<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:52:49 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Les Métis dans l'Ouest du Canada: O-Tee-Paym-Soo-Wuk

  Accueil   |   Info   |   Nous Rejoindre   |   Partenaires   |   Plan du Site  

Les débutsLe peuple et leurs communautésCulture et mode de vie
Premiers Métis des grands lacs

Dans le commerce des Français et du NW, il semblerait que peu de Métis devenaient partenaires or commandants d’expédition de commerce des fourrures. Cependant, une revue rapide de la liste1 d’emploi de la NWC d’après une inscription de l’histoire des Canadiens du Michigan2 démontre qu’en 1799 il y avait, dans la compagnie du Nord-Ouest, deux partenaires des peuples des Grands Lacs, Charles Chaboillez, un partenaire d’hiver de « Lower Red River » ou « Pembina » et Michel Cadotte, une partenaire d’hiver du sud du lac Supérieur. Le père et le grand-père de Chaboillez faisaient le commerce des fourrures dans la région du lac Supérieur. Sa grand-mère était la fille de Jean-Baptiste Chevalier, et sa sœur épousait Simon MacTavish en 1793. Une recherche extensive de la famille Cadotte réfère à Michel Cadotte et à un fils comme travaillant pour la NWC dans la région du sud du lac Supérieur en 1799. Il a développé, avec ses beaux-fils, un important secteur du territoire de la « American Fur Company » dans le Wisconsin et le Minnesota.

La grande et aristocrate famille Cadotte du commerce du lac Supérieur, était parmi les premiers à aller vers les Américains. En 1818, Michel Cadotte employa deux jeunes Américains comme hommes de front pour ses opérations dans le nord ouest du Wisconsin. Truman et Lyman Warren, les fils d’un soldat révolutionnaire, ont éventuellement épousé les filles de Cadotte. Ils ont graduellement conquis la confiance et l’appui, non seulement de Cadotte, mais aussi des chefs de la famille Chippewa. En 1822, Cadotte et les Warren introduisaient la « American Fur Company » comme commerçants au département du « Fond du lac ». Une autre génération du clan Cadotte a aussi intégré la firme, Michel Jr. qui s’est engagé comme interprète et Jean-Baptiste III qui s’y est joint comme batelier assigné à l’équipe Ste-Croix. (Louis Grignon à John Lawe, 10 janvier 1820, Wisconsin Historical Collections XX (1911) 146-7.)3

Dix-huit autres hommes ayant des liens familiaux parmi les Métis des Grands Lacs, étaient commis, au service de la NWC en 1799. Les commis de la NWC étaient des hommes à qui on confiait les voyages vers les chasseurs et les trappeurs.  Sans faire des recherches approfondies sur chaque individu, il est impossible de dire qu’ils étaient tous, sans aucun doute, des Métis des Grands Lacs, mais il semble que ce soit vraiment le cas. Ces hommes étaient :

• Simon Réaume au « Upper English River »
• Joseph Grenon au Fort Dauphin
• Francois Nolin au Fort Dauphin
• Nicholas Montour au Fort Dauphin
• Baptiste Roy au « Lower Fort des Prairies »
• Baptiste LaRose au « Lower Fort des Prairies »
• Joseph Auger au « Upper Red River »
• Jean-Baptiste Desmarais au « Lower Red River »
• Francois Delorme au Lower « Red River »
• Antoine Desjarlais au Lower « Red River »
• Francois Amiot au Lac Winnipeg
• Jean-Baptiste Chevalier à Nipigon
• Jean-Baptiste Pominville à Nipigon
• Jean-Baptiste Perrault à Pic sur le lac Supérieur
• Lemaire St-Germain (Lamoureux ) à Michipicoten et la Baie
• Baptiste St. Germain [Lamoureux ] à Michipicoten
• Charles Gauthier (La Vérendrye) au sud du lac Supérieur

[Haut] [Retour]

Liens Rapides

Les Métis et les Grands Lacs

Débuts des commerces intérieurs

Les Métis et la concurrence

Le gardien des plaines

Heritage Community Foundation The Alberta Online Encyclopedia The Alberta Lottery Fund

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Métis Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved