hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:27:47 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

This Site
The Encyclopedia

Campus Saint-Jean, Edmonton

Lorsque Henri Grandin devint vicaire apostolique des missions pour la province Alberta-Saskatchewan, il entreprit de recruter de nouveaux Oblats pour les missions de l’Ouest. Les Oblats ayant besoin d’un institut de formation dans l’Ouest, il prit des dispositions pour fonder un juniorat dans la paroisse oblate de Pincher Creek. Pincher Creek, à cette époque, voyait augmenter sa population francophone. Le père André Daridon y installa la nouvelle école et fut le premier des enseignants du Juniorat Saint-Jean.

Peu après sa fondation, l’école fut déménagée à Edmonton, dont la situation était plus centrale et dont la population était plus nombreuse, dans le but de faciliter le recrutement. Le Juniorat Saint-Jean fut déplacé dans une maison située à proximité de la paroisse Saint-Joachim d’Edmonton en 1910, mais au bout d’un an seulement, il fut encore déplacé jusqu’à sa situation actuelle, au sud de la rivière Saskatchewan Nord, sur un terrain donné par l’ancien Premier ministre, Alexander Rutherford.

Après le déménagement du Juniorat, les Sœurs de la Charité de Notre-Dame d’Evron furent chargées de la cuisine, de la lessive et de l’infirmerie de l’école. Celle-ci commença à se développer dès ses débuts. En 1917, la « Maison blanche » fut ajoutée à l’école, puis une annexe au bâtiment d’origine fut construite en 1921, triplant sa capacité. Au cours de ses premières années d’existence, le curriculum du Juniorat se basait sur celui d’Ottawa. Le Juniorat ne fut officiellement affilié à l’université qu’en 1928, l’année où l’école fut également reconnue officiellement comme institution de langue française. Le Juniorat Saint-Jean resta bilingue, mais en mettant l’accent sur un enseignement en français.

En 1941, le Collège des jésuites d’Edmonton, unique collège francophone d’études supérieures à l’ouest du Manitoba, ferma ses portes. Cela accéléra le changement au Juniorat Saint-Jean, qui devint le Collège Saint-Jean en 1943. Le Collège continuerait à former des Oblats, mais il formerait également des laïcs francophones aux professions libérales, ainsi que des prêtres non oblats. Cette année-là, le nombre des étudiants passa à 130 et continua par la suite d’augmenter rapidement jusqu’aux années 1950. Pour répondre à cette croissance, le Collège Saint-Jean s’ajouta un nouveau bâtiment dans les années 1950, avec des dortoirs, des salles de conférences, un théâtre et un gymnase.

La croissance du Collège Saint-Jean se poursuivit dans les années 1960. En 1960 fut construit un pavillon d’un coût de 400 000 dollars, destiné à accueillir les laboratoires de sciences, une bibliothèque, une salle de conférence et des salles de classe. Quatre ans plus tard, un nouveau bâtiment de 600 000 dollars fut construit, avec des bureaux administratifs, des salles de réunions, des réfectoires et des salles de classe. Des étudiantes entrèrent au Collège pour la première fois en 1961. Au cours de cette période, le Collège commença également à proposer des cours d’enseignement en affiliation tout d’abord avec l’Université Laval, puis avec l’Université de l’Alberta.

Vers 1970, l’opinion en Alberta était plus favorable à l’enseignement francophone, aussi les Oblats retiraient-ils progressivement leur soutien direct au Collège. La section des études secondaires fut intégrée au District de l’enseignement catholique d’Edmonton en 1976 et représentait les garçons dans le nouveau lycée bilingue J.H. Picard qui avait ouvert en 1971. Un partenariat fut inauguré en 1970 avec l’Université de l’Alberta, dans lequel les programmes d’enseignement supérieur étaient proposés dans le cadre d’une nouvelle institution appelée le Collège universitaire Saint-Jean. L’université gérait la partie enseignement, tandis que les Oblats avaient en charge les résidences et la composante culturelle du programme. Cette filière s’avérant une véritable réussite, les Oblats se démirent totalement de leur rôle dans ce qui était devenu une institution francophone, mais séculière. Grâce à l’appui financier des deux niveaux de gouvernement, l’Université racheta le terrain et les bâtiments des Oblats en 1976, puis conféra au Collège universitaire le statut de Faculté. Un an plus tard, l’institution devint officiellement la Faculté Saint-Jean de l’Université de l’Alberta. En 2005, il fut décidé de l’appeler Campus Saint-Jean, bien que légalement il s’agisse toujours d’une Faculté au sein de l’Université.

Le Campus Saint-Jean est situé sur la rue Marie-Anne-Gaboury dans le quartier Bonnie Doon d’Edmonton, au cœur de la communauté francophone de la ville. Le Campus est réputé pour sa bibliothèque, la Bibliothèque Saint-Jean, qui abrite l’une des plus grandes collections d’ouvrages francophones de l’Ouest du Canada. Le Campus a également une chorale réputée, la Chorale Saint-Jean, qui avait été créée au Juniorat en 1937. En 2008-09, plus de 675 étudiants de premier cycle et 80 de deuxième cycle y poursuivaient leurs études. De plus, le Campus abrite l’Institut des études canadiennes et l’Institut du patrimoine francophone de l’Ouest.

Galérie des Images

Faculté Saint-Jean Exposition de Photos

Faculté Saint-Jean Exposition de Photos

Les trois collections de photos racontent l’histoire fascinante de cette institution éducationnelle unique de l’Ouest canadien depuis sa fondation comme le Juniorat oblat à Pincher Creek par le Père André Daridon. En 1910, l’institution est déménagée à Edmonton et, en 1911, est inaugurée à l’emplacement présent, où au fil des ans, elle sera transformée en collège. Des générations de franco albertains étudieront au collège Saint-Jean, tout en enrichissant la vie culturelle de la ville par la musique, la littérature et un grand nombre d’évènements culturels. Le sport a un rôle important dans la vie des étudiants. En 1976, les Oblats vendent le collège à l’Université de l’Alberta et il est maintenant devenu un campus francophone multidisciplinaire. Le complexe de bâtiments qui composent le Campus est au centre du quartier francophone sur la rive sud de la rivière Saskatchewan du Nord. Les panneaux explicatifs, sur lesquels la première exposition est basée, peuvent être visionnées dans la salle du Patrimoine, Pavillion Lacerte, Campus Saint-Jean, Université de l’Alberta. Les images de l’exposition sont tirées des fonds d’archives des Oblats de Marie-Immaculée et le Campus Saint-Jean et Heritage Community Foundation sont reconnaissants aux Oblats de leur avoir accordé la permission de les reproduire.

Références

Edmonton’s Francophone Heritage, « Faculté Saint-Jean of the University of Alberta ». En ligne, http://www.abheritage.ca/francoedmonton/modern/college-faculte_e.html, consulté le 19 mai 2009.

History Trails, « Faculté Saint-Jean: A New Faculty but an Old Institution », 1980. En ligne, http://www.ualbertacentennial.ca/feature_articles/display_feat_article.php?article_id=963, consulté le 19 mai 2009.

Ouimet-Levasseur, France, Regards, Paroles et Gestes. En souvenir du 20e anniversaire de la Faculté Saint-Jean, 1997.

University of Alberta Centenary, « Campus Saint-Jean ». En ligne, http://www.ualbertacentennial.ca/organization/faculties/saint_jean.html, consulté le 19 mai 2009.
Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Missionary Oblates in Western Canada, visit Peel’s Prairie Provinces.

Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved