hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 17:27:47 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

This Site
The Encyclopedia

L’Université d’Ottawa et l’Université Saint-Paul

La colonie de Bytown, basée sur l’exploitation forestière, est fondée en 1826. Lors de l’arrivée des Oblats de Marie-Immaculée en 1844, il s’agit d’un village en pleine croissance qui est réputée pour la violence et les excès d’alcool. Les Oblats y trouvent une communauté composée d’un grand nombre de canadiens français catholiques et d’irlandais catholiques anglophones.

En 1848, le collège de Bytown est fondé par Mgr Joseph-Bruno Guiges, OMI. Dirigé par les Oblats, l’établissement, pour garçons, offre une éducation classique et bilingue; les cours en français ont lieu le matin, ceux en anglais durant l’après-midi.

Au début, le collège est logé dans un bâtiment modeste en bois dans la basse ville, mais la demande est grande, en 1852, l’établissement, devenu trop petit, est déplacé dans un bâtiment en pierre sur l’avenue Sussex. En 1856, un don du notaire Louis T. Besserer, fait que le collège est déménagé à l’emplacement présent de la région de la Côte-de-Sable.

La ville de Bytown est renommée et prend le nom d’Ottawa en 1861, et le collège change aussi de nom. En 1866, le Collège d’Ottawa reçoit sa première charte royale et devient un établissement universitaire. On accorde au père Joseph-Henri Tabaret, OMI, le rôle de directeur principal de l’école durant ces années. Il assume trois termes de recteur pour un total de trente ans, et durant les années qu’il est en poste, il s’assure que l’université conserve son statut bilingue d’après les souhaits de son fondateur. Il joue un rôle clé dans le développement d’un nouveau curriculum en 1874. En 1889, l’université reçoit la charte pontificale du pape Léo XIII.

Durant le 20ième siècle, l’Université d’Ottawa subit de nombreux changements. En 1903, le bâtiment principal est détruit par un incendie et trois personnes y trouvent la mort. La reconstruction est lente et se fait par étape entre 1905 à 1931, mais le bâtiment qui est érigé est inspiré le Capitole à Washington. On le renomme le Pavillon Tabaret en 1971. Certains dortoirs de l’université sont transformés en hôpital d’urgence durant une épidémie de grippe en 1910. Les femmes sont acceptées à  l’université en 1919. Au début de la Deuxième Guerre mondiale, une unité du Canadian Officers Training Program est ouverte à l’université, mais la formation libérale est conservée dans les études jusqu’à la fin de la guerre. Le père Raymond Shevenell, OMI, lance l’École de psychologie et d’éducation en 1955 et devient son directeur. En 1965, il y a neuf départements et quatre écoles à l’université.

La Loi de l’Université d’Ottawa est votée par le gouvernement d’Ontario en 1965, créant l’Université Saint-Paul et l’Université d’Ottawa; désormais l’université est subventionné par la province. Par cette loi, la charte pontificale est transférée à l’Université Saint-Paul, qui devient responsable des études théologiques, administrées par les Oblats, tandis l’Université d’Ottawa est administrée par un conseil laïque. Tout en étant distinctes l’une de l’autre, l’Université Saint-Paul nomme des membres aux Sénat et au Conseil de gouverneurs de l’Université d’Ottawa. Le recteur de l’Université Saint-Paul est membre du Sénat de l’Université d’Ottawa. Les universités se partagent des locaux et échangent des professeurs, décernent des diplômes ensemble et maintiennent une politique officielle de bilinguisme.

L’Université d’Ottawa est la plus grande université bilingue en Amérique du Nord, un bilinguisme qui y a été officialisé en 1974. Depuis 1970, l’Université a grandement ajoutée à son infrastructure , y comprenant des résidences, un centre universitaire, une bibliothèque centrale, un établissement sportif, un centre de science, un groupe  universitaire médico-hospitalier, et des nouveaux bâtiments pour les facultés des Arts et du Génie ainsi qu’un bâtiment multidisciplinaire.

L’Université Saint-Paul est toujours une institution catholique et bilingue, associé avec l’Université d’Ottawa et est toujours dirigée par un doyen oblat. L’école à un curriculum oecuménique avec quatre facultés – Sciences humaines, Philosophie, Théologie et Droit Canon.

Références bibliographiques

Archives of the University of Ottawa. “About the History of the University of Ottawa.” Retrieved May 14, 2009 from http://www.uottawa.ca/services/archives/eng/history.html

Université d’Ottawa,  http://www.uottawa.ca/depuis1848/timeline/epoques_txt.php , le 21 mai, 2009.

Association of Universities and Colleges of Canada. “Saint Paul University.” Retrieved May 14, 2009 from http://www.aucc.ca/can_uni/our_universities/st_paul_e.html

Prévost, Michel. “Childhood Friends.” Tabaret. Retrieved May 14, 2009 from http://www.tabaret.uottawa.ca/article_e_275.html

Saint Paul University. “About SPU: History.” Retrieved May 14, 2009 from http://www.ustpaul.ca/aboutSPU/history_e.asp

Saint Paul University. “About SPU: Mission.” Retrieved May 14, 2009 from  http://www.ustpaul.ca/aboutSPU/mission_e.asp

University of Ottawa. UOttawa History Microsite. Retrieved May 14, 2009 from http://www.uottawa.ca/since1848/
Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on Missionary Oblates in Western Canada, visit Peel’s Prairie Provinces.

Copyright © Heritage Community Foundation All Rights Reserved