<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:52:39 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Les Métis dans l'Ouest du Canada: O-Tee-Paym-Soo-Wuk

  Accueil   |   Info   |   Nous Rejoindre   |   Partenaires   |   Plan du Site  

Les débutsLe peuple et leurs communautésCulture et mode de vie
Le guidage Guiding

Page 1 | 2 | 3

Il y avait une autre occasion d’affaires dans laquelle le peuple métis a fait de grandes contributions. Le travail de guide a commencé à se développer dans le milieu du dix-neuvième siècle. Les expéditions « Franklin » et « Rae » à l’Arctique étaient accompagnée et accrue par les brigades de commerce des fourrures. Les expéditions « Peter Warren Dease » et « Thomas Simpson » en 1837-1839 afin de terminer le mappage d’une importante section des côtes de l’Arctique étaient la suite de cette exploration. Le grand nombre de voyages vers le Nord dans le but de rechercher Franklin1, maintint la perception du public et l’intérêt populaire pour le Nord Canadien.

Les journaux publiés suite à certaines de ces expéditions ont été microfilmés et sont disponibles en ligne. Là, aux observations publiées par Franklin2, il est possible de le suivre alors qu’il se préparait pour sa première expédition désastreuse vers l’Arctique.

Il commença par embaucher des hommes de bateaux « Orkney », mais arrivé au Fort Providence en août 1820, il enregistra qu’ils avaient embauché un autre voyageur et que leur expédition comprenait trois femmes et trois enfants. Une liste des membres de l’expédition en bas de page, révèle qu’ils avaient dix-sept voyageurs et deux interprètes, parmi lesquels, Pierre St-Germain, qui était un « Chipewyan Bois Brûlé » ou Métis3. Bien qu’il ait avec lui un autre Métis du Nord, l’homme tenait le poste d’interprète. Franklin menait l’expédition sous stricte, réglementation hiérarchique. Avant la fin de cette première expédition, neuf de ses hommes étaient morts et un avait été exécuté. Franklin a été accueilli comme un héros à son retour en Angleterre. Pour plus d’information si ce qui s’est réellement passé durant cette expédition, le journal de George Back contient plus de détails sur la vie de l’équipage4.

La seconde expédition de Franklin, en 1825 – 1827 avec Richardson, a été mieux réussie. Il avait appris de sa première expédition. Il s’assura qu’il avait suffisamment de nourriture et de solides petits bateaux faits pour voyager dans les conditions extrêmes de l’Arctique. De plus, il avait évidemment décidé de se fier davantage sur les marins anglais que sur des voyageurs. Alors qu’ils hivernaient au Fort Franklin sur le lac « Great Bear », il enregistra ceci :

Le nombre de personnes faisant partie du projet se chiffrait à cinquante : ils consistaient en cinq officiers, dont M. Dease, dix-neuf matelots, marins et voyageurs, neuf Canadiens, deux Esquimaux, Beaulieu et quatre chasseurs Chipewyen, trois femmes, six enfants et un garçon indien, en plus de quelques Indiens infirmes qui exigeaient un soutien temporaire5.

L’interprète Beaulieu, aidait à diriger les chasseurs, s’assurant que l’expédition ne dépendait pas du commerce des fourrures mais plutôt d’une provision de viande et de gras de chevreuil, et prêt à vivre de la pêche comme le faisait les gens des forts du commerce des fourrures du Nord. Le groupe se sépara au printemps, à l’embouchure du McKenzie. Franklin et son groupe explorèrent la côte ouest de l’Arctique, alors que l’autre groupe, sous la charge du Dr John Richardson, explorèrent l’est jusqu’à la rivière « Coppermine ». Les deux groupes sont revenus au lac « Great Bear » sans malchance.

[Haut] [Retour]

Liens Rapides

Les hommes des Compagnies

Les femmes du pays/les femmes d’été

Guidage

Heritage Community Foundation The Alberta Online Encyclopedia The Alberta Lottery Fund

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Métis Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved