hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:47:02 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page.

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

Top Left Corner

Top Right Corner

Top Right Corner
Home Top English | Français Sitemap Search Partners Help
Home Bottom
  • Home
  • Land of Opportunity
  • Settlement
  • Rural Life
  • Links
  • Resources
  • Contact Us!
  • Heritage Community Foundation
  • Heritage Community Foundation Logo

Le Heritage Trails sont présentés de courtoisie CKUA Radio Network et Cheryl Croucher

CKUA Radio Network logo

Visit Alberta Source!

Government of Alberta

Government of Canada

 

Les colons norvégiens

Charlie Foss, colon norvégien, Calgary, Alberta, ca. 1890-1894. Les colons norvégiens commencent à arriver en Alberta vers 1892, mais ils ont quitté leur terre natale bien avant cela. L'échec des récoltes, la surpopulation, et les crises économiques ont amené le chômage et la misère. En Norvège, une classe défavorisée a vue le jour ayant moins d'accès à l'éducation et autres opportunités. Durant le dix-neuvième siècle, de nombreux Norvégiens participent à des mouvements politiques et religieux, incluant le Piétisme, mouvement créé par Hans Nilson Hauge, qui met l'emphase sur l'éducation, l'activisme politique et la piété personnelle, et qui a le support de l'Église Luthérienne. Les disciples de Huage sont impatients de trouver un lieu de vie qui soutiendrait leurs idéaux et, de ce fait, beaucoup traversent l'Océan Atlantique pour la direction de l'Amérique du Nord - une terre estimée par beaucoup comme étant la «terre de la liberté.»

Les premières tentatives d'attirer et de garder les colons norvégiens dans l'est du Canada sont des échecs. En dépit de la gratuité de la terre offerte et la volonté des Norvégiens de s'exiler, le manque d'infrastructure routière et le chômage font que la plupart des colons quittent Terre-Neuve pour les États-Unis.

Un rassemblement de norvégiens à la maison Spokkeli à Camrose, Alberta, ca. 1912. G à D arrière: Mme Edmund Thompson, Edmund Thompson; famille Lars Bjaaland à droite de la véranda. G à D, première rangée: I.Z. Hills; Mme I.Z. Hills; John Spokkeli; Myrtle Hills (enfant); Mme John Spokkeli; inconnu; inconnu; Mme John R. Lavick; Docteur John R. Lavick; 5 prochains inconnus. Pasteur Berg, extrème droite, accôté sur la balustrade. L'un des premiers colons norvégiens de la région, Edmund Thompson arrive dans le centre de l'Alberta en 1893. Il influencera beaucoup de membres de sa parenté à suivre son exemple. Pendant de nombreuses années à la fin des années 1890, il travaille comme guide terrien et notamment guide les premiers résidents de Bardo, Alberta, vers leurs lots de colonisation en 1894. Evan et Ludvik Oldstad, frères norvégiens, arrivent à ce qui deviendra le village de la Nouvelle-Norvège avec d'autres membres de la parenté et des amis en 1892. Un autre grand nombre de colons norvégiens arrivent dans la région entourant Olds et Westaskiwin en 1903-1904.

En mai 1904, Ole Bakken construit un petit magasin avec sa résidence à l'étage près de Stoney Creek, et en 1905, le nouveau village de Sparling commence à prendre forme avec un magasin de harnais, un hôtel et une auberge.

Quand le village devient une ville, on approuve le nom de Camrose, qui veut dire «une colline de roses».

Beaucoup de colons norvégiens continuent d'arriver en Alberta pendant le début du vingtième siècle et ils achètent des terres pour soutenir leurs familles grandissantes. Selon le recensement canadien, il n'y avait seulement que 304 Norvégiens dans la région en 1901, mais en 1911, dans la province, il y avait 5,761 personnes étant nées en Norvège.

Voir aussi:

[Retour] [De nouvelles communautés] [Des Albertains aventureux] [Premières nations et colons]

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on the history of settlement in Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.