hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:12:07 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Les Femmes de la Tremblaie: Images du Centre de l'Alberta Pour voir davantage du Musée virtuel du Canada
anglais / FrançaisAccueilLe ProjetRecherchePlan du SiteNous RejoindreCréditsEdukits

Les Femmes
Paysage Social
La Région

Recherchez les artefacts de la Tremblaie
 
Visite Alberta Source!

Heritage Community Foundation.


Erigeant le Tabernacle

par David Ridley

Page 1  |  

Annual Missions Conference au PBI: le bruit des pages de bibles bien-lus qui tournentLes poutres arquées de l'intérieur du Maxwell Memorial Tabernacle à Three Hills sont comme ceux d'un autre lieu de rencontre dans le paysage des prairies – la patinoire couverte. Par contre, le bruit de fond à l'intérieur du "Tab", n'est pas le son de bâtons qui claquent ou le bruit sourd des rondelles, mais le bruissement des pages bien marquées et souvent feuilletés des bibles.

C'est ici dans cette place, que ceux qui viennent le dimanche pour le message de la chaire ou qui arrivent chaque automne pour les conférences des missions sont entrés dans ce que les anthropologues appellent le "territoire de la rhétorique". Ici, il y a un langage partagé que tous comprennent qui est comme une force centripète pour ceux qui se réunissent.

Pour beaucoup d'Albertains et beaucoup d'autre partout au Canada et autour du monde, le tabernacle au Prairie Bible Institute (PBI) est un endroit où les gens entendent l'appel à une vocation particulière. C'est ici que la "Grande Commission" de l'évangile de saint Matthieu est prêchée, pondérée et embrassée: "Allez maintenant et enseignez à toutes les nations, et baptisé les au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit."

Des mots inscrits sur les murs du Tabernacle proclament la vision évangélique des réunis: Y a-t-il une âme qui est morte à cause de moi, bannie pour toujours du paradis et de Toi; parce que je tenais à mes petites possessions de ce monde ou je n'ai pas envoyé Tes messagers à une rive lointaine? L'espace sert comme une tente de témoignage, où l'adorateur ou l'adoratrice se présente pour se concentrer et aiguiser ses facultés en se préparant pour la révélation de Dieu. /p>

La nature pélerin du peuple de Dieu et l'attente du royaume de Dieu: affichette, Missions Conference 1995Des bâtiments ont des voix, et le "Tab" n'en fait pas exception. Son intérieur est relativement épars. Cette austérité est la règle générale pour des lieux de rencontre liés aux mouvements de renouveau évangélique du Grand Éveil aux forums qui ont formé le mouvement Keswick. La simplicité fonctionnelle et son absence de décor parlent de l'intérêt en ce qui concerne son usage présent et est un contraste frappant à la grandeur des cathédrales et aux temples, érigés "pour tous les temps". Cela réaffirme la nature de pèlerin du peuple de Dieu, et qu'il n'y a pas de place permanente dans notre monde et que nous attendons la ville divine établie sur Dieu et illuminée pour les hommes dans la naissance, le crucifiement, la résurrection et le retour anticipé de Jésus.

Il n'y a pas une mauvaise place dans la salle. Les lignes de vue ouvertes vers la chaire sont sûrement une considération pratique, mais cela renforce l'enseignement du PBI pour une rencontre personnelle et sans médiateur entre le croyant et la Parole basée sur l'idéal protestant du solo scriptura.

IÀ cette époque, la plupart de nous ne participons pas directement dans la construction de nos maisons, ni des endroits où nous rencontrons et nous réunissons. Le "Tab" est singulier dans ce sens. La construction même de l'édifice a été une action communautaire, une forme de liturgie, d'adoration publique, ce qui a donné une structure dans laquelle attiser et raffiner la vision de la communauté.

Les extraits suivants et les photos racontent cette création dans des mots tirés de la publication du jour, The Prairie Overcomer du PBI.

Le 23 février 1953

Le nouveau Tabernacle... devient le sujet de discussion sur le campus, et c'est un sujet qui est le bienvenu pour les étudiants et les visiteurs. Le noble et vétuste (tabernacle) doit prendre sa retraite bientôt – demander aux pauvres malheureux qui grelottent au balcon en étirant le coup pour essayer d'apercevoir le prédicateur. Nous avons tous grelotté à certains moments, parce que le présent tabernacle n'a pas été construit pour faciliter un bon chauffage. Nous sommes heureux de la possibilité d'un nouveau bâtiment et apprécierions si vous vous unissiez en prière avec nous à ce sujet.

Les amis sentent le besoin d'un nouveau tabernacle

Taille-- 180 pieds par 100
Places-- Environ 3200, sans balcons

Service-- Aux missions du monde – jusqu'à ce qu'Il revienne
               Aux étudiants – à l'année longue;
               Aux foules – à chaque conférence

[suivant>>]

 

 

  
Précédent
Haut

Droit d'auteur © 2002 Heritage Community Foundation tous droits réservés


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on women and Western settlement, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Communty Foundation All Rights Reserved