hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:12:25 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Les Femmes de la Tremblaie: Images du Centre de l'Alberta Pour voir davantage du Musée virtuel du Canada
anglais / FrançaisAccueilLe ProjetRecherchePlan du SiteNous RejoindreCréditsEdukits

Les Femmes
Paysage Social
La Région

Recherchez les artefacts de la Tremblaie
 
Visite Alberta Source!

Heritage Community Foundation.


Travail

Liens Rapide

Dans cette section, nous examinons le travail des femmes dans le centre de l'Alberta. Une des caractéristiques principales attaché à leur travail dans les premiers temps était la variété. Une femme était sensée "une femme à tout faire"; elle avait la responsabilité de faire la cuisine, incluant la fabrication de pain et de beurre, du ménage, des soins des enfants, de la confection de vêtements, du jardinage, et d'aider aux travaux des champs. Souvent, en plus de ces tâches, les femmes étaient souvent responsable du bien-être religieux, éducatif et médical de leur famille et de leur communauté.

Florence Fay Jones-Farnham

Florence Fay Jones-Farnham

Elle était une femme gentille qui travaillait fort qui était appréciée par sa famille proche et ses voisins. Sa dévotion aux enfants était exemplaire et a démontré de la débrouillardise incroyable. Elle "prenait charge" de la lessive, elle travaillait pour des équipes de battage, prenait soin de la volaille et de d'autre animaux, et aussi cherchait refuge dans la savane du centre de l'Alberta où elle faisait de la cusine dans les scieries.

Lisez-en davantage (en anglais seulement)

Journée de lavage sur la ferme Wyman près de Bon Accord. Archives Glenbow Malgré cette variété, cependant, l'on pensait que le travail des femmes devait principalement se réaliser au sein de la sphère domestique ou privée. La place d'une femme était à la maison où c'était sa responsabilité de maintenir un foyer en ordre et confortable où le mari reviendrait tous les soirs de son labeur extérieur. Bien que ce travail domestique était considéré vital à la stabilité de la famille et de la société, il n'était pas rémunéré. La majorité du temps, la seule fois qu'on s'attendait qu'une femme gagne un salaire était lors de sa jeunesse et quand la situation financière familiale exigeait qu'elle trouve du travail à l'extérieur, souvent comme domestique.

Cependant, avec les deux Guerres mondiales, la Dépression et l'urbanisation le travail féminin a changé L'émergence de nouvelles professions dominées par les femmes, telles que les soins infirmiers, et aussi l'entrée sur le marché du travail dans des professions auparavant dominées par les hommes, telles que le travail d'usine, a signifié une hausse de la main-d'oeuvre salariale féminine. Bien sûr, cela a engendré de nouveaux défis pour les femmes, on s'attendait souvent à ce qu'elles assume la double tâche de travail domestique et travail rémunéré. Le travail domestique a lui même changé à cette époque avec l'émergence de la mécanisation. En même temps cependant, ces machines étaient supposer faciliter le travail des femmes à la maison, les attentes se sont faites de plus en plus importantes. Dans cette section, par conséquent, nous examinerons la transformation du travail de la femme albertaine et les effets souvent contradictoires qu'elle a eu sur leur vie.

Irene Wright, la confidante de Rimbey par Fred Schutz

La première guide et pourvoyeur en Alberta par Annette Gray

 

  
Précédent
Haut

Droit d'auteur © 2002 Heritage Community Foundation tous droits réservés


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on women and Western settlement, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Communty Foundation All Rights Reserved