hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 19:00:32 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

James Patrick Brady


title

James « Jim » est né de James Brady Sr. et Philomène Garneau à Saint-Paul-des-Métis le 11 mars 1908. James Sr. était un agent de terres de la Dominion, un maître des postes et un marchand de descendance irlandaise, tandis que Philomène était une des premières infirmières métisses dans la région. Son grand-père, Laurent Garneau, a joué un rôle important dans la formation de l’avenir de Brady, partageant avec lui les histoires de son implication avec les Métis dans les résistances de 1870 et de 1885.

Au cours des 1920s, Brady a travaillé comme laboureur et est devenu un porte-parole sur les droits des autochtones. Il a aussi développé les fondations pour sa carrière comme activiste politique et porte-parole pour le socialisme démocratique. Par le début des années trente, Brady a trouvé sa mission dans la vie et s’est joint à Félix Callihoo, Peter Tomkins, Joe Dion et Malcolm Norris pour former les « Fabuleux Cinq ». Ils ont travaillé pour organiser les Métis de l’Alberta sur le plan politique, ont demandé au gouvernement d’étudier la condition des Métis de la province, et ont fondé la l’Association des Métis de l’Alberta. Le résultat de la pression des Fabuleux Cinq, la Commission des Sang-Mêlé, aussi connu comme la Commission Ewing, fut appointé en 1934 pour adresser les problèmes des Métis. Grâces aux trouvailles de la Commission, le gouvernement de l’Alberta a passé le Métis Betterment Act en 1938, offrant aux Métis de l’Alberta de la terre et des programmes d’assistance sociale.

title

Brady fut d’abord refusé dans l’armée canadienne lorsque la Deuxième Guerre Mondiale éclata, possiblement dû à son implication avec des organismes communistes. Par contre, il a plaidé sa cause au gouvernement jusqu’en 1943 et finalement fut accepté. Après la guerre, Brady s’est déplacé au Nord de la Saskatchewan, travaillant avec le ministère de Ressources naturelles avant de devenir prospecteur à La Ronge. Il continua d’être porte-parole pour les Métis de l’Ouest du Canada, et en 1964, forma une Association des Métis à La Ronge. Trois ans plus tard, Brady et son partenaire ont disparu en faisant de la prospection dans le Nord de la Saskatchewan. Son corps n’a jamais été trouvé, mais il a laisse des journaux, des correspondances et des photographies qui ont aidé les historiens à recréer une image de ses activités et de ceux de ses collègues.

 
English / Français
The Heritage Community Foundation created the content of this site


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on the towns of St. Vincent and St. Paul, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved