<
 
 
 
 
×
>
hide You are viewing an archived web page, collected at the request of University of Alberta using Archive-It. This page was captured on 18:51:28 Dec 08, 2010, and is part of the HCF Alberta Online Encyclopedia collection. The information on this web page may be out of date. See All versions of this archived page. Loading media information

Heritage Community Foundation Presents
Alberta Online Encyclopedia

Creuser l'Histoire: Survol de l'archéologie en Alberta

Glaciers en Alberta, -il y a 18,000 ans. Glaciers en Alberta, -il y a 18,000 ans.Glaciers en Alberta, -il y a 10,000 ans.

Jusque très récemment, la plupart des archéologues pensaient que ce que nous connaissons aujourd'hui sous le nom d'Alberta vit apparaître ses premiers habitants il y a environ 11 000 ou 12 000 ans. Selon cette théorie, à l'époque où les glaciers reculaient, un couloir libre de glaces s'est ouvert à partir de la Béringie, pont de la largeur d'un continent reliant ce qui est aujourd'hui la Sibérie à certaines parties de l'Alaska et du Yukon. Des chasseurs nomades suivirent le gibier vers le sud, le long des versants est des montagnes Rocheuses, jusqu'à l'Alberta, le long de ce couloir libre de glaces.

collection de points d'Avonlea. Au fil des ans, quelques archéologues ont découvert des sites qui pourraient remonter au-delà de 12 000 ans à travers toute l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud. Bien que les dates fassent encore l'objet de discussions, de nombreuses personnes avancent l'hypothèse que certaines populations auraient pu vivre dans les Amériques avant l'apparition des glaciers. D'autres suggèrent que certains peuples auraient pu voyager vers le sud par voie maritime ou le long de la plaine côtière qui est à présent recouverte par l'océan Pacifique. Cette théorie alternative à celle du couloir libre de glaces trouve de plus en plus d'adeptes, surtout depuis la découverte de Monte Verde, un site archéologique vieux de 12 500 ans au Chili. La plupart des gens s'accordent aujourd'hui pour penser que même si un couloir dégagé s'était ouvert il y a 12 500 ou 13 000 ans, voire 500 ou 1000 ans avant ce que l'on croyait auparavant, il est fort peu probable que ces populations auraient pu atteindre la moitié méridionale de l'Amérique du Sud en seulement quelques centaines d'années.

mammouth Que l'Alberta ait été peuplée d'abord par des gens voyageant vers le sud à travers un couloir libéré par les glaces, ou vers le nord après avoir atteint l'Amérique du Nord en longeant la côte du Pacifique (voire même par une combinaison des deux procédés), les plus anciens sites connus en Alberta datent d'il y a environ 11 500 ans. Les occupants de ces sites chassaient le mammouth, le bison, les chevaux et d'autres animaux de l'ère glaciaire, en utilisant les lances à pointes de pierre. Ces pointes de lances sont très particulières et ont été découvertes à travers tout l'ouest des États-Unis et les prairies canadiennes. Les archéologues appellent les fabricants de ces artefacts le peuple de Clovis et le peuple de Folsom, les premières pointes ayant été découvertes à Clovis et à Folsom au Nouveau-Mexique. En Alberta, des pointes Clovis ont été découvertes au lac Minnewanka près de Banff, dans la vallée de Drayton et dans la région de la rivière La Paix. Une autre série importante de ces pointes a été récemment découverte près de Cardston, en Alberta. Ce qui confère son intérêt à cette découverte est le fait que ces pointes étaient associées avec des os de chevaux d'une espèce disparue, et que du sang de cheval a été identifié sur certaines d'entre elles.

Pointe Clovis. Une autre variété des pointes Clovis, que les archéologues appellent « stubbies » (tronquées) parce qu'elles sont plus courtes que les pointes Clovis classiques, ont été découvertes à Sibbald Flats près de Calgary et à Dunvegan sur la rivière La Paix. Les pointes Folsom sont légèrement plus petites que les pointes Clovis et leurs rebords dentés sont plus longs, s'étendant presque jusqu'au sommet de la pointe. De nombreux archéologues pensent que les fabricants des pointes Folsom était un peuple distinct de celui qui fabriquait les pointes Clovis, celles-ci étant tronquées. Selon cette théorie, le peuple de Folsom peut avoir été constitué de chasseurs spécialisés dans la chasse au bison géant de cette époque. Les pointes Folsom sont très rares en Alberta, mais certaines ont été découvertes à proximité de Vilna et dans les montagnes Rocheuses à James Pass. Elles sont plus communes dans les plaines des États-Unis d'aujourd'hui, ce qui laisse penser que le peuple de Folsom vivait surtout au sud de l'Alberta moderne. Par contraste, les fabricants des pointes Clovis chassaient probablement une plus grande variété de gibier et étaient plus répandus au Canada.

La période Planoien (10,000 - 8,000 AP)

[précédent] [après] [de nouveau au dessus]

Albertasource.ca | Contact Us | Partnerships
            For more on the Aboriginal history of Alberta, visit Peel’s Prairie Provinces.