hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:12:33 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Les Femmes de la Tremblaie: Images du Centre de l'Alberta Pour voir davantage du Musée virtuel du Canada
anglais / FrançaisAccueilLe ProjetRecherchePlan du SiteNous RejoindreCréditsEdukits

Les Femmes
Paysage Social
La Région

Recherchez les artefacts de la Tremblaie
 
Visite Alberta Source!

Heritage Community Foundation.


Myrtle Raivio: La première guide et pourvoyeur en Alberta

par Annette Gray

Page 1  |  2  | 

Myrtle Raivio avec de grands chasseursDurant l'après-midi, j'ai rendu visite à la tombe de Myrtle Raivo au cimetière de Pine Grove à Rocky Mountain House, un vent frais d'ouest transperçait ma veste et faisait voler les feuilles mortes parmi les pierres tombales. Cependant, en cette journée d'octobre de tempête, le vent n'avait pas grand chose à voir avec le fait que j'avais les yeux humides. Non, en me souvenant de Myrtle, en me rappelant que c'était le temps de l'année ou elle était normalement dans les montagnes, les mots taillés dans la plaque de granit me causaient beaucoup de peine. L'épitaphe lit "La dame guide des collines". Rien ne peut être plus vrai que ces mots, car non seulement Myrtle a été la première femme guide et fournisseuse en Alberta, mais c'était toute une grande dame.

Je me rappelle des nombreuses fois quand elle venait dans notre garage pour que l'on répare son camion. Je peux la revoir maintenant, le bord recroquevillé de son chapeau de l'Ouest penché sur ses sourcils sablonneux et ses yeux légèrement bleu, demandant avec sa voix non exigeante, "Est-ce que les gars ont le temps de jeter un coup d'oeil à mon camion aujourd'hui?"

Myrtle Raivio avec des trophées de chasseQuand cela arrivait, je délaissais mon livre de travail volontiers pour passer du temps avec elle pendant que son camion était remis en état pour affronter les routes rudes sur lesquelles elle conduisait souvent. En prenant une tasse de thé, elle méditait tranquillement sur un large éventail de sujets. Les sujets touchant à l'environnement occupaient une place particulière dans son coeur. Je me rappelle d'avoir assister avec elle et mon mari à une réunion et d'avoir pensé après cela qu'elle en connaissait beaucoup plus sur la gestion des matières ligneuses que le conférencier invité de la soirée qui était diplômé de collège.

Elle adorait les montagnes. Pendant plus de 50 ans, "Shorty", comme l'appelaient ses amis proches, a guidé des chasseurs canadiens et américains dans la région ouest - et ce n'était pas une petite aventure. La saison de chasse durait trois mois, du 1er septembre au 30 novembre. Et pendant l'été, c'était des géologues et des touristes qu'elle guidait. Quelle que soit la durée du voyage, 15 à 25 chevaux étaient nécessaires pour chaque expédition de voyageurs allant dans les montagnes, plus, au minimum, deux guides et un cuisinier. À l'automne 1955, Myrtle a assuré le fonctionnement de 15 camps simultanément dans les montagnes à l'ouest de Nordegg. En tout, elle a utilisé 103 chevaux et avait un porteur et un cuisinier à chaque camp. Plus tard, tout en continuant son travail de guide, elle a été la propriétaire et directrice d'une large grange PMU et d'une ligne de piégeage très productive. Une autre fois, elle a monté sa propre scierie, coupant et débusquant le bois elle-même. Elle a aussi construit sa propre cabane de trappeur - fait rare pour une femme. Elle avait une largeur de 14 pieds, une longueur de 20 pieds et était faite de poutres qu'elle a équarries et montées avec un minimum d'aide. 

Même quand elle rivalisait avec les hommes dans des occupations traditionnellement masculines, elle gardait sa féminité. Ses amis et voisins disaient qu'elle était une "belle femme", "digne dans l'ouvrage", toujours habillée de manière convenable et "jamais de manière voyante". En 1962, la communauté a exprimé son adoration en elle en l'élisant Reine de la Light Horse Association du centre de l'Alberta. Et quelle belle reine elle faisait!

La question demeure encore de savoir pourquoi cette petite blonde a choisi d'occuper des professions difficiles et parfois dangereuses désignées pour les hommes. Pour y répondre il faut retourner à son enfance.

Elle est née Myrtle Sands à Evarts, en Alberta, le 21 juillet 1914. Peu de temps après, elle a déménagé avec ses parents, deux frères et une soeur sur une cabine de la rivière Baptiste, à 45 milles au nord-ouest de Rocky Mountain House. Son père, Clarence Sands, avait choisi originalement cet endroit pour faire une ligne de piégeage, puis il a commencé à guider des chasseurs de gros gibier dans les montagnes en 1919. Bien que la région abondait de gibier sauvage, la famille Sands était éloignée de la civilisation. Si bien que la première école de Myrtle a été le grand air et les grands espaces où elle a d'abord appris la géographie et la biologie dans les piedmonts des montagnes Rocheuses.

La vie était difficile au début des années 1900, spécialement pour la jeune famille Sands qui vivait si éloignée de la ville. Malgré tout, ils ont appris se débrouiller, produisant leur propre nourriture, vêtements, et harnachements pour leurs chevaux. Les chemins étaient pauvres, et une tragédie est arrivée alors que Myrtle n'avait que 4 ans lorsque sa mère est morte de l'appendicite alors qu'ils se rendaient à l'hôpital.

[suivant>>]

 

 

  
Précédent
Haut

Droit d'auteur © 2002 Heritage Community Foundation tous droits réservés


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on women and Western settlement, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Communty Foundation All Rights Reserved