<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 19:36:33 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information
Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia
Les Métis dans l'Ouest du Canada: O-Tee-Paym-Soo-Wuk

  Accueil   |   Info   |   Nous Rejoindre   |   Partenaires   |   Plan du Site  

Les débutsLe peuple et leurs communautésCulture et mode de vie
Peter Erasmus

Page 1 | 2 | 3

Peter Eramus, interprète pour le Traité Six, était extraordinaire pour son implication dans certains événements majeurs, dans la région qu’on appelle aujourd’hui l’Alberta. Il est né à « Red River » en 1833, d’un père danois, duquel il eut le nom et d’une Métisse de la Compagnie de la Baie d’Hudson.

Nous savons de ses propres écrits, qu’il était le neveu du révérend Henry Budd1 , le premier natif à être ordonné ministre dans l’église anglicane. Il a été sélectionné, comme les rares enfants de la génération qui suivait, à qui une éducation collégiale était offerte en retour d’un dévouement à vie au ministère.
Sentant qu’il ne serait pas suffisamment dédié, il était sur le point de quitter l’école lorsqu’on lui demanda d’aller assister le révérend Woolsey, un ministre méthodiste travaillant à l’extérieur d’Edmonton. Il servit de guide et d’interprète pour Woolsey plus ou moins continuellement jusqu’en 1862 alors qu’on le remplaça par M. Monkman. Pendant qu’il était employé par le révérend Woolsey, l’expédition Palliser l’emprunta pour assister le docteur James Hector, ce qu’il fit facilement durant deux ans. Après avoir refuser une offre de les accompagner en Angleterre comme exemple aux natifs, Erasmus passa du temps avec d’autres connaissances métisses dans les champs d’or de la Colombie-Britannique.

Finalement, il se maria et s’installa dans la communauté de « Whitefish Lake », à l’est de la colonie Victoria. La communauté avait été implantée par le révérend Steinhauer. Il y vivait durant la résistance de « Red River » en 1870 mais à cause de son isolation, la communauté était troublée davantage par l’épidémie de rougeole que par les problèmes politiques cette année là.
C’est comme membre de confiance de cette communauté que Mistawasis (Big Child) et Ah-tuk-a-kup (Star Blanket) lui demandaient d’être leur traducteur durant le prochain traité. Ils savaient qu’ils rencontreraient très éventuellement les commissaires et désiraient avoir quelqu’un en qui ils avaient confiance à leur côté. Ils firent la demande un an avant temps et lorsque les commissaires furent en route pour le Fort Carlton, ils envoyèrent leurs fils pour ramener Erasmus (insérer l’image Mistawasis et Ahtukukakup).

Arrivé à Carlton, il était heureux de rencontrer de vieux amis parmi la foule immense, non seulement Big Child et Star Blanket mais plusieurs personnes qu’il avait connues pendant ses voyages, incluant sa petite sœur. Le campement des Premières nations comptait 250 tentes ainsi qu’une foule de commerçants qui espéraient que leur présence à ce traité, leur apporterait quelque chose.

[Haut] [Retour]

Liens Rapides

 

Heritage Community Foundation The Alberta Online Encyclopedia The Alberta Lottery Fund

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Métis Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.
Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved