hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:11:59 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Les Femmes de la Tremblaie: Images du Centre de l'Alberta Pour voir davantage du Musée virtuel du Canada
anglais / FrançaisAccueilLe ProjetRecherchePlan du SiteNous RejoindreCréditsEdukits

Les Femmes
Paysage Social
La Région

Recherchez les artefacts de la Tremblaie
 
Visite Alberta Source!

Heritage Community Foundation.


Les Filles de la Sagesse de Red Deer

Liens Rapide


La congrégation religieuse de Filles de la Sagesse de Red Deer s'est installé dans la communauté rurale pour travailler avec ceux qui avaient besoin d'instruction, de soins de santé et des ressources humaines et spirituelles. La congrégation des Filles de la Sagesse est fondée en France en 1703 par Louis-Marie de Montfort et Marie-Louise Trichet. Marie-Louise a dévoué sa vie au soin des malades et a fondé des nouvelles maisons pour promouvoir la vie religieuse et communautaire partout en France jusqu'à sa mort en 1757.

La congrégation des Filles de la Sagesse a connu la croissance et l'épanouissement jusqu'à la Révolution française lorsque plusieurs membres de la communauté sont guillotinés en 1792. Durant la guerre franco-prussienne, en 1870, les religieuses sont encore persécutées et se font interdire le droit de porter leur costume religieux dans les écoles publiques et dans les hôpitaux. En conséquence, beaucoup d'entre elles quittent leur travail comme enseignantes ou garde-malades, et d'autres quittent la France pour chercher du travail ailleurs.

En 1904, quatre Filles de la Sagesse arrivent en Colombie Britannique, où elles sont invitées à servir dans le nouveau diocèse de l'évêque. En 1905, Monseigneur Émile Legal, évêque de Saint-Albert, invite les pères de Tinchebray à venir dans le centre de l'Alberta pour desservir les communautés de Innisfail et de Red Deer. Mgr Legal envoie le père Voisin en France en 1907 pour trouver des religieuses qui établiraient un pensionnât dans le Nord de Red Deer. En 1911, les Soeurs de la Sagesse ouvrent un hôpital à Castor et au fil des ans, douze autres couvents dans l'Ouest canadien.

Durant les années 1960, la plupart des communautés religieuses envisagent un déclin du nombre de postulantes, et la moyenne d'âge des soeurs augmente. Le couvent de Red Deer sur Mission Hill est présentement une maison de retraite pour toutes les Filles de la Sagesse qui ont oeuvré dans les communautés albertaines. Archévêque Emile J. Legal. v. 1911

La présence de ces femmes a été vitale à la colonisation, en ce qu'elles ont fondé les premières écoles, hôpitaux, orphelinats, asiles pour les aliénés et pour les aînés. Elles ont oeuvré dans les communautés indigènes, fait la catéchèse dans les paroisses et administré aux malades et aux mourants. Elles ont été capables de tirer leur force spirituelle de leur croyance en Dieu et de leur vie de partage avec les autres femmes de leurs communautés. De nos jours, cette congrégation existe toujours dans d'autres pays au monde.

Source:

  • Hursey, Roberta. "Researching Women's Religious Communities - A Personal Journey". September 17, 1999.

 

  
Précédent
Haut

Droit d'auteur © 2002 Heritage Community Foundation tous droits réservés


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on women and Western settlement, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Communty Foundation All Rights Reserved