hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:27:08 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

This Site
The Encyclopedia

La Congrégation de nos jours

La congrégation des Missionnaires Oblats de Marie-Immaculée est une congrégation catholique de prêtres et de frères. Fondée en France en 1816, par saint Eugène de Mazenod, les missionnaires Oblats se dévouent à évangéliser les plus démunis de notre monde. Vingt-cinq ans après leur fondation, les missionnaires Oblats se rendent au Canada et aux États-Unis, et après, au Ceylan (Sri Lanka) et en Afrique du Sud.
En Amérique du Nord,  ils arrivent dans la foulée de la colonisation du 19ième siècle du Canada et des Etats-Unis; au début, ils se concentrent sur l’évangélisation des peuples indigènes des deux pays. De nos jours, leur ministère comprend toujours certains services aux communautés autochtones, mais la congrégation dirige aussi des paroisses, des écoles, des hôpitaux et d’autres organisations de service. Aux Etats-Unis, en particulier, ils desservent spécialement des communautés immigrantes, noires et latino.

R.P. Émile Petitot, OMI. (OB7965 - Oblate Collection at the PAA)Un aspect particulier de leur apostolat durant leur premier siècle a été d’apprendre les  langues des communautés linguistiques dans lesquelles ils évangélisent afin de faire leur apostolat dans ces langues maternelles. Au Canada, au 19ième siècle, les Oblats, tels que le père Émile Petitot et le père Valentin Végréville, entre autres, ont aussi commencé à documenter les langues et les coutumes des peuples autochtones. Les missionnaires ont eut un rôle actif dans la conservation des langues indigènes, en créant des dictionnaires et des grammaires de ces langues, ainsi qu’en publiant des livres de prières, des cantiques et des lettres circulaires. Le père Francis Ebner et le frère Henri Sareault ont recueillit des collections extensives en travaillant avec la communauté, et ces artefacts sont à la base du Northern Life Museum dans les Territoires du Nord-Ouest. Le père Clément Desrochers a entrepris le même genre de travail, et sa collection d’artefact est maintenant le fonds principal du musée de Girouxville, Alberta.

Le site web de Assumption Province, Canada nous renseigne sur la congrégation d’aujourd’hui.

Nous sommes aujourd’hui 4,400 prêtres et frères qui œuvrent dans 71 pays. Les Oblats sont arrivés au Canada en 1841, et sont aujourd’hui une des plus importantes communautés masculines au pays. Nous sommes environ 700 hommes au Canada. Les Oblats au Canada sont organisés en trois sections, que nous connaissons comme les « provinces oblates ». Les Oblats exercent un ministère très diversifié, mais avant tout nous cherchons à nous dévouer aux pauvres et délaissés des régions isolées du pays. Les Oblats travaillent aussi avec les immigrants, les minorités ethniques et les peuples des Premières Nations. On nous retrouve, par exemple, dans des paroisses, dirigeant des retraites, prêchant, ou en formation pour le missionnât, ou travaillant dans d’autres ministères, comme la justice sociale et autres pastorats, ainsi dans les universités. Notre congrégation fait son oeuvre de part en part du Canada.1  

La province de l’Assomption (Assumption Province) contribue aux efforts des Oblats partout au monde, mais en particulier à l’œuvre des Oblats polonais au Cameroun, au Madagascar et au Kenya en Afrique.

Dans le monde, le ministère oblat dessert des communautés de six continents et leur mandat a été réinterprété dans les langues indigènes durant la deuxième moitié du 20ième siècle. En plus de répandre la foi, de former des prêtres et de desservir les plus démunis ou les immigrants appauvris, ils font aussi « la promotion de la non-violence, la tolérance et la bonne entente par des initiatives interconfessionnelles.» 2  Ils sont ainsi impliqués dans « la réhabilitation des drogués, ils soignent les malades du SIDA, assistent à la planification de logements à prix modiques, aux soins des réfugies et des migrants, ainsi qu’à l’évangélisation de ceux qui se sont éloignés de la foi »3

Sources bibliographiques

Oblate Communications – The Official Site of the General Administration of the Missionary Oblates of Mary Immaculate,  http://www.omiworld.org/

Mission Oblates of Mary Immaculate Australia Website,
http://www.oblates.com.au/index.php?page=1, retrieved May 6, 2009.

Missionary Oblates of Mary Immaculate, Assumption Province, Canada Website,
http://www.omiap.org/, retrieved May 6, 2009.

Missionary Oblates of Mary Immaculate United States Website, http://www.oblatesusa.org/default.aspx, retrieved May 6, 2009; Oblate World Map: Click Here ; Mission Work: Click Here

Missionary Oblates of Mary Immaculate United State Province Website, http://www.omiusa.org/

1. Missionary Oblates of Mary Immaculate, Assumption Province, Canada: http://www.omiap.org/, retrieved May 6th, 2009.

2. Missionary Oblates of Mary Immaculate United States Website, http://www.oblatesusa.org/About.aspx?path=root/momi/About/Mission&section=mission, retrieved May 6, 2009.

3. Missionary Oblates of Mary Immaculate United States Website, http://www.oblatesusa.org/About.aspx?path=root/momi/About/Mission&section=mission, retrieved May 6, 2009.


Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Missionary Oblates in Western Canada, visit Peel’s Prairie Provinces.

Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved