC et sur les attentes de loyauté et d’engagement, mais s’ajoutait une partie de la culture et des traditions du Beaver Club et des voyageurs. Il y avait un élément de plus. Alors qu’auparavant la HBC était le patron absolu de toutes ses manufactures et ses brigades, elle avait maintenant le pouvoir de monopoliser le Nord-Ouest. De plus, la HBC constituait la seule autorité légale de style européen entre le Canada et le Pacifique. Dans les postes de commerce, les officiers de la compagnie étaient les arbitres juges du poste et de la communauté environnante aussi bien que des employés du commerce des fourrures peu importe où leur travail les menaient.

Un résultat de la domination de la HBC et de sa culture a été la solidification de la culture de la compagnie et le développement de l’homme de compagnie. La tendance à combiner les intérêts personnels avec ceux de la compagnie a été renforcie par la distribution d’un certain nombre d’actions de la compagnie à ses officiers. Avant la réorganisation, les deux compagnies avaient développé des groupes d’hommes qui étaient reliés par le mariage ou parent. Pour ces hommes, leur bien-être, celui de leurs familles et de leur communauté ainsi que le commerce étaient profondément tissés.

Alors, les hommes de compagnie étaient ces officiers (et hommes) de la HBC réorganisée, pour qui leur propre identité reposait sur leur position avec la compagnie. Certains des cinquante trois hommes qui sont devenus partenaires, actionnaires de la compagnie, ont sûrement commencé à s’identifier avec les intérêts de la compagnie. Les hommes, trente deux de la NWC et les autres de la HBC, ont aidé à former la structure de Red River en prenant part au Conseil de l’Assiniboine.

Les partenaires n’étaient pas les seuls hommes à accorder leur loyauté à la HBC. Des familles qui se sont développées dans le commerce de la fourrure et chez qui il y avait toujours quelqu’un qui travaillait pour la compagnie, basait leur identité sur la famille et le travail. Ils s’appelaient le peuple de la Baie d’Hudson.

[Haut] [Retour]

Liens Rapides

Les hommes des Compagnies

Les femmes du pays/les femmes d’été

Guidage

Heritage Community Foundation The Alberta Online Encyclopedia The Alberta Lottery Fund

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Métis Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved