hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 19:13:11 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

L’évolution de la radiodiffusion française en Alberta

Après 15 années de pressions ardues, ce n’est qu’au mois de mars 1948 que les administrateurs de la Société Radio-Canada acceptent d’accorder à Radio-Edmonton Limitée la permission de développer une station de radio à Edmonton qui doit desservir la région nord de la province. Le permis est accordé à la station de radio CHFA (680 AM) au mois de mai de cette année. La première radiodiffusion a lieu le 20 novembre 1949 au Théâtre Garneau d’Edmonton avec forte publicité. Cela a été une lutte victorieuse difficile. La station a été financée par des donateurs de la province et par des associations telles que la Société Saint Jean-Baptiste du Québec et autres du Canada.

Le rayon de diffusion de l’antenne qui est située dans un champ au nord de Beaumont (actuellement Millwoods) s’étend vers le nord à partir d’Edmonton et l’on peut recevoir le signal radiophonique de la station jusqu’à Saskatoon. Cependant, ce n’est pas avant 1969 que l’on ajoute un émetteur qui va permettre à la station de rejoindre adéquatement la région de Rivière-la-Paix. Néanmoins, beaucoup d’autres communautés restent hors d’atteinte, particulièrement au sud d’Edmonton; c’est le cas de Red Deer, Castor, Trochu et bien sûr Calgary. Il faudra attendre plusieurs années avant que la radiodiffusion française devienne disponible dans ces régions, et pour certaines cela ne s’est produit seulement qu’avec l’avènement récent du satellite radio Sirius.

Au début, la station a une équipe très réduite et produit ses propres émissions radiophoniques à partir de son petit studio. La publicité est une obligation et, par le biais de l’association «Le Club de la radio», l’on continue de chercher des donations privées. Les noms des donateurs sont publiés régulièrement dans le journal La Survivance.

À l’époque, on espère beaucoup que la radio française sera un outil efficace pour contrecarrer la grande vague d’assimilation qui s’est répandue partout dans les communautés albertaines et de l’Ouest canadien. On ne peut pas rivaliser vraiment avec la popularité de la culture américaine qui est largement diffusée sur d’autres stations de radio, beaucoup étant des stations américaines dotées de fortes fréquences provenant de lieux éloignés tels que Oklahoma City et Odessa, Texas. En effet, le cinéma américain, la musique country-western, le jazz sont de formidables concurrents. Mais la petite station radiophonique française ne lâche pas et, en 1952, elle est reliée à Radio-Canada, ce qui lui permet de diffuser des émissions très populaires telles que Un homme et son péché

En 1961, un nouveau studio est établi pour la station radiophonique quand l’on ajoute un étage supérieur au bâtiment servant de local au journal La Survivance. Le journal et le bâtiment sont la propriété des missionnaires oblats de Marie qui sont de fervents supporters de la cause française dans l’Ouest canadien. À la fin de l’années 1971, Radio-Canada entame des négociations afin d’acheter CHFA, et le contrat est finalisé en avril 1974.

Pendant ce temps, la télédiffusion s’est répandue. Au mois de mars 1970, Radio-Canada établit une station de télévision française (CBXT) à Edmonton qui télédiffuse quelques heures par jour des programmes en provenance des studios de Montréal et d’autres émissions locales. On ajoute graduellement des émetteurs afin de fournir le service télé à d’autres régions albertaines. La programmation locale a toujours été incluse à la radio et à la télévision, bien que des coupures budgétaires touchant SRC/CBC en 1966 ont réduit les services de quelques façons tout en améliorant d’autres.

Le service du câble et du satellite a grandement modifié l’accessibilité du consommateur à la radio et à la télévision dans les années récentes, ajoutant des stations françaises commerciales au menu, incluant TV5, une station de télévision de France disponible partout au monde. À Edmonton, les deux stations radiophoniques en bandes AM et FM de Radio-Canada sont maintenant disponibles, la station FM Espace Musique (90.1 bande FM) ayant été établie maintenant depuis deux ans. Aucune émission locale albertaine n’est disponible sur la station FM, à part de brefs messages d’identification puisque cette station provient de Montréal. Cependant, le format de sa programmation musicale totale a atteint de nombreux nouveaux auditeurs, incluant une audience anglophone qui apprécie la variété des genres musicaux et l’absence de messages publicitaires. En ce qui concerne la diffusion en ondes moyennes (AM), la radio CHFA continue de servir les Franco-Albertains partout dans la province.


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Francophone Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved