hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:13:05 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Les Femmes de la Tremblaie: Images du Centre de l'Alberta Pour voir davantage du Musée virtuel du Canada
anglais / FrançaisAccueilLe ProjetRecherchePlan du SiteNous RejoindreCréditsEdukits

Les Femmes
Paysage Social
La Région

Recherchez les artefacts de la Tremblaie
 
Visite Alberta Source!

Heritage Community Foundation.


Brown de Red Deer1

 par James Ernest Nix

Rev. William G. Brown: 'infatigable' dans son service dans ses missionsBien qu'il clamait être "ni grand ni petit prophète", le révérend Mr. Walter G. Brown de l'Église presbytérienne de Knox, Red Deer, en était un néanmoins. Homme d'une incroyable consistance, il certifia que de 1904, lorsqu'il avait certifié son premier débat sur la proposition d'union organique des Églises presbytérienne, méthodiste et congrégationaliste du Canada, jusqu'en 1925, quand cette union a vu le jour, "Je ne me souviens pas d'un seul moment où j'ai pu douter que c'était notre devoir de maintenir l'Église presbytérienne au Canada, dans l'intérêt de la vérité, du gouvernement de l'Église, de la liberté de l'Église et de la droiture morale nationale." Il dit que cette conviction n'était pas due à l'obstination mais à ses 30 années d'expérience de travail de mission de sa confession religieuse.

Walter George Brown est né à Athelsan, Québec, de descendance écossaise-irlandaise. Après avoir fait son éducation au Québec et avoir été diplômé du Collège presbytérien et de l'Université McGill, il a fait du service de mission dans le nord de l'Ontario et dans les camps de mines de charbon de Ouest Kootenay, Colombie-Britannique. Il est venu à l'église Knox de Red Deer quand il était jeune homme avec une jeune famille et a été le pasteur pendant 18 ans, jusqu'en 1925. Durant cette période, on le disait "infatigable" dans son service de responsable des missions du Red Deer Presbytery of the Church. C'était une vaste région, s'étendant de la frontière du Saskatchewan jusqu'aux montagnes Rocheuses. Une grande supervision du responsable était exigée lorsque Brown débuta en 1908. À cette époque, il y avait trois congrégations autosuffisantes et 15 missions. Beaucoup d'autres postes de l'église lui revenaient aussi, tels que servir au conseil d'administration national de l'Église et aux comités de l'Église unie.

L'Église presbytérienne de Knox, Red Deer, ca. 1910-1930: Aucune personne n'a quitté au sujet du débat de l'union de l'égliseDans le débat sur l'union des Églises, l'allégation de Brown était qu'il y aurait plus de bénéfices à tirer sous la forme d'une fédération ou coopération des Églises plutôt que d'une union organique. Il s'est rendu au Montana et à Chicago, à ses frais, pour étudier le travail du Federal Council of the églises of Christ in America. Il a tenu quatre votes dans sa congrégation de Red Deer concernant l'union et a remarqué plus tards que "Dans cette congrégation, on n'a jamais eu de problèmes concernant l'union et personne n'est parti quand la congrégation est restée avec l'Église presbytérienne." Il croyait qu'une politique de coopération positive et constructive était le vrai mouvement de l'époque et fournissait une diversité naturelle, une liberté essentielle et l'unité chrétienne. Il craignait qu'une large union créerait une "machine ecclésiastique" plutôt que de développer une droiture morale nationale. Tout au long de la controverse, il a pris une position agressive et a déclaré "On a dit que nous sommes en rébellion contre l'autorité officielle de notre Église, et cela est vrai, mais je vous dis que si cette loi passe vous verrez que cette rébellion ne vient que de commencer." De fait, il a continué à s'opposer pendant des années après 1925.

Pendant que le conflit d'opposition à l'union battait son plein, Brown a été libéré de ses fonctions par sa congrégation pour une tournée de discours de six semaines dans l'Est canadien en 1923. Son itinéraire était arrangé par l'Association de l'Église presbytérienne, organisation dédié à la continuation de cette Église, et il a pris la parole lors de réunions publiques à travers la région de l'Est, Halifax, Saint-Jean et Sydney ainsi qu'en Ontario. Décrit comme étant un "orateur puissant et éloquent," il est devenu connu au niveau national comme étant "Brown de Red Deer." Brown a été fortement secondé dans sa campagne anti-union du consistoire de Red Deer par le Rév. M. James Sinclair Shortt, ministre de l'église St. Andrew d'Olds, et par le prédécesseur de ce dernier, le Rév. M. F.D. Roxburgh. Comme résultat de leurs efforts, le consistoire de Red Deer est devenu le seul consistoire en Alberta dans lequel les anti-unionistes étaient en majorité lors le vote final a rendu son verdict. Shortt a accepté un poste à l'église St. Andrew de Barrie, Ontario, en 1924 et y est resté pendant 17 ans.

Révérend James S. Shortt, St. Andrew's Church à OldsAu coeur du conflit amer de l'après 1925, il est remarquable que Walter Brown ne semble pas s'être fait d'ennemis. Lors du dîner d'adieu donné en son honneur en juillet 1925 à Red Deer, à la veille de son départ pour Saskatoon, il y avait un groupe d'unionistes et des non-unionistes représentant la ville et le région: "Beaucoup de ceux qui n'ont pas été d'accord avec lui, dans son opposition forte, persistante et consistante à l'union des Églises, ont appris à l'estimer pour sa personnalité virile et chrétienne. À Saskatoon il a dû faire face à la tâche de former une nouvelle congrégation presbytérienne avec le reste minoritaire de trois congrégations qui étaient devenues des églises unies. Ces restes étaient laissés sans propriété d'églises ou d'actifs. En 1932, l'Église l'a honoré en l'élisant Modérateur de l'assemblée générale. Bientôt, il devait faire face à la Grande Crise et des conditions de sécheresse dévastatrices au Saskatchewan. Sa nature prophétique lui a fait relever le défi et il a eu un rôle clé dans l'organisation du parti United Reform. Il a été élu deux fois par une grande majorité dans les élections fédérales en Saskatchewan, mais il est décédé subitement d'un malaise cardiaque le 1 avril 1940, avant qu'il ne puisse officier. Son cri de ralliement était "La droiture morale exalte la nation!" et même des communistes déclarés l'ont soutenu.


Aspenland 1988 - Local Knowledge and Sense of PlaceD'Aspenland 1988 — Local Knowledge and Sense of Place
Edité par: David J. Goa et David Ridley
Publié par: Le Central Alberta Regional Museums Network (CARMN) avec l'assistance du Provincial Museum of Alberta et le Red Deer and District Museum.


 

 

  
Précédent
Haut

Droit d'auteur © 2002 Heritage Community Foundation tous droits réservés


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on women and Western settlement, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Communty Foundation All Rights Reserved