hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:13:09 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Les Femmes de la Tremblaie: Images du Centre de l'Alberta Pour voir davantage du Musée virtuel du Canada
anglais / FrançaisAccueilLe ProjetRecherchePlan du SiteNous RejoindreCréditsEdukits

Les Femmes
Paysage Social
La Région

Recherchez les artefacts de la Tremblaie
 
Visite Alberta Source!

Heritage Community Foundation.





Liens Rapide

Vie Sociale et Economique

 

Colonistes Scandinaves, Dickson, Alberta, 1929La vie socio-économique dans le centre de l'Alberta a été façonnée par les périodes historiques communes à tout l'Ouest canadien. La présence autochtone, la traite des fourrures et l'activité missionnaire, les traités et l'expansion du Canada, l'immigration de masse et la colonisation agricole, la croissance des villages et des villes, et la modernisation et l'urbanisation. Dans cette section, nous examinerons l'une des formes de développement qui ont façonné initialement la vie socio-économique de la région, un chapitre de l'histoire de la région centré autour du "Crossing" (Passage) de la rivière Red Deer et de la colonisation et du développement de la terre.

Dans les années 1870, voyager dans la région était une tâche lente et difficile. Le voyage de 350 km entre Calgary et Edmonton prenait 10 à 15 jours et le "Crossing" était une étape favorite du voyage. Suivant la signature du Traité 6 en 1870, le gouvernement canadien a cherché à stimuler la migration vers l'Ouest canadien, incluant la région de la tremblaie. La politique de homesteading et d'immigration a été un élément clé pour cela, et les premiers arpenteurs sont arrivés dans le centre de l'Alberta au printemps 1880.

À l'automne 1880, Alexander Sutherland, secrétaire de la Société missionnaire méthodiste a mené une expédition dans la région. À son retour en Ontario, Sutherland a fait le récit de ses voyages dans une publication intitulée 'A Summer in Prairie?Land.' Impressionné par la fertilité de la région, il a proposé à l'Église méthodiste de promouvoir activement la colonisation et les opportunités d'investissement de la région par les méthodistes ontariens. À cette fin, Sutherland et un groupe d'hommes d'affaires méthodistes et du clergé ont constitué une compagnie de colonisation territoriale.

Cela a résulté en la fondation du Saskatchewan Land and Homestead Company (SLHC). Le SLHC a proposé au gouvernement canadien d'obtenir près de 200 000 acres dans trois grandes portions de l'Ouest canadien, l'une d'elles étant la région du "Passage de la rivière Red Deer. La SLHC a obtenu 90 sections de terre dans la région. La SLHC opérait comme agent des terres pour ces étendues de terres. En 1883, le Canadien Pacifique a rejoint Calgary, et le transport de marchandises entre Edmonton et Calgary a augmenté de manière dramatiquement.

Cependant, la ruée anticipée de colons n'est pas arrivée, et la SLHC a demandé à Leonard Gaetz, directeur du SLHC et ecclésiastique méthodiste de s'établir dans la région de Red Deer. Gaetz est arrivé avec sa famille en 1884, et ses qualités de fermier et oratoires ont permis à son homestead de devenir une ferme modèle et de promouvoir cette réussite pour les autres. En 1885, le conflit et la résistance Riel a empêché davantage l'activité de colonisation dans la région étendue. La pénurie de vente de terres a résulté à la réorganisation du SLHC en tant qu'entreprise commerciale plutôt qu'en compagnie de colonisation dédiée à la création d'une colonie et société méthodiste profitable dans l'Ouest canadien.

Rendu en 1887, la colonisation avait augmenté de manière stable, et en novembre 1890, la portion entre Calgary Red Deer de la ligne de chemin de fer Calgary-Edmonton était terminée. Ce développement a rendu la région plus accessible et a été un facteur économique clé à cette époque. Le chemin de fer parcourait 1200 acres, propriété de Leonard Gaetz qui avait offert à la compagnie de chemin de fer un partage de ses terres. Mis à part cet arrangement, Gaetz a écrit des articles promotionnels pour la région qui ont été publiés dans le Calgary Herald, a fait des propositions aux comités parlementaires, et plus tard a écrit une brochure intitulée 'Report of Six Years' Experience of a Farmer in the Red Deer District', qui a été mise en circulation par le ministère de l'agriculture pour encourager les colons à venir dans la région.

Étant familiers avec les institutions économiques et politiques canadiennes, les Ontariens se sont adaptés rapidement à la vie de la région et l'ont beaucoup façonnée, socialement, économiquement et politiquement. L'interprétation des lois, de l'établissement d'entreprises et des événements sociaux reflétaient ce fait. En fait, l'impact des Ontariens en Alberta a été si fort que le surnom de la province est devenu "L'Ouest ontarien rural".

Se fondant aisément dans ce moule, les immigrants britanniques et américains sont arrivés et ont contribué au développement de la région. Les noms des districts ruraux reflètent cette présence. Par exemple, un région de la région du Wetaskiwin nommé Usona est réputé être l'acronyme de "États-Unis d'Amérique du Nord", et d'autres districts portent le nom d'états individuels, tels que Nébraska et Dakota. Avant la Première Guerre mondiale, la majorité des immigrants américains travaillaient dans l'agriculture et venaient pour trouver des homestead en Alberta. Ils étaient pour la plupart des fermiers ayant des terres arides là bas aux États-Unis, et beaucoup d'entre eux revenaient au Canada.

L'immigration dans la région a aussi inclus des Islandais (Markerville), des Danois (Dickson), des Norvégiens (Camrose), des Suédois (Wetaskiwin), des Finlandais et Estoniens (Sylvan Lake et Eckville), des Français (Trochu) et des Néerlandais (Lacombe). L'immigration suivante et récente se reflète dans de nombreuses organisations culturelles contemporaines dans la région. Celles ci incluent entre autres l'Association chilienne, le Club néerlandais canadien, le Vasa Lodge (suédois), Le Club indo-canadien du centre de l'Alberta, le Club ukrainien de Red Deer et de son région, le Club Danois canadien, le Club philippin canadien, La Société Bosnian Heregovinian Ljiljan, l'Association culturelle islamique du centre de l'Alberta, la Société norvégienne Laft Hus et la Société chinoise de Red Deer.

 

  
Précédent
Haut

Droit d'auteur © 2002 Heritage Community Foundation tous droits réservés


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on women and Western settlement, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Communty Foundation All Rights Reserved