hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:52:26 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

Sites de commerce de fourrures et de missions

Pour lire les textes de "Heritage Trails" qui ont rapport à ce sujet, cliquez sur l'icône "Lire". Pour écouter, cliquez sur l'icône "Écouter".

Fort Whoop-Up, vu des collines environnantes.

La traite des fourrures était à la fois une entreprise et un mode de vie dans la Terre de Rupert, une région de l'Ouest canadien qui comprenait ce qui allait devenir plus tard la province de l'Alberta. Après 1774, la Compagnie de la Baie d'Hudson (CBO) commence à établir des postes avancés à travers la Terre de Rupert dans des lieux comme Dunvegan, Athabasca, et Fort Chipewyan pour mieux faciliter la traite avec les autochtones de l'Ouest. La traite des fourrures est une affaire lucrative et, alors qu'elle s'étend plus à l'ouest, la Compagnie de la Baie d'Hudson fait bientôt face à une compétition intense d'autres essayant de capitaliser sur leurs succès. De nouvelles compagnies, telles que celles de la Compagnie du Nord-Ouest et la Compagnie XY (une compagnie fragmentée de la Compagnie du Nord-Ouest éphémère) commencent aussi à établir des postes de traites avancés dans la Terre de Rupert, souvent tout proches des postes de la Compagnie de la Baie d'Hudson. On trouve deux bons exemples de ce fait avec les deux postes de traite situés près de Elk Point de nos jours qui ont tous les deux été construits en 1792 de chaque côté de la rivière Saskatchewan nord -- Fort George construit par la Compagnie du Nord-Ouest, et la Maison Buckingham, construite par la Compagnie de la Baie d'Hudson. La compétition pour la traite des fourrures était féroce entre ces deux compagnies, et des hostilités ouvertes entre les postes rivaux étaient choses communes. Finalement, la Compagnie de la Baie d'Hudson a pu prendre le dessus sur sa rivale et, en 1821, la Compagnie du Nord-Ouest a été amalgamée dans la Compagnie de la Baie d'Hudson.

L'emplacement de ces postes a joué un rôle majeur dans la colonisation et le développement de la province. Alors que de plus en plus de colons venaient dans l'Ouest, ils avaient tendance à s'établir autour de ces postes, construisant des écoles, des églises et des entreprises locales pour subvenir aux besoins de leurs familles. Chaque communauté de traite de fourrures a sa propre et unique histoire. Ici, nous aimerions partager un peu de celles-ci avec vous.

Profiles de site:

Gracieuseté de Legacy, Alberta's Cultural Heritage Magazine:

[précédent] [après] [de nouveau au dessus]

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on the Aboriginal history of Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.