<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:52:50 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Les Métis dans l'Ouest du Canada: O-Tee-Paym-Soo-Wuk

  Accueil   |   Info   |   Nous Rejoindre   |   Partenaires   |   Plan du Site  

Les débutsLe peuple et leurs communautésCulture et mode de vie
Premier commerce intérieur

Au même moment, le commerce à l’intérieur des terres était aussi actif. Le poste de la NWC dans la région d’Edmonton, Fort des Prairies, un intérêt développé, comprenait en 1804, six commis et dix interprètes avec deux guides. Certains des interprètes étaient peut être des ancêtres de familles du lac Ste-Anne et St-Albert : Louis Laliberté, Joseph Cardinal, Jean-Baptiste Letendre, et Louis Blondeau. De plus, Fort des Prairies avait cent huit voyageurs.

En 1821, lorsque les deux compagnies se sont associées et qu’un si grand nombre d’employés n’était plus nécessaire, les familles métisses se sont trouvées un endroit et une occupation dans les banlieues entre la culture et la communauté des Premières Nations et des Européens. Les hommes avaient toujours leurs compétences du temps du commerce. Certains d’entre eux se sont trouvés un emploi comme capitaine de commerce pour les peuples des Premières Nations, les représentant auprès des commerçants européens.  D’autres ont pris des fonctions telles le transport ou ont adopté la chasse ou la pêche comme façon de vivre. D’autres encore sont devenus des commerçants libres, achetant la marchandise en grosse quantité pour leur communauté, les échangeant pour des fourrures, des provisions ou des robes de bison. Ils ramenaient ces marchandises et les vendaient au poste, mais pas toutes d’un coup. Il fallait que l’individu ou encore la famille vendant les marchandises de la campagne semble les avoir chassées ou prises lui-même. C’est ainsi que ça se passait, jusqu’à ce que le monopole du commerce de la HBC soit brisé.

[Haut] [Retour]

Liens Rapides

Les Métis et les Grands Lacs

Débuts des commerces intérieurs

Les Métis et la concurrence

Le gardien des plaines

Heritage Community Foundation The Alberta Online Encyclopedia The Alberta Lottery Fund

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Métis Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved