hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:12:57 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Les Femmes de la Tremblaie: Images du Centre de l'Alberta Pour voir davantage du Musée virtuel du Canada
anglais / FrançaisAccueilLe ProjetRecherchePlan du SiteNous RejoindreCréditsEdukits

Les Femmes
Paysage Social
La Région

Recherchez les artefacts de la Tremblaie
 
Visite Alberta Source!

Heritage Community Foundation.


John Roy Bowett: Une Vie Dédiée au Canadian Union College

par Heather Till

Page 1  |  2  |  

John Roy Bowett dans la salle de classe v. 1960: l'enseignement comme l'art de rendre la vie à l'histoire.John Roy Bowett et la Canadian Union College (CUC) sont là depuis longtemps. Malgré ses 90 ans, Bowett est encore en forme, s'occupant de sa maison et jardin, et faisant une marche de deux kilomètres pour se rendre à la poste, au moins deux fois par semaine (été comme hiver). Le cheminement de Bowett s'est fondu avec celui du Canadian Union College pendant plus de 80 ans. Il a servi dans ce collège en tant qu'étudiant, enseignant, écrivain et historien.

La longue connexion de Bowett et le CUC date de l'époque de son père, Thomas Scorer Bowett. Quand il était jeune homme en Angleterre, Thomas était alléché par la vie maritime. À 19 ans, il avait déjà navigué deux fois autour du monde. Il a rencontré sa femme, Ann Logan Fraser, une enseignante écossaise à Capetown en Afrique du Sud. Ils ont été tous les deux attirés par l'Ouest canadien par une offre de Sir Wilfried Laurier qui était alors le premier ministre, qui promouvait des terres gratuites dans l'Ouest canadien pour ceux qui les développeraient. Le couple aventureux, avec leur fils âgé de six semaines ont navigué jusqu'à Boston où ils sont arrivés en mai 1906.

De Boston, ils ont voyagé en train jusqu'au bout de la ligne (qui était Edmonton, dans ce temps-là). Quand ils sont arrivés, la ville était dans le milieu d'une épidémie de typhoïde. Thomas et Ann ont été frappés par la maladie. Thomas a été hospitalisé dans un hôpital catholique et Ann au Edmonton Seventh-day Adventist Sanatorium. Par le temps qu'ils s'en remettent, Ann avait développé un intérêt pour le style de vie et de la foi des médecins et infirmières du Sanatorium. Peu après sa sortie, elle a embrassé la foi adventiste et a été baptisée. Un an plus tard, Thomas a rejoint l'église. Les Bowett ont choisi un Homestead dans une communauté adventiste près de Manville, Alberta. En trois années, ils ont fait assez de progrès (et payé les 10 $ de frais) pour sécuriser un titre de 160 acres. Le 25 mars 1908, leur deuxième fils, John Roy, est né. Trois ans plus tard, l'affiliation des Bowett avec le Canadian Union College a débuté.

En 1911, la famille a déménagé dans la région de Rosedale Valley au nord de Lacombe. Leur terre était adjacente au 198 acres que l'Alberta Industrial Academy (à l'époque) possédait. Thomas s'est vu offert un poste de secrétaire pour le directeur de l'Academy qui était alors dans sa cinquième année d'existence. Il était encore en poste quand le premier diplômé, Walter C. Clemenson, a reçu son certificat en 1913. Plus tard, la famille Bowett a déménagé sur les côtes de la Colombie Brittanique, mais John Roy est revenu à Lacombe en 1927 pour faire ses études secondaires. Entre temps, l'école avait changé de nom pour se nommer Canadian Junior College (CJC). Pour payer ses frais scolaires, Bowett a occupé plein de petits emplois, d'ouvrier d'entretien à sonneur de la cloche d'école. Il a nettoyé des vitres au quatrième étage du bâtiment administratif et a transporté du charbon de Lacombe avec le chariot et les chevaux de l'école. Il a reçu son diplôme de grade 12 en 1929, et deux ans plus tard a obtenu un diplôme en littérature du CJC. Pour mettre en réalité son rêve de devenir enseignant, il a poursuivit une année d'études dans une école normale à Victoria, CB, et en 1922 il est devenu enseignant qualifié.

Il a eu son premier poste à Beaver Point sur l'Île Salt Spring, à l'ouest des côtes de la Colombie Britannique. Il y avait eu soixante applications pour le poste d'enseignant pour l'école publique à classe unique qui avait 14 élèves allant de la première à huitième année. Bowett a enseigné là pendant trois ans. Ensuite on lui a offert le poste de directeur à l'école Shawnigan Lake, une école publique secondaire à deux classes près de Duncan, Colombie Britannique. Cette promotion a signifié une augmentation de salaire notable à 1050 $ par an. Avec ce revenu, Bowett pensait qu'il pouvait prendre femme, et au mois d'août 1936 il a épousé Mildred Taylor, une enseignante d'école catholique du Rest Haven Sanatorium and Hospital dirigé par la Seventh-day Adventist Church, près de Sidney, CB.

Bowett a été dispensé de service militaire obligatoire pendant la Première Guerre mondiale à cause de son emploi d'enseignant. Il a passé la majorité de ses étés à étudier à l'Université de Colombie Britannique pour l'obtention d'un diplôme en éducation. Il l'a obtenu en 1943, avec une majeur en histoire. Après avoir obtenu son diplôme, il a été le directeur de l'école Cobble High, une école publique à deux classes, près de Duncan, où il enseignait les sciences et les mathématiques. Durant l'année 1947 il a été le directeur de Okanagan Adventist Academy, à Ruthland, CB.

[suivant>>]

 

 

  
Précédent
Haut

Droit d'auteur © 2002 Heritage Community Foundation tous droits réservés


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on women and Western settlement, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Communty Foundation All Rights Reserved