<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:53:02 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Les Métis dans l'Ouest du Canada: O-Tee-Paym-Soo-Wuk

  Accueil   |   Info   |   Nous Rejoindre   |   Partenaires   |   Plan du Site  

Les débutsLe peuple et leurs communautésCulture et mode de vie
Traités indiens

Page 1 | 2

Le traité Cinq, soit le Traité de Winnipeg, était contracté avec les Okibwas et les Swampy Cris qui vivaient autour des lacs Winnipeg et Manitoba. James McKay et Alexander Morris ont rencontré le peuple à « Berens River », sur le côté est du Lac Winnipeg et à la « Norway House » au nord du lac. Comme des immigrants d,infiltraient dans la région, le gouvernement canadien était anxieux que ce traité soit conclu. Le traité était interprété et expliqué par James McKay. Jacob Berens était un des chefs principaux de ce traité. Thomas Howard, A.G. Jackes, Christine Morris, Elizabeth Young, Egerton Ryerson Young, William McKay et John McKay étaient les témoins.

Durant le Traité Six, le principal traité avec les Cris des plaines, James McKay était une fois de plus présent pour assister tout comme W.J. Christie, cette fois comme commissaire indien. Peter Erasmus, Peter Ballendine et le révérend John McKay servaient d’interprètes. Dix Métis notables se trouvaient parmi les témoins : Pierre Lavailler, Isidore Dumont, Jean Dumont, Peter Hourie, Francois Gingras, Xavier Letendre, William Sinclair, A. R. Kennedy, R.J. Pritchard, et W. McKay. Les Premières Nations étaient représentées par quarante six chefs et conseillers.

Avec la confédération Blackfoot, le Traité Sept était organisé pour le 17 septembre 1877 à « Blackfoot Crossing », sur « Bow River ». Sont venus au rendez-vous fixé à « Swan River », le gouverneur Laird du siège temporaire du gouvernement des Territoires du Nord-ouest et le colonel McLeod de Fort McLeod. Tous se sont rencontrés le jour prescrit et cinq jours plus tard, de façon satisfaisante, le traité était conclu et signé par les chefs et dirigeants. À la différence des autres traités, durant ce traité, du bétail était échangé pour les outils promis qu’ils ne voulaient pas. Le gouvernement a compté quatre mille trois cent quatre-vingt dix personnes qui ont pris une rente. Crowfoot, Old Sun, Bull Head, Red Crow, Medicine Calf et plusieurs autres sont les chefs qui ont signé le Traité Sept. En tout ce jour là, cinquante et un chefs ont signé. James ou Jimmy Jock Bird, qui vivait comme eux, était l’interprète pour le Traité Sept.

Le 25 septembre 1877, un groupe Cri qui avait suivi le bison au cœur du territoire Blackfoot et qui n’avait pas signé le Traité Six à Fort Carlton ou à Fort Pitt l’année précédente, demandait qu’on leur permette de se joindre alors, au traité. Ce même jour, Kis-Kay-im ou BobTail, Mem-in-orou-taw ou Sometimes Glad et Tcho-Wek ou Passing Sound signaient le Traité Six. Ils étaient les dirigeants de la plupart des Cris des plaines de l’Ouest.

Fait avec les Cris du Nord, les Beavers, les Chipewyans et autres peuples du Nord, le Traité Huit était signé en 1899 par la commission représentant le gouvernement du Canada et les chefs et dirigeants représentant le peuple. Le nombre de présents offert pour signer avait augmenté depuis les traités précédents. Chaque chef recevait un présent de trente deux dollars en monnaie, chaque dirigeant recevait vingt dollars et tout autre Indien des familles représentées au moment et à l’endroit du paiement, peut importe son âge, recevait vingt dollars. Les rentes annuelles n’étaient pas augmentées. On promettait de payer le salaire des professeurs et une fois de plus, une sélection d’outils, d’équipements de ferme et des animaux. Le traité était signé à 14 locations différentes au Nord, par les représentants de plusieurs groupes et communautés, grande et petite. Les commissaires prenaient depuis juin 1899 jusqu’à l’hiver de 1900 pour compléter leur travail.


Nouvelle recherche sur la perception des traités par les Premières Nations:

Bounty and Benevolence , un documentaire historique des Traités de Saskatchewan
Arthur J. Ray, Jim Miller, et Frank Tough

http://www.mqup.mcgill.ca/book.php?bookid=118

http://www.ainc-inac.gc.ca/pr/trts/hti/site/maindex_f.html (Site général des Traités du gouvernement)

http://collections.ic.gc.ca/treaties/text/IT-255/255tt.htm (Traité Un, en anglais seulement)

http://collections.ic.gc.ca/treaties/text/IT-272/272tt.htm (Traité Quatre, en anglais seulement)

[Haut] [Retour]

Liens Rapides

Peter Erasmus

Heritage Community Foundation The Alberta Online Encyclopedia The Alberta Lottery Fund

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Métis Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved