hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:47:51 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

Top Left Corner

Top Right Corner

Top Right Corner
Home Top English | Français   Sitemap Search Partners Help
Home Bottom
  • Home
  • Land of Opportunity
  • Settlement
  • Rural Life
  • Links
  • Resources
  • Contactez-nous!
  • Heritage Community Foundation
  • Heritage Community Foundation Logo

Le Heritage Trails sont présentés de courtoisie CKUA Radio Network et Cheryl Croucher

CKUA Radio Network logo

Visit Alberta Source!

Government of Alberta

Government of Canada

 

Le rassemblement

Cavaliers à cheval pour le rassemblement, Spring Creek à l’Ouest d’Okotoks, Alberta, 1892. Quittant le camp. Chariots  du Bar U et Mosquito Creek. G à D.: Phil Waynard; Archie Jarvis; Charlie Miller; Hunter Powell; Mike Herman; Charlie Brown; Hope Smith; J. H. Brown; Jack Graham; Jack Blake; W. W. Brown; Jack Nichols; Pete McElroy. À l'image des longs et ardus convoyages de bestiaux, dans l'Ouest canadien, les rassemblements consistent à réunir le bétail pour l'emmener à un endroit spécifique sur les Plaines. Par contre, à la différence du convoyage, un rassemblement a lieu deux fois par an - au printemps, à la fin mai ou début juin - et en automne. Le rassemblement du printemps est le plus extensif car les animaux ont erré plus loin de leurs lieux de résidence durant l'hiver.

Le capitaine de rassemblement - habituellement un contremaître de grand ranch - planifie l'entière opération. De grands équipementiers fournissent les chariots, la nourriture, les provisions, et même quelques cow-boys. Le salaire de 1.25 dollars comprend la nourriture et l'hébergement pour chaque cavalier des plus petits ranchs, et le service des dresseurs qui s'occupent de la série de selles de chaque homme. Le cuisinier est l'un des hommes les plus importants de l'expédition: il y a assez de provisions dans son chariot pour nourrir la dizaine ou douzaine d'hommes affamés du camp. L'aide-cuisinier, ou «cookee» conduit un autre chariot contenant les sacs de couchage, les tentes, les vêtements et autres équipements des cow-boys.

Camp du rassemblement et cantine, autour de High River, Alberta, 1892. Cuisinier, Charlie Lehr. Chaque équipe est dirigée à travailler avec une partie du troupeau, généralement le long d'une rivière commençant du sud en se dirigeant vers le nord. Les cavaliers quittent leur chariot afin de faire une ronde pour rassembler le bétail à un camp prédéfini, un différent camp pour chaque nuit. L'endroit étant bien balisé pour le cheptel éloigné, les troupeaux sont ensuite rassemblés et divisés d'après l'exploitation d'origine, et les veaux sont marqués au fer. Les vachers de nuit travaillent des quarts de nuits de deux à quatre heures, encerclant le troupeau et s'assurant que le bétail est couché ensemble. Mais si la nuit est venteuse et s'il pleut, les bêtes peuvent s'effaroucher et fuir en ruade, prises d'affolement (stampede), et alors il devient difficile, même pour le plus expert des cow-boys de les retenir. En dépit des contretemps, le troupeau se dirige toujours vers le nord, devenant de plus en plus petit à mesure que les animaux marqués sont laissés aux ranchs le long du parcours.

En 1885, 60 000 têtes de bétail sont réunies dans un grand rassemblement employant 100 hommes, 500 selles de cheval et 15 chariots. Après cela, on a arrêté les rassemblements collectifs, et chaque district - Pincher Creek, Ft. Macleod, High River, et Willow Creek - ont opéré leur propres rassemblements.

[Retour] [Homesteading et agriculture] [suivant]

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on the history of settlement in Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.