hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 19:00:29 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

La langue


Le sociologiste Edmund Aunger, dans son article sur « Le déclin de l’enclave francophone », utilise Saint-Paul comme exemple pour adresser le déclin graduel linguistique de la population franco-albertaine.

Lorsque la colonie fut ouverte à l’établissement extérieur en 1909, presque toute la population de Saint Paul et des alentours était francophone. Plusieurs immigrants venaient du Québec et d’autres sont venus de la Belgique, de la France et des Etats-Unis. Ils ont contribué à la population francophone, catholique et métisse. D’après Aunger, il y a un déclin constant dans la population francophone, et il décrit Saint Paul comme était « anglophone avec une communauté multi-ethnique », même si les français sont le plus grand groupe ethnique en ville. L’immigration des anglophones dans la région, ainsi que leur contact avec la majorité anglophone, ont grandement contribué au déclin de la population francophone à Saint Paul et en Alberta.

Les tableaux ci-dessous représentent les résultats d’un profil communautaire de Statistiques Canada en 1996 :

Pour la ville de St. Paul (en Anglais Seulment)

chart - St. Paul

Pour le Comté de St. Paul No. 19

Chart - St. Paul County No. 19

 
English / Français
The Heritage Community Foundation created the content of this site


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on the towns of St. Vincent and St. Paul, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved