<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:52:49 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

John Palliser

Portrait de John Palliser

Le milieu du 19ème siècle est une période de découverte et d'exploration dans les plaines de l'Ouest canadien. Alors que les Américains sont occupés à essayer de trouver une voie ferroviaire vers le Pacifique, les traiteurs de fourrures explorent les possibilités de se rendre plus à l'ouest dans la Terre de Rupert. Les Anglais, par contre, commissionnent le capitaine John Palliser d'explorer les plaines et les montagnes à l'ouest immédiat du 49ème parallèle. Lors de son expédition, il est chargé de trouver un passage vers les plaines en prenant une route faisant partie exclusivement du territoire britannique. Lors de son exploration, il doit aussi cartographier tous les aspects géographiques des régions - la géologie, le climat, la flore, la faune, les ressources, et plus important leurs capacités pour une agriculture réussie.

Portrait de John Palliser et Sir James Hector..Palliser est le fils d'un noble irlandais riche. Toujours en soif d'aventure, il est un élève médiocre et reçoit la majorité de sa scolarité à l'étranger. Il passe deux ans au collège Trinity de Dublin mais quitte après deux ans seulement, n'atteignant pas son diplôme. Pendant quelques temps il est capitaine dans le régiment de son père mais ne se voit affecter aucune tâche active. Bouillonnant en Grande-Bretagne, il prend la direction du nouveau monde en1847 et passe cette année dans les prairies, chassant les bisons et observant les traiteurs de fourrures et les indiens. De retour en Grande-Bretagne, il relate ses expériences dans son livre "Solitary Rambles and adventures of a Hunter on the Prairies" (Errances et aventures solitaires d'un chasseur des prairies). en 1856, il est à peine fait membre de la Société géographique royale qu'il soumet à cette société une proposition d'explorer les prairies du sud du Nord en plus grand détail. Avec l'appui financier du Bureau colonial, le capitaine John Pallsier monte une équipe d'expédition formée d'experts scientifiques et prend une nouvelle fois la route des prairies.

Au mois de mai 1857, Palliser et son équipe naviguent vers New York, embarquant sur ce qui maintenant connu sous le nom "expédition Palliser", pour cartographier, topographier le potentiel agricole et l'accessibilité de la Terre de Rupert. L'expédition terminée, Palliser et son équipe sont tenus de faire un rapport au gouvernement britannique. Bien que Palliser participe peu a ce rapport, les trois rapports et carte soumis à la société et au Bureau colonial fournissent le premier compte-rendu objectif et compréhensif de la région. Non seulement les rapports de l'expédition Palliser ouvrent les portes de la colonisation, puisqu'ils concluent que la région est adaptée pour la colonisation et l'agriculture (excepté pour une bande de terre infertile qui sera connue sous le nom du triangle Palliser) mais ils deviennent aussi des outils utiles pour la Police à cheval du Nord-Ouest, arpenteurs de frontières, planificateurs de chemin de fer et autres voyageurs. Ils cartographient les chemins de traite et de colonies et les cols des montagnes adaptés pour un passage ferroviaire.

Cette expédition a valu à Palliser la médaille d'ord de la Société géographique royale en 1859 et a permis d'ouvrir les portes à la colonisation et au développement de la future province de l'Alberta.

Pendant le reste de sa vie, Palliser a continué à explorer, voyageant dans des pays lointains comme la Russie et les Antilles. Cependant, parce qu'il voyageait tout le temps, il n'a pas eu le temps de s'occuper de son domaine patrimonial en Grande-Bretagne. Il est mort à la maison en Irlande en 1887. ayant perdu son domaine patrimonial et une somme subséquante de la fortune de la famille.

Écouter les Chemins du patrimoine:

Pour écouter les Chemins du patrimoine, vous avez besoin du lecteur RealPlayer, disponible gratuitement sur le site de RealNetworks: Cliquez ici pour télécharger le RealPlayer de Real Networks.

177 - Col de Kicking Horse
Sommaire: Ce col à été nommé après un accident survenu lors d'un détour de voyage pris par un membre de l'expédition Palliser.

ou Lire la transcription:

177 - Col de Kicking Horse
Sommaire: Ce col à été nommé après un accident survenu lors d'un détour de voyage pris par un membre de l'expédition Palliser.

[précédent] [après] [de nouveau au dessus]

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on the Aboriginal history of Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.